- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Trappes : le policier « irréprochable » poursuivi pour incitation à la haine raciale

null
Page Facebook du policier de Trappes, supprimée après notre article [1]

Quelques jours après le contrôle controversé de Trappes effectué par J. L., agent de police, son avocat Thibaut de Montbrial, interrogé par Le Point [2], dressait le portrait d’un policier modèle :

« C’est un policier irréprochable qui n’a jamais connu de problème disciplinaire, et encore moins de problème de violence. Il est policier depuis dix ans à Trappes et n’a jamais défrayé la chronique. »

Deux jours plus tard, le 26 juillet nous mettions en ligne quelques captures d’écran effectués par nos soins sur la page Facebook du même agent de police. A de très rares exceptions près, cette information fut largement ignorée des médias.

Ce black-out n’a malgré tout pas permis au policier de s’en tirer à bon frais : en septembre dernier, J. L. et un autre agent de police ont été mis en garde-à-vue par l’Inspection générale de la police nationale, la fameuse « police des polices ».

Lire – Trappes : garde-à-vue pour le policier « irréprochable » et un autre agent, ami sur Facebook [3]

Cette garde-à-vue a contraint l’avocat du policier de mettre de l’eau dans son vin. Interrogé sur les propos de son client il y a quelques jours, le conseil reconnaissait « un humour plus ou moins fin sur l’islam » (sic). Ligne de défense aussi grotesque que l’évocation d’une instrumentalisation des événements de Trappes lors de sa plaidoierie.

Lire – Trappes : la grossière stratégie de l’avocat du policier « irréprochable » [4]

Les efforts de Thibault de Montbrial n’ont pas suffi à convaincre le procureur Vincent Lesclous, qui a décidé d’ouvrir une information judiciaire contre l’agent de police J. L. pour « incitation à la haine et à la discrimination raciale ». Un juge d’instruction va mener l’enquête. Selon toute vraisemblance, V. Lesclous et Thibault de Montbrial n’ont pas la même définition du qualificatif « irréprochable ».

Rien ne dit qu’il y aura jugement ni condamnation. Toujours est-il que cette fois le rouleau compresseur médiatico-politique, avec Manuel Valls en démiurge, n’a pas réussi à étouffer l’affaire. C’est en soi une avancée non négligeable.

Pour voir ou revoir les captures d’écran de la page Facebook du policier, cliquez sur le lien suivant : Le policier de Trappes sur Facebook : « oui, je sais qu’on se régale » [1]