- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Votre souffrance vous dévaste ? Vous devez prendre une décision

Il n’est pas d’épreuve qui ne soit purification. Il n’est pas de douleur qui ne soit rapprochement vers Dieu. Il n’est pas de souffrance qui ne soit opportunité.

A condition d’en prendre conscience et de réussir à défaire notre coeur des scories qui nous empêchent d’entendre cette réalité, de comprendre et de vivre cette vérité.

“Nous vous éprouverons assurément par quelque crainte, faim et diminution des biens, des personnes et des fruits. Et donne la bonne nouvelle à ceux qui sont patients, qui disent, lorsqu’un malheur les atteint : “Certes, nous sommes à Dieu et à Lui nous retournerons.” Sur ceux-là sont les bénédictions venant de leur Seigneur ainsi qu’une miséricorde. Et ceux-là sont les bien-guidés”

Coran, sourate Al-Baqara (La Vache), versets 155-157.

Dans les textes sacrés, les références à l’épreuve, à la patience et à l’endurance ne manquent pas. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’acceptation de l’épreuve est une ode à la vie, un appel formidable à l’espérance. Le croyant qui souffre gagne en élévation spirituelle quand il a conscience qu’il n’y a là nulle fatalité, mais l’occasion de se surpasser pour devenir meilleur.

C’est en substance que l’on doit retenir du prêche ci-dessous, en anglais, mais qui gagnerait à être traduit en français.

Sur le même sujet, nous vous invitons à lire ou à relire le témoignage précieux que nous livrait voilà quatre ans une soeur ici-même : Le vertige de mort chez le croyant dépressif [1].