- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Al Munajem à la rescousse de Doux : diffusons le reportage qui dévoile la fraude au halal

Scandale du faux halal : voici le reportage diffusé sur D8
Doux trompe sciemment les musulmans, jusqu’à La Mecque.

Halalgate [1]. Les médias français se félicitent de l’entrée du saoudien Al Munajem au capital du volailler Doux. Aucun ne revient sur la gigantesque fraude au halal dont Doux est responsable depuis des décennies.

Du non halal vendu aux pèlerins à La Mecque

Pourtant, cette fraude est de notoriété publique, notamment depuis deux reportages, le premier censuré par M6 en octobre 2009, puis diffusé par le site Telerama, le second, réalisé pour Canal+ par le reporter Feurat Alani. Les preuves sont là : Doux et Al Munajem, dont le patron sait que les poulets français ne sont pas halal, commercialisent jusqu’à La Mecque des poulets non halal. Les autorités françaises couvrent ce halalgate qui touchent des centaines de millions de musulmans à travers le monde.

Lire – KFC non halal, Doux et censure sur M6 : retour sur l’affaire [2]

Nous sommes les médias, diffusons l’information

L’affaire est extrêmement grave. Merci de diffuser cet article au plus grand nombre: sur Twitter, sur Facebook, par SMS, dans vos mosquées. Contre le blackout des médias, soyons les médias. En l’absence de réactions des autorités françaises et saoudiennes, les consommateurs doivent se prendre en main et faire savoir au plus grand nombre que Doux, comme son concurrent Tilly-Sabco, commercialisent sciemment des poulets qui ne sont pas halal, mais qui malgré tout sont estampillés halal.

Ni Doux ni Tilly-Sabco ni même Al-Munajem ne pourront empêcher les consommateurs de diffuser cette information. Comme en septembre dernier, nous accusons ouvertement et publiquement Doux et Tilly-Sabco de frauder en laissant croire aux consommateurs de leurs poulets qu’ils procèdent à un abattage halal alors même qu’ils ont recours à un abattage mécanique précédé par le passage des bêtes dans un bain électrifié (électronarcose) – tout cela en l’absence de contrôleurs indépendants. La complicité d’un certificateur folklorique, l’AFCAI, banni en 2011 par la Malaisie de sa liste de partenaires.

Lire – Halalgate : la Malaisie ne reconnaît plus l’AFCAI, certificateur de Doux et de Tilly-Sabco [3]

Notre accusation est grave, mais fondée et démontrée notamment par le reportage ci-dessous. Doux ou Tilly-Sabco, qui savent que nous disons vrai, peuvent essayer de nous traîner en justice, comme veut le faire McDonald’s Maroc. Grand bien leur fasse. Ce sera l’occasion de mettre sur la place publique l’effroyable halalgate qui caractérise l’industrie du halal français. Nous avons déjà en tête une liste de témoins à suggérer au juge : organismes de certification chouchoutés par les industriels, très gros industriels, enseignes de la grande distribution, employés loquaces et bien d’autres. Ce serait du reste un sujet très apprécié d’AlJazeera, d’Al’Arabyia et autres BBC.

Voici donc le reportage à diffuser massivement sur Internet. Ne négligez pas le pouvoir de votre clic, le pouvoir de votre souris, votre pouvoir : Fraude au halal de Doux – par Feurat Alani [4].


Pensez à diffuser aussi cet article en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Linkedin et Google+ ci-dessus. Faites-le, c’est important.