- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Islamophobie : une jeune femme menacée au couteau à Trappes

Dimanche, alors que l’on apprenait la double agression survenue à Reims contre des femmes voilées, la nouvelle d’une autre agression cette fois en région parisienne, plus précisément à Trappes dans les Yvelines, se propageait.

Le même jour, en soirée, un responsable de la mosquée prit la parole à l’occasion de la prière qui réunit beaucoup de monde chaque soir de ramadan pour la prière de tarawih. Voici ce que nous en disait Farouk, lecteur d’Al-Kanz.

Un responsable de l’Union des Musulmans de Trappes a fait ce soir une annonce exhortant les femmes à ne pas se déplacer seules le soir, car une sœur vient d’être agressée. Un frère serait blessé. Les responsables font actuellement une investigation afin de préciser les circonstances de l’agression.

L’annonce visait à alerter les musulmans de Trappes du danger qui pèse sur les femmes voilées en particulier.

Après vérification, le collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) livre aujourd’hui les détails de l’agression. La jeune femme de 21 ans, voilée, a été agressée par deux hommes d’une trentaine d’années qui habitent le même quartier que cette dernière.

Alors qu’elle remontait le pont de Trappes accompagnée de sa petite nièce de 2 ans pour regagner son domicile, les deux agresseurs l’ont insultée : « S…. », « sale voilée »…
Elle n’a pas répliqué et quand elle s’est retournée vers eux, l’un d’eux a dit : « Oui, c’est bien à toi que je parle ».
Insensible à la présence de l’enfant, il a sorti un couteau d’une lame de 10 à 15 cm tout en déclarant « de toute façon les musulmans on va vous exterminer et ce sera toi la première ».
Jeune musulmane menacée à l’arme blanche à Trappes [1]

L’un des agresseurs, armé de son couteau, s’est alors approché de la jeune femme, quand un homme est alors intervenu et l’a fait fuir lui et son complice. Dans leur fuite, les deux individus ont croisé un homme, musulman, qu’ils ont frappé « à coup de ceinture », précise le CCIF.

Rapidement arrêtés, les deux agresseurs ont été jugés en comparution immédiate mardi 16 juillet devant le tribunal correctionnel de Versailles et condamnés d’une part à deux mois de prison ferme et à 300 euros de dommages et intérêts à verser à la jeune femme et à 600 euros de dommages et intérêts au jeune homme. Selon le CCIF, ces hommes étaient défavorablement connus des services de police et condamnés pour des faits de violence et d’injures à caractère racial.

Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, en charge de la relation avec les cultes, partage l’iftar ce soir à la mosquée de Paris et demain, jeudi 18 juillet, à la mosquée de Lyon.

Photo une © Richard North