Dimanche, nous ne voterons pas. Et alors ?

Par Al-Kanz

Nous n’avons pas voté dimanche 23 mars et nous ne voterons pas dimanche 30 mars. Et alors ?

carte electorale.png
©Shutterstock

Dimanche 30 mars, des millions de Français sont appelés aux urnes. Certains se déplaceront pour aller voter, d’autres préféreront vaquer à leurs occupations.

Qui ne vote pas serait un mauvais musulman

Chez les musulmans, la question du vote divise. D’aucuns considèrent qu’il n’est pas permis – islamiquement parlant – de participer aux élections à venir. D’autres s’accordent à penser que cela est autorisé. Nous n’entrerons pas dans ce débat, qui a, notons-le, son importance. C’est à une catégorie particulière de musulmans que nous aimerions consacrer les lignes suivantes.

Cette catégorie est celle de ces musulmans qui ont commencé à s’agiter au début du mois de mars à l’approche du premier tour des municipales. Avant cela, on ne les entendait pas, on ne les voyait pas, on ne les connaissait pas. Qu’ils apparaissent comme la génération spontanée passerait s’ils n’avaient à coeur d’insulter tous ceux qui refusent de participer à cette vaste illusion, pour ne pas dire escroquerie, qu’est le vote, tel qu’il est pratiqué aujourd’hui.

Ces musulmans sont de ceux qui n’agissent pas ou si peu hors période électorale. Où sont-ils le reste de l’année ? Où étaient-ils entre 2008, année des dernières municipales, et aujourd’hui ? On les entend vociférer urbi et orbi qu’il est insensé de ne pas voter, que refuser de participer à cette gigantesque mascarade est une faute non seulement morale, mais religieuse. Ne pas voter, c’est être un mauvais citoyen, c’est ne pas se préoccuper du sort de sa ville, de son pays. Ne pas voter, c’est, plus fielleusement, ne pas se soucier des siens, c’est se ficher des musulmans. Ce serait même être “un traître” (dixit).

Voter serait agir, veulent-ils convaincre. Agir se résumerait donc à glisser un bulletin dans une urne un dimanche matin entre le petit déjeuner et les courses au marché ou le football entre amis. On comprend dès lors la situation de la communauté musulmane en France.

De la communauté musulmane en France

Dieu dans le Coran distingue deux qualités qui définissent les croyants : 1) ils croient et 2) ils oeuvrent dans le bien. Les croyants sont en effet “ceux qui croient et qui accomplissent les bonnes oeuvres” (“Alladhina amanû wa ‘amilû-s-salihât”), lit-on en plusieurs occurrences dans le Coran. Le musulman est ainsi par définition un croyant qui met en pratique son credo. Le musulman doit naturellement mettre en action ses principes. Dans le cas contraire, il entre en contradiction avec les textes, avec le Texte par excellence.

De fait, nous musulmans devrions être débordés de bras, de compétences actives, de soeurs et de frères qui croient et agissent. Nous devrions avoir dans chaque ville et chaque village de France :
– des mosquées bien installées ou en cours de construction,
– des écoles ou à tout le moins des projets d’écoles, portées par des dizaines de familles,
– des épiceries solidaires très simples à mettre en place, mais impossibles à lancer sans des bonnes volontés, des hommes et des femmes qui donneraient de leur temps quelques heures par semaine,
– des structures qui permettent de lutter contre le terrible fléau du célibat,
– des instituts pour apprendre le Coran et les sciences islamiques,
– des structures pour pratiquer un sport dès le plus jeune âge pour les garçons et pour les filles, afin de faire de l’entretien du corps – dépôt que Dieu nous a confié – un pilier de la vie du musulman,
– des forums réguliers : sur l’orientation scolaire, sur la création d’entreprise, sur la santé (alimentation, hygiène de vie, prévention du diabète, etc.), sur la famille, sur l’handicap, sur l’environnement, etc.
– des bourses permettant à des étudiant(e)s de mener des études aussi loin qu’ils le désirent,
– des médiathèques privées sur le même système que les médiathèques publiques,
– des partenariats réguliers, forts et solides avec d’autres structures (Etablissement français du sang, Croix Rouge, structures d’accueil des SDF, etc.),
– des pépinières d’entreprises pour permettre le développement de toutes ces zones urbaines sinistrées bien que débordantes de forces vives,
– des structures pour s’occuper des chibanis qui croupissent dans les foyers ADOMA (ex-Sonacotra),
– etc.

Nous pourrions continuer encore longuement. Les besoins sont tellement nombreux ; mais si peu couverts. Pourtant, tout cela est possible.

Le changement commence par soi-même

Oui, tout cela est possible dès lors que nous décidons de nous prendre en main et de travailler ensemble. Tout cela est possible sans qu’il n’y ait besoin de la moindre subvention publique, sans qu’il n’y ait besoin du moindre politique. Mieux, agir de la sorte contre la pauvreté, contre la misère sociale et économique, pour l’emploi et la cohésion sociale, serait si bien vu par les édiles qu’il n’y aurait même pas besoin de voter pour gagner leur assentiment. Les musulmans seraient d’une telle utilité dans leur ville que tous les partis se les disputeraient.

Libre à chacun de voter ou de ne pas voter. Chacun voit et verra midi à sa porte, mais faire croire que voter permet de sauver et aider la oumma est l’une des farces les plus dramatiques qui soient. Depuis quand change-t-on le monde, change-t-on son monde en donnant une procuration à un tiers ? Depuis quand change-t-on le monde, change-t-on son monde en votant tous les cinq ou six ans sans agir entre deux élections ? Depuis quand change-t-on sa condition en confiant sa propre réforme à un quasi-inconnu, dont les ambitions sont le plus souvent aux antipodes de celles que l’on nourrit ?

[…] Allah ne modifie pas l’état d’un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes.[…]
Extrait du sens du verset 11 de la sourate 13, le Tonnerre, Ar-Ra’d

Même si l’on devait admettre que le vote est utile, voire indispensable, comment peut-on décemment penser que voter pour quelque candidat que ce soit changera la situation des musulmans en France ? Mais quelle est donc cette maladie qui frappe la oumma, si bien qu’elle confie son destin – car c’est bien de cela qu’il s’agit – à quelqu’un qui ne sera pas tenu de remplir ses promesses électorales, tout en pensant que le bon bulletin suffira à réformer leur condition. Si seulement tous ces imprécateurs, tous ces électeurs et la communauté musulmane dans son ensemble étaient actifs dans et autour de la mosquée, dans leur rue, dans leur quartier, dans leur ville.

Quand chacun de nous deviendra une force de changement

Ne pas donner de son temps, ne pas donner de son argent, ne pas donner de ses biens, ne pas mettre à disposition son réseau (professionnel, associatif, étudiant, etc.), ne pas offrir ses compétences spontanément sans attendre qu’il y ait un problème ou un projet à porter, voilà comment se traduit au quotidien cette passivité.

La passivité, c’est ne pas être là-debout avant même que les projets ne soient lancés et même pensés, avant même que les problèmes ne surgissent. La passivité, c’est ne pas croire que chacun de nous est une force qui doit se mettre en mouvement. La passivité, c’est ne pas se mettre en mouvement, aussi lentement soit-il.

Quand chacun de nous se lèvera tous les jours, toute l’année, tout le temps, quand chacun de nous fera en sorte que notre rue, notre quartier, notre ville, notre pays, le monde deviennent une préoccupation quotidienne,

Quand chacun de nous aura décidé de changer et de se réformer, de changer ses habitudes (jeter sa télé, donner de son temps un peu ou beaucoup, donner de son argent, se préoccuper de ses voisins musulmans ou non, se préoccuper des étudiants, des femmes seules, de la précarité sociale, économique, affective, etc.) en agissant régulièrement et sans attendre qu’untel appelle à l’action,

Quand chacun de nous deviendra une force de changement, car lui-même a changé, lui-même a dit un jour “Stop ! Dieu m’a donné des compétences intellectuelles ou des compétences physiques ou de l’argent ou du temps ou des aptitudes personnelles qui mises en action rendent le meilleur le monde, je dois agir, je vais agir, j’agi”,

Quand chacun de nous comprendra qu’Allah ne changera pas notre condition tant que nous ne changerons pas nous-mêmes notre propre condition.

Alors et seulement alors nous pourrons commencer à entendre tous ces appels au vote qui serait la solution par excellence, le Graal qui résoudra les problèmes de chacun. D’ici là, tout n’est que littérature.

Nous n’avons pas voté dimanche 23 mars et nous ne voterons pas dimanche 30 mars. Nous ne participerons pas à cette farce. A contrario, nous continuerons modestement à pousser chacun à se prendre en main et à agir pour son propre bien et pour le bien de tous. Du monde en général, des musulmans en particulier.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (112 commentaires)

  1. Muhammed[GT-N7100]    

    As Salam

    Les questions que tu soulèves sont dans le cadre des décisions locale donc les décisions prises directement par les municipalités, donc part le maire, cela n’a absolument rien à voir avec les décisions gouvernementales.

    Donc là l’intérêt de se concentrer, de s’interroger sur la nécessité de participer à ces élections locales donc municipale.

    je ne me souviens pas pour ma part avoir été incité dans ma ville par une quelconque mosquée ou une quelconque association musulmane a voté pour Hollande.

    Ce qui est conseillé par les associations musulmanes qui gère les mosquées et les salles de prière et de voter tout simplement, ils n’incite aucunement à voter pour un quelconque parti, car ils se doivent une certaine neutralité il faut bien comprendre que par se vote ce que l’on cherche tous c’est montrer le poids de la communauté musulmane dans certaines décisions locales, et de ainsi peser sur certaines décisions prises dans le cadre de nos villes.

    51
  2. muslim français    

    salam
    il faut continuer de voter car il faut montrer notre poids électoral et faire jouer les négociations
    et il faut jouer l’arbitre dans les élections

    52
  3. Abou Omar[GT-I9195]    

    Pour Al Kanz et ceux qui ne veulent pas voter allé jusqu’au bout de votre raisonnement : échangé votre carte d’identité contre une carte de séjours ainsi la question du vote ne se posera pas pour vous.

    53
  4. French ifriqy    

    السلام عليكم و رحمة الله و بركاته
    Les deux sont possibles ,ne s opposent pas et sont même complémentaire!!!
    Agir tous les jours pour sa communauté, son quartier, sa rue et voter!
    Moi je vote pour montrer que j existe et pas pour donner mandat bêtement à un élu!
    Et quand je dis j existe je parle du musulman que je suis et donc de ma communauté….
    Je m en remets complètement à ALLAH mais je crée aussi les conditions pour que ma communauté se construise!!!
    Wa Allah ou a3lam!

    54
  5. abou Mohammed    

    2/2
    alors maintenant, posez vous ces questions :

    >si demain on empêchait à votre petite sœur de sortir et d’aller étudier, voire si on l’agressait dans la rue a cause d’une rumeur lancée par certaines personnes, pourriez vous vous associer à eux?
    > Si demain plusieurs groupes de gens se moquaient royalement devant le monde entier de votre maman, continuerez vous à vouloir vous associer à un de ces groupes? ( dans cet exemple, c’est bien bien pire, on s’est moqué ouvertement de notre Prophete Alayhi Salat wa Salam !!! ).

    enfin, pour ceux qui disent qu’on a pas le droit à la parole quand on ne vote pas, je leur répondrai que je paie mes impôts, qu’une partie de ces impôts va malheureusement aux parties politiques et de ce fait, j’ai le droit d’exprimer mon avis comme tout citoyen Français de confession musulmane.
    Pour finir, il n’y a de force ni de puissance qu’en ALLAH.
    Asalam Aleykom

    55
  6. Noureddine [iPhone 4]    

    Salam. En fait les opposants au vote vous rejoignez le FN au moins sur un point : “la France on l’aime ou on la quitte” disent ils. Faites la votre hijra au lieu de parler

    56
  7. Noureddine    

    Surprenant article de la part d’Al Kanz ! Et très grosse interrogation sur les “preuves” de cet article… À la limite exposez les deux arguments pour et contre… Moi sinon je n’ai que deux réactions en plus de ce désagréable sentiment de ne plus me reconnaître d’un coup dans ce site : 1) comme dit Emmanuel : ceux qui critiquent le vote sont très majoritairement absents de la vie des mosquées. Critiquer est leur seul sport, mais agir ? Rester chez soir contre le vote ou juste comme la plupart du temps par cette paresse criminelle qui est la vraie cause de l’état de notre communauté ? Perso j’ai ma réponse. 2) à tous ceux et celles qui croient que la “hijra” est un devoir islamique : au minimum soyez logiques : partez ! Mais où au fait ? Citez moi un seul pays musulman où on vous acceptera svp. Musulman donc pas raciste, qui vous donnera des droits équivalents bien sur me parlez pas du Maroc, de l’Algérie au vu de leur politique envers les musulmans pratiquants ou même de l’Arabie

    57
  8. Noureddine    

    saoudite (pays où vous n’aurez jamais droit de résidence…et oui “musulmans” mais plus racistes que des koufars…). Allez un peu de courage ! Postez la photo de votre carte d’identité et de votre passeport français déchirés et de votre billet d’avion ! Sinon ce ne sont que des mots et de la lâcheté comme d’habitude. Et ne vous cachez pas derrière la difficulté de le faire, nous sommes dans un des pays les plus riches du monde où même un pauvre est plus riche que n’importe où ailleurs sur Terre, alors il ne faut que la vraie volonté… L’avez vous ?

    58
  9. Oum    

    Salam aleykoum
    Quand je vois et lis tout les commentaire on voit l état de la ouma on est incapable de respecter l avis de l autre il faut toujours que son avis sa position soit supérieur au autre si c est pas le cas alors d un côté comme l autre il y a dénigrement critique ect…
    À travers son article il a voulu faire comprendre à ceux qui impose le vote comme arme absolu que chacun avait son choix de voter ou non Allah wa alem mais on vois dans les commentaires que vous avez mal perçu ce message et que vous vous offusquez
    Après personnellement je trouve que c est extrêment dommage de se retrouve dans cette forme de chantage qui est ” voté pour moi et vous aurai” et triste que la ouma se résigne à cela d expérience il y a une ville ou c est arriver et au final ils ont toujours rien es-ce vraiment utile de se rabaisser ???
    Pensez vous vraiment que le fait de ne pas voter les personnes ne sont pas actif? Vous avez oubliez que El kanz à contribuer et aide la ouma dans certain domaine

    59
  10. lucciniolo [LG-D802]    

    si Aujourd’hui, vous avez pris le temps d’aller voter, mais que vous n’êtes pas aller à toute les prières obligatoires à la mosquée, il y a selon moi un gros problème. la puissance d’une dua en prière obligatoire à la mosquée est bien plus importante que de mettre un papier dans un trou.
    si vous avez fait tous les actes obligatoires du mieux que vous pouvez, que d’un côté vous avez un candidat qui crache sur les musulmans et l’autre qui les encense, alors il devient intéressant de voter, si l’on a assez de temps libre pour faire toute ses prières obligatoires à la mosquée.

    je rajouterai qu’il est très désagréable de lire qu’en tant que citoyen c’est un devoir de voter. Nous sommes libre de le faire ou pas et aucun texte religion nous oblige à le faire. alors merci de respecter nos droits.

    60
  11. Saidou [iPhone 5]    

    Salamou alaykoum
    Pour ma part , je pense qu’il ne faut pas généraliser et s’abstenir de voter à tous les scrutins. Les situations sont différentes d’un scrutin à un autre et d’une ville à une autre. C’est vrai que nous devons d’abord nous réformer, mais on ne peut pas attendre que la umma soit organisée d’une manière optimum pour se bouger.
    je prends l’exemple de la ville où j’habite, si les musulmans ne si mobilisent pas, le projet de mosquée que nous souhaitons construire tombera sûrement à l’eau. Dans notre contexte l’abstention fait le jeu des opposants à la mosquée. Alors ne généralisons pas, il y a des villes ou les frères et sœurs se mobilisent il ne faut pas remettre tout leur travail en cause.

    61
  12. Daoud    

    Moi je vote blanc

    62
  13. Abdenour    

    Assalamou alaykoum,

    Entiérement d’acord avec l’analyse faite par al-kanz dans son article, même si je pense, comme il le dit d’ailleurs, qu’il ne faille pas opposer action sur le terrain et nécessité ou pas de voter. Il est certain que tous musulman doit être moteur et prendre le sens de l’initiative sans se soucier de tous les bruits qui l’entourent, mais il faut reconnaître aussi qu’en France, la communauté musulmane se fait do tort en ne participant pas au vote, donc n’est pas considérée par la classe politique. Car comme vous le savez, les politiques sont des miroirs ou si vous préférez des gens pour la plupart sans grande conviction qui ne font que refléter les volonté de leur électorat dans un but ultime de se faire élire (je ne dis pas que tous sont comme ça).

    Voici une émission qui discute très bien de ce sujet:

    http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/des-paroles-et-des-actes/des-paroles-et-des-actes-du-jeudi-27-mars-2014_557551.ht

    63
    • Abdenour    

      D’ailleurs, Alaxandre Jardin (un romancier) dit exactement la même chose que ce que dit al-kanz sur la nécessité de l’action sans attendre que l’initiative vienne des autres, sauf qu’il le dit à la manière d’un romancier et bien évidemment sans les références religieuses.

      63.1
  14. Ayoub    

    Salam alaykom,

    Je pense qu’il faut remettre les choses à sa place. Cet article ne s’en prend pas aux gens qui vont voter…mais plutôt aux personnes qui votent ET qui s’en prennent à ceux qui ne votent pas.
    Religieusement parlant c’est une question qui prête à divergence donc chacun son raisonnement à avoir et fais ce que bon lui semble.
    Et la morale de cet article, je pense que c’est: certes le vote PEUT être utile, mais il y a 1000 autres moyens d’être utile pour la communauté tout au long de l’année que nous négligeons.

    64
  15. Maj [iPhone 4]    

    Al Kanz? Cet article ne vous ressemble pas??? Que s passe t il? Où st passés vos convictions votre engagement politique? Nous sommes tous déçus de cette politique, du gouvernement… Etc Mais se taire relèverai de la schyso ou de l inconscience! Musulmans paraphez le registre des votants quelque soit votre choix!

    65
  16. Abuljoud    

    salam

    Chapeau pour cette analyse et ce discours éminament politique.
    Une autre chose qui me gêne, c’est cette incapacité de se situer en tant que citoyen français. La plupart des musulmans qui réagissent, parle de voter uniquement dans l’intérêt de la communauté musulmane, sans ce soucier guère du destin commun qu’on avec les autres, qui ne partagent pas nos valeurs.
    Si on travaillait plutot à gagner sur le terrain social un certain capital sympathie, qui ferait, que combien même le front national “régnait”, les gens ne pourraient pas envisager le France sans “nous”. Si les politiques ont toujours essayé de nous diviser, pourquoi ne pas tenter une approche différente? A-t-on absolument besoin qu’on nous dicte individuellement quel comportement avoir concernant notre contribution à la société? Les gens qui sont déçu “de la politique” sont ils tous stupides? Peut-on vivre sans avoir à répondre de tout? A quand le service militaire pour tous pour prouver votre patriotisme absolu?

    66
  17. Mohamed[GT-N7100]    

    Ce qui ont voté continuerons à voter, dans ce qui n’ont pas voté certain finirons pas changer d’avis, d’autres non, mais le processus et en marche. ..
    le vote des Musulmans sera dans les années à venir de plus en plus massif incha’Allah…..

    Le vote ne résoudra pas tous nos problèmes, mais c’est le début du nouvelle phase dans le nouveau visage, de cette Europe, qui devra faire une place a l’islam de gré ou de force. ….

    67
  18. Othmane [iPhone 5]    

    Salam Alaykoum Alkanz,
    Ton article est très persuasif et tes arguments ont du poids, mashaAllah !
    Peux être devrions nous prendre exemple sur nos frères et sœurs britanniques qui vivent dans un contexte qui est similaire au notre mais ont une capacité d action qui est supérieur à la notre. Je sais qu’en France, ils sont taxés de communautaristes comme si c était une abomination ( réflexe complètement hypocrite puisque certains communautarisme sont tolérés mais quand il s’agit des musulmans …). Les politiques en France préfèrent nous voir divisés et faibles. La solution est certainement de nous accrocher au câble d Allah 3azawa jal et d’oeuvrer au sein de notre Oumma. Wa Allahu a3lam.

    68
  19. Moh    

    On ma dit que voter c’était de l’association c’est vraie ?

    69
  20. celine    

    Al kanz vous avez pris une grande responsabilité en publiant cet article, car vous savez tres bien que bcp de musulmans vous lise et à travers votre article ( c(une grande qualité) vous laissez sous entendre qu’il ne faut pas voter meme si vous ne dites rien ( cointrairement à certains (koufr)) concerant ceux qui votent. J’ai de la famille dans le sud de la france qui a connu une municipalité de gaugne et qui vivait tranquillement sa religion, qui lors de manifestation (aid) recevait l’aide de la municipalité, desormais avec une mairie d’extreme droite c’est plus du tout pareil, certes le maire ne va pas à l’encontre des lois du pays, mais refus d’attribution de permis de construire, blocage des projets d’ecole musulmanes et autres. Alors voilà un exemple concret entre une mairie avec laquelle on peut discuter et une qui declarre clairement la guerre à l’islam pour plaire à son electorat. Pour finir agir pour la communauté c’est essentiel, mais voter n’empeche pas d’agir egalement

    70
    • mohta    

      tu connais la réponse : A SON ELECTORAT.
      les musulmans meme votant a 100% à gauche ne seront jamais considéré comme electorat de la ville. Tu n’entendras jamais un politique dire ou féliciter les musulmans même si sur ces 59% de vote gagnant ils seraient 40% à l’avoir aidé. – a part au ‘souk’ car pour eux c’est notre assemblée nationale’-
      C’est une sale image pour la france.

      70.1
  21. celine    

    Opposer le fait d’agir avec le vote, c’est le meme principe que certains utilisent en disant si tu vote pour un mecreant tu le soutiens donc tu deviens aussi… c’est grave. A mon sens il faut voter et agir à travers des associations, mais aussi en ameliorant notre comportement chaque jour, mais c’est le principe de notre religion ameliorer son comportement et sa pratique jusqu’ a rencontrer notre createur le clement misericordieux, et allah est le plus savant.

    71
  22. Mido    

    Le débat est intéressant mais la majorité des personnes qui commente cette article se focalise sur le bipartisme (bientôt le tripartisme avec le FN) qui règne en France alors que nous musulman pouvons faire pencher la balance. Comment? En créant une parti musulman, qui défendrai nos intérêts (l’islam étant parfait, l’Intérêt de tous sera défendu). Pourquoi les chrétiens on la leur, pourquoi pas nous? Pourquoi devons nous dépendre de ces parties aussi malhonnête les une que les autres?
    S’il y avait une parti musulman, la question de voter ou pas, ne se poserait pas pour moi.

    72
    • mohta    

      un parti musulman serait inutile.
      regarde dans les bled musulman, ils sont 10 partis dans le meme pays dont 7-8 musulmans avec idée differente etc….

      72.1
  23. muslim français    

    salam
    bien dit Seifeddine
    et c’est pour cela j’ai toujours voter
    j’ai voté ce matin des l’ouverture

    73
  24. mohta    

    en bref le soucis est que ceux qui appelle à voter ne te donne pas une raison valable pour qu’un musulman vote… peur du fn??? avoir une salle????
    Pourquoi le politique en question ne met pas dans son programme – les bout de papiers qu’ils refourguent à chaque grand carrefour ou autre – projet de création d’une salle de culte communautaire ou bien aide à l’obtention de celle ci ( pas financière j’en conviens).
    C’est quelqu’un que tu va entendre au marché qui est en train de parlé à un autre : “vote un tel , il va autoriser une salle de priere pour les freres de tel endroit”.
    Tu vas en mairie, aucun document. Quand tu obtiens une réponse c’est du bouche à oreille.
    L’islam brille, l’islam est voyant , au grand jour.
    L’islam n’est pas une religion de cachotterie.
    Le politique n’ecrit rien pour ne rien devoir.
    Quand la preuve est écrite, tout le monde l’a lu, tout le monde verra le résultat.
    PS : hypocrisie du maire : comme en dit chez vous, Inch’Allah .

    74
  25. oumzaineb [iPhone 3GS]    

    Pour l’information du frère qui parle des musulmans d’Angleterre, ils votent quelque soit leur origine et ont des consignes dans ce sens dans leurs mosquées respectives donc les élus viennent régulièrement leur faire des opérations séduction car ils doivent compter avecles musulmans pour leur reelection

    75
  26. Lina    

    Article dangereux!
    Surtout en ces temps de montée du populisme!

    Il faut savoir que les partis politiques ont accès aux listes des votants et qu’ils regardent très attentivement les NOMS de ceux qui ont voté.Et en fonction de cela,ils accordent plus ou moins d’importance à ceux qui ont voté ou non(pour les subventions,lutte contre l’islamophobie,mosquée,etc).

    SI VOUS NE VOTEZ PAS,VOUS N’EXISTEZ PAS!

    Ensuite,je ne comprends pas très bien le propos:on peut très bien faire tout ce que vous dites dans cet article(s’engager localement pour les mosquées,etc) ET VOTER!
    En général,les gens qui ne votent pas ne s’engagent pas non plus pour des projets locaux pour la communauté musulmane.

    Et ceux qui votent(de manière générale,même s’il y a des exceptions) s’engagent AUSSI pour tout ce que rappelez à juste titre!

    Par exemple,le CCIF encourage les musulmans à voter mais en même temps ses adhérents et bénévoles sont très actifs au niveau local en dehors des élections.
    Ca marche ensemble.

    76
  27. muslim français    

    salam
    le vote est termine il faut investir le secteur social car notre religion est une foi social
    travailler avec les autres communautés dans ce secteur
    investir le secteur de l’économie éthique le rôle des entrepreneurs de confessions musulmans
    savoir négocier communiquer .

    et n’oublier jamais de voter dans les prochaines élections.

    77
  28. muslim français    

    salam
    le vote est termine il faut investir le secteur social car notre religion est une foi social
    travailler avec les autres communautés dans ce secteur
    investir le secteur de l’économie éthique le rôle des entrepreneurs de confessions musulmans
    savoir négocier communiquer .

    et n’oublier jamais de voter dans les prochaines élections.

    78
  29. muslim français    

    suite
    en tous cas un musulman doit être un modèle pour les autres

    79
  30. MALA[GT-I8190]    

    Salama3likoum pense qu’en bougeant tous ensemble et constamment , les uns pour les autres , on aurait sûrement pas besoin de se rabaisser à leur manigances politique au point d’y participer. Oui car c’est comme ça qu’on peut espérer satisfaire le très haut qui Lui arrangera la situation de la oumma, car tout viens du très haut SWT et qui est le plus savant
    Qu’Allah nous guide, nous facilite et Qu’IL nous compte parmi les véridique.

    80
  31. Abdelkader [iPhone 4S]    

    Prise de parti très absurde d’Al Kanz. Prière de garder un minimum d’objectivité. Les arguments qui incite au vote existent aussi. Soyez fiers d’avoir désormais des maires UMP qui vont forcer vos enfants a manger de la viande a la cantine. Nous devons etre une force électorale. Le respect des politiques ne s’obtient qu’au nombre de voix.
    Extrêmement déçu de votre site, je pensais que vous véhiculiez des idées pour faire avancer la communauté

    81
    • Al-Kanz    

      Baraka-Llahu fik pour le “très absurde”.
      Pour le “prière de”, c’est un ordre ?

      81.1
  32. oum Mohamed    

    salam alaykoum wa rahmatoulah,

    Al kanz, comment mettre en place une épicerie solidaire?
    Je suis intéressée mais ça me parait être un parcours du combattant!

    82
    • Al-Kanz    

      as-salâmu ‘alaykum

      Comme dans tout projet, il faut commencer en mettant un pied après l’autre. In cha’a-Llah, je prévois d’interviewer un responsable de la Passerelle, qui fait ce travail à Vigneux-sur-Seine.
      Deux axes pour commencer :
      1- identifier les familles pauvres
      2- récolter des vivres auprès des fidèles, des habitants du quartier et des commerçants.

      Ensuite, il faut procéder à la distribution. Et avancer petit à petit pour envisager d’avoir ses propres locaux (pourquoi pas une pièce dans une mosquée qui en dispose une de libre) où les gens viendront directement chercher leurs colis alimentaires et mieux faire leurs courses à bas coût.

      82.1
  33. amina    

    Salam ‘alaykum,
    Wah ! que de commentaires !

    Je suis entièrement d’accord avec Al Kanz ! Je suis vraiment très heureuse de lire, enfin, quelqu’un qui parle de nos vrais problèmes . Des problèmes de la “communauté”. Tout va a vau l’eau chez nous, a cause de chacun d’entre nous ! On vote ? OK ! et on retourne au “chacun pour soi et DIEU pour tous”.
    Votons ou ne votons pas mais arrêtons de nous manger le foie (ou la Foi) !!!

    83
  34. Mathieu    

    Salam,

    Prise de position contradictoire et complétement contre productive.
    Il y en a qui ne font que ça, c’est vrai, beaucoup le font parce qu’ils connaissent le poids du politique. Le langage des urnes est le seul qu’ils comprennent. C’est bien souvent ceux qui en font le plus qui en prennent conscience… et appellent à voter.
    Appeler à l’action des musulmans tout en montrant du doigt ceux qui se bougent… Fallait oser.

    Tout ceux qui ont un jour essayer de faire quoi que ce soit pour leur communauté ne seront pas d’accord avec cette opinion. Et il vous remercie sûrement bien fort pour ce coup de pouce à la oumma.

    Quant à ceux qui se complaisent dans leur inaction en lisant cet article…
    Que Dieu nous guide.

    84
  35. batata    

    Salam,

    La force des musulmans de France en doit elle pas se faire sentir à travers les mêmes outils que d’autres communautés? C’est à dire plus dans le domaine du privé (industrie en tout genre, éducation privée etc…).
    En gros via un lobby.

    85
  36. muslim français    

    salam
    il faut dépassionner le débats
    la communauté a besoin a nous tous
    maintenant que le vote est passé
    les musulmans de France doivent avoir plus de poids économiques social et électoral pour faire avancer les choses.
    les entrepreneurs musulmans doivent participer a la vie social économique et électoral de leurs villes
    travailler pour aider les diminues sans faire distinctions de foi ou religion
    être proche des autres français de bases qui souffrent du chômage et de la difficultés de la vie
    n’oublier pas on s’approche de notre grand école social le ramadan donc on peux faire de sortes que
    des maintenant on donne un nouveau souffle pour la communauté musulmane.

    86
  37. youssef    

    salam o alaykom wa rahmatou lah, tout d’abord je dis bravo à al-kanz, qui a appeler les musulmans à s’abstenir et de ne pas voter. bravo maintenant dans ma commune le FN a gagner et avec eux le projet entammé avec le maire sortante; de construire une mosquée, s’est envolé, bravo al-kanz j’espère que vous êtes satisfaits maintenant

    87
    • Al-Kanz    

      as-salâmu ‘alaykum
      Oui, c’est la faute d’Al-Kanz et de cet article, évidemment. Et de personne d’autres. Creusez un peu et peut-être que vous découvrirez que la faim dans le monde, la guerre en Syrie et le réchauffement climatique, c’est aussi la faute d’Al-Kanz.

      87.1
  38. muslim français    

    salam
    oum Mohamed votre idée est intéressante et je rajoute qu’on peux créer une épicerie solidaire ouverte a tous les gens en difficultés sans distinction de foi ou d’origine a cote de chaque mosquée
    et si c’est possible embaucher des sœurs qui peuvent s’occuper de cela

    88
  39. hakim    

    Salem,

    Avec un peu de retard( possible le décalage horaire) je réagie a cet article.

    Merci à Ibn saleh
    :”La position d’Al Kanz sur le vote est contradictoire, d’un coté il faut construire des mosquées et des écoles et de l’autre il ne faut pas voté.. C’est de l’ignorance totale en terme d’aboutissement de se type de projet qui ont tous un volet politique. Bienvenu en France Al Kanz!”.
    2- je vous donne un Ex: si tu habites dans une ville de 1000 personnes ::: 999 musulmans “machaallah” et un seul non musulman,, les 999 (suivent cet article ) ne votent pas, le seul non musulman vote pour un facho…donc c’est le facho qui dicte sa loi pour les 999 personnes. grâce à tes impôts: locaux, fonciers et taxes jouissent les non musulmans.
    Et pareil pour les élections présidentielles.

    puisque nous avons pas un seul oumma, le seul poids que nous avons c’est le vote! sinon nous c’est la prairie (moutons)

    salem

    89
  40. akim[GT-I9300]    

    salam

    j ai du mal a comprendre pourquoi mes commentaires so t supprimes ….

    90