- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

La géographie selon Auchan : Israël est au Maroc

Commençons par rappeler la loi en matière d’étiquetage alimentaire, particulièrement surveillée par la Répression des fraudes (DGCCRF).

Les denrées alimentaires présentées à la vente doivent comporter un étiquetage pour bien informer le consommateur. Les obligations d’étiquetage sont différentes selon le mode de conditionnement des denrées alimentaires (préemballées ou non).

DGCCRF – Etiquetage des denrées alimentaires [1]

Indiquer un pays à la place d’un autre sur une affiche de prix au rayon fruit et légume est une tromperie, une fraude qui peut coûter très cher. Pourtant, depuis des années des grands noms de la grande distribution ne se privent pas de mentir à leur clientèle lorsque les produits commercialisés proviennent d’Israël.

Auchan abonné la fraude à l’étiquetage en faveur d’Israël

2010 Israël, c’est au Mexique, chez Auchan [2]
2011 Flagrant délit : Auchan et les mangues israéliennes [3]
2011 Géographie : chez Auchan, les mangues dominicaines poussent dans le Golan [4]
2013 Pommes de terre israéliennes naturalisées françaises, Auchan répond [5]
2013 Fraude à l’étiquetage : Auchan et les pommes de terre françaises d’Israël [6]
2013 Faux étiquetage chez Auchan, la préfecture répond [7]

Une nouvelle fraude a été constatée aujourd’hui au magasin Auchan de Fâches Thumesnil, près de Lille. Sur l’affiche bien visible des clients, on peut lire que les fruits sont des clémentines produites au Maroc, pays du Maghreb, situé au nord de l’Afrique, non loin de l’Espagne, et limitrophe de l’Algérie.

Auchan Clementine Mandarine Maroc Israel

Or, un oeil avisé, en l’occurrence celui de Youness, lecteur d’Al-Kanz, remarque sur les cageots en plastique une étiquette qui dit tout autre chose : “pays d’origine Israël”. Ces clémentines marocaines sont en réalité des mandarines israéliennes, produites par la société Miriam Shoham. Et une fraude à l’étiquetage une !

Auchan Clementine Mandarine Maroc Israel 2

Les bons citoyens que vous êtes ne manqueront certainement pas d’écrire sur-le-champ à la Répression des fraudes, n’est-ce pas ? La DGCCRF n’apprécie guère ce genre de pratique, surtout lorsqu’elle est alertée par un grand nombre de consommateurs.

1- Contacter la DGCCRF au 3939 ou envoyer un message : formulaire contact [8]
2- Contacter la DDPP (direction départementale de la protection des populations) : DDPP [9]
3- Contacter UFC-Que Choisir en déclarant un litige sur leur site : UFC-Que Choisir [10]

Vous pouvez aussi dès maintenant contacter le magasin Auchan où ces images ont été prises en appelant le 03 20 96 44 44 et leur faire un rappel à la loi. Nous vous suggérons de faire d’appeler en outre, demain, le service consommateurs au 03 5930 5930 (appel non surtaxé), du lundi au samedi de 9h à 20h (prix d’un appel local) et la centrale d’achat : 03 28 37 67 00.

Si vous vivez près d’un Auchan et que vous y faites vos courses, demander à parler au responsable. Prenez par ailleurs cinq minutes pour vous rendre à l’accueil pour y laisser un mot par écrit. Chaque magasin dispose d’imprimés destinés à recueillir les réclamations des clients.

Le monde ne change que si chacun de nous agit. Et commence donc par changer en passant de l’inaction, ou le peu d’action, à l’action. Les Palestiniens et la Palestine compte sur nous. Agissons.