- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

La quenelle, une nouvelle fois déposée à l’INPI

quenelle sorbet
Jolie quenelle – ©Chef.MGreenwood [1]

La quenelle [2] fait couler beaucoup d’encre. Geste obscène – il s’agit d’une sodomie par le bras [3] – popularisé par l’humoriste Dieudonné, récupéré par le démagogue islamophobe Alain Soral, la quenelle est devenue phénomène de société.

L’incurie des instances communautaristes juives, le CRIF [4] en particulier, a réussi à ériger de son vivant Dieudonné [5] en martyr. Il faut saluer le tour de force. En réponse, l’humoriste, sévèrement ostracisé par le Landerneau médiatico-politique, a choisi la fuite en avant : du refus d’être cloué au pilori pour un sketch pas forcément de bon goût, mais assurément provocateur, il est passé à un antisémitisme forcené.

Autre tour de force : la quenelle qui n’était au départ en rien un symbole nazi est en passe de le devenir (voir les quenelles à Auschwitz, devant un wagon qui a servi à la déportation par les nazis, etc.). Bref, une belle brochette de champions de part et d’autre.

Entre les deux, d’une part des justiciers de confession juive qui choisissent le piratage du site de Dieudonné et la divulgation de données personnelles, sans que les pouvoirs publics ni les médias ne s’émeuvent de ce délit, d’autre part de faux rebelles qui trouvent dans ce geste vulgaire le moyen de dire, à l’instar de Charles-Henri Du Pré ou d’Hubert Valéry Patrick Stanislas, « non à la société ». Tenue par « les sionistes », faut-il évidemment ajouter.

apprentis quenelliers
Des rebelles, ancêtres des rebelles à la quenelle

Mais, dans ce vaste marigot, on trouve aussi des protagonistes plus fins :

– Alain Soral, qui surfe sur la trouvaille de Dieudonné et qui a lancé une « quenelle viticole [6] ». L’idée est assez grossière, sans rapport avec la quenelle elle-même, mais le coup d’éclat de Dieudonné est tel qu’il fallait ne pas rater l’occasion d’en profiter.

– La compagne de Dieudonné, qui a déposé « Quenelle » à l’Institut national de la propriété industrielle (INPI).

Lire – La quenelle©, geste obscène, déposé à l’INPI [7]

Volonté de contrecarrer l’iniatitive d’Alain Soral avec lequelle cette dernière est en bisbille ou projet entrepreneuriale. Ajoutons que cette dernière a aussi une société, dont la raison sociale n’est autre que E-Quenelle.

Lire – Quenelle©, Quenelle+© et E-quenelle [8]

Et puis surprise, deux jours à peine après que nous révélions le dépôt à l’INPI de la marque « quenelle », une autre marque, plurielle, a été déposée.

quenelle inpi stephane desnelle

Le 8 décembre 2013, donc, un certain Stéphane Delesne a déposé la marque « quenelle quenelle épaulée quenelle de 175 », marque qui fait très clairement référence à la galaxie Dieudonné. La « quenelle épaulée » et la « quenelle de 175 » sont en effet des déclinaisons de la quenelle de l’humoriste. Les classes choisies par S. Delesne sont la classe 16 et la classe 25 qui ont trait à l’édition et au textile et prêt-à-porter.

16 : Produits de l’imprimerie
articles pour reliures ;
photographies ;
articles de papeterie ;
adhésifs (matières collantes) pour la papeterie ou le ménage ;
matériel pour les artistes ;
pinceaux ;
machines à écrire et articles de bureau (à l’exception des meubles) ;
matériel d’instruction ou d’enseignement (à l’exception des appareils) ;
caractères d’imprimerie ;
clichés.
Papier ;
carton ;
boîtes en carton ou en papier ;
affiches ;
albums ;
cartes ;
livres ;
journaux ;
prospectus ;
brochures ;
calendriers ;
instruments d’écriture ;
objets d’art gravés ou lithographiés ;
tableaux (peintures) encadrés ou non ;
aquarelles ;
patrons pour la couture ;
dessins ;
instruments de dessin ;
mouchoirs de poche en papier ;
serviettes de toilette en papier ;
linge de table en papier ;
papier hygiénique ;
sacs et sachets (enveloppes, pochettes) en papier ou en matières plastiques pour l’emballage ;
sacs à ordures en papier ou en matières plastiques.

25 : Vêtements, chaussures, chapellerie

Chemises ;
vêtements en cuir ou en imitation du cuir ;
ceintures (habillement) ;
fourrures (vêtements) ;
gants (habillement) ;
foulards ;
cravates ;
bonneterie ;
chaussettes ;
chaussons ;
chaussures de plage, de ski ou de sport ;
sous-vêtements.

Si la marque devait être acceptée – elle n’est pour l’heure que déposée, l’INPI doit la valider -, Stéphane Delesne pourrait éditer des ouvrages sur la quenelle de Dieudonné ou des t-shirts, des casquettes, etc., sans que l’humoriste ne puisse percevoir un centime. De même, ce dernier n’aurait pas le droit d’exploiter commercialement cette marque si son business devait être lié aux classes 16 et 25 ; ce qui au vu du succès de la quenelle pourrait représenter un gigantesque manque à gagner.

Tout laisse penser que la compagne de Dieudonné ne laissera pas passer ce nouveau dépôt et se plaindra auprès de l’INPI, qui comme le veut la procédure se penchera sur ces éventuelles objections. Déposer une marque n’est en effet pas automatique : « La publication ouvre une période de deux mois pendant laquelle [la] marque peut faire l’objet d’une opposition ou d’une observation par n’importe quelle personne ayant pris connaissance de votre dépôt », rappelle le site Internet de l’INPI [9].

Nous n’avons pas fini d’entendre parler de la quenelle.

Lire aussi – La quenelle de #Dieudonné, hors-sujet sur Al-Kanz ? [10]