- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Trappes : trois mois de prison avec sursis pour Michaël Khiri

Le jugement était cousu de fil blanc. Le procureur a suivi le ministère de l’Intérieur, qui dès les premières heures des événements de Trappes cet été, avait couvert les policiers.

Le tribunal correctionnel de Versailles a rendu son verdict dans le procès de l’époux de la jeune femme en niqab contrôlée à Trappes par une patrouille de policiers.

Michaël Khiri a été condamné à trois mois de prison avec sursis et 1 000 euros d’amende. Il lui est reproché de s’être “violemment opposé” au contrôle d’identité de son épouse.

A défaut d’être en faveur de M. Khiri, ce jugement tranche avec les accusations de tentative de meurtre contre personne dépositaire de l’autorité publique portées par le syndicat Alliance.

Le juge n’a pas tenu compte du détournement de la loi contre le niqab qui, selon l’avocat de Michaël Khiri, « mise entre les mains de certains policiers islamophobes est un permis de chasser les femmes intégralement voilées [1] ».