- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Profanation d’une mosquée à Mayotte : les auteurs identifiés, jugés en février

Islamophobie [1]. Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, une tête de porc a été jetée dans la cour d’une mosquée de Mayotte, département français d’outre-mer, situé dans l’océan Indien.

Lire – Mayotte : une tête de porc lancée contre une mosquée [2]

Moins de dix jours plus tard, jeudi 9 janvier 2014, quatre personnes ont été placées en garde vue. « Sur ces quatre personnes, deux ont été identifiées comme étant les auteurs du dépôt de la tête de cochon à la mosquée et une troisième personne en a été la complice puisqu’elle a remis aux auteurs de la profanation la tête de cochon », a déclaré le procureur de la république Joël Guarrigue, selon le site d’information Mayotte 1re [3].

Les trois auteurs présumés de la profanation passeront devant le tribunal le 26 février 2014 « pour répondre des délits de provocation à la haine, à la violence ou à la discrimination en raison de l’appartenance à une religion », précise dans un communiqué le parquet de Mamoudzou – chef-lieu du département de Mayotte.

Le 6 janvier dernier, c’est en Haute-Marne, à Vecqueville, que deux têtes de sanglier ont été jetées dans la cour de la mosquée.

Lire – Mosquée profanée à Vecqueville : deux têtes de sangliers dans la cour [4]

Nombre d’islamophobes sont persuadés que le cochon, domestique ou sauvage, a des effets nuisibles sur les musulmans.