- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Halal : Achahada annonce le contrôle de restaurant

Halal [1]. C’était dans les cartons depuis bien longtemps. L’organisme de contrôle et de certification Achahada [2], qui au contraire de, notamment, la SFCVH-mosquée de Paris et l’ACMIF-mosquée d’Evry, emploient des contrôleurs qui assistent dans les abattoirs à l’abattage des bêtes et s’assurent d’une traçabilité rigoureuse de la viande, annonce officiellement ce matin sur Twitter [3] la certification de restaurants.

Le contrôle sécurise le halal

Concrètement, cela signifie que les restaurants partenaires d’Achahada se fourniront uniquement en viandes autorisées par le certificateur et accepteront que des contrôleurs viennent régulièrement – tous les jours ? – dans leur établissement pour vérifier que la viande qui y est servie est bien celle qui doit l’être et pas une sombre viande achetée à la va-vite dans un rayon non halal d’un supermarché ou du pseudo halal vendu chez Métro, comme c’est largement le cas dans de très nombreux restaurants prétendument halal.

achahada contrôle
Certificat (spécimen)

Plus de contrôles, moins de fraude

Jusque-là seul l’organisme de contrôle et de certification AVS procédait aux contrôles de restaurant – l’ARGML-mosquée de Lyon s’y est mis depuis peu, mais simplement pour Quick et tous les quinze jours, en théorie –, gage de sécurité et de tranquillité pour les consommateurs musulmans. Avec l’arrivée d’Achahada, nous pouvons enfin espérer que de nouveaux restaurants soient enfin accessibles à ceux qui refusent de se faire rouler par des restaurateurs malhonnêtes qui font croire à leurs clients que leur viande est bien halal, alors qu’ils savent pertinemment qu’elle ne l’est pas.

Les consommateurs doivent absolument soutenir le principe du contrôle et amener tous les organismes de certification sans exception à y venir. Dans le même temps, il faut refuser de se rendre dans des restaurants qui ne sont pas certifiés. Pourquoi ? parce que les fraudeurs profitent précisément qu’aucun contrôle ne leur soit imposé pour vendre du faux halal. Evidemment, tous les restaurants non certifiés ne sont pas tous tenus par des fraudeurs. Il ne s’agit pas de jeter l’opprobre sur l’ensemble des professionnels du secteur. Mais le constat, amer, est là.

Ajoutons qu’il est grand temps de sortir des considérations qui ont freiné l’assainissement du marché du halal : oui, il est triste et dérangeant de penser que de nombreux commerçants trichent quand ils prétendent vendre du halal. Oui, il est désagréable de se dire qu’il faille s’assurer que son frère en Dieu vend bien des produits vraiment halal. Oui, cent fois oui. Mais c’est précisément sur cette gêne que prospèrent les fraudeurs. Ils rêvent de voir les consommateurs musulmans continuer à ne pas leur demander des comptes.

Site Web d’Achahada : http://www.achahada.com [2] – page Facebook : Achahada Facebook [4]