- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Malgré la fraude au halal de Doux, le saoudien Al-Munajem est entré au capital du volailler

doux poulet non égorgé
Doux : la fraude au halal dénoncée en Arabie saoudite [1]

Halalgate [2]. Fin 2013, Al-Munajem [3], groupe saoudien, client de Doux [4] depuis une quarantaine d’années, promettait son entrée au capital du volailler français. Fin mars, l’inquiétude persistait en France. Al-Munajem devait prendre 25 % du capital au plus tard fin février début mars.

Début avril, Doux adressait un communiqué de presse aux médias pour rassurer sur l’arrivée de son client historique. Le lendemain, l’annonce de la prise de participation d’Al-Munajem était officialisée. Selon nos informations, Al-Munajem n’ignore rien des pratiques de son partenaire français. Vos courriels envoyés en septembre dernier n’en demeurent pas moins utiles et importants. Les consommateurs sont les patrons des entreprises, aussi grandes soient-elles. Plus ils en prendront conscience, plus la fraude reculera.

Lire – Fraude au halal de Doux : écrivons à Al Munajem, son partenaire saoudien [5]

La faible mobilisation des consommateurs profite à Doux qui trompe sciemment ses clients musulmans à l’étranger, avec la complicité des autorités françaises et saoudiennes.

Lire – Faux halal : Doux continue de duper les pays musulmans [6]

Pour rappel, voici le reportage à diffuser massivement sur Internet, si le coeur vous en dit : Fraude au halal de Doux – par Feurat Alani [7].


Pensez à diffuser aussi cet article en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Linkedin et Google+ ci-dessus. Faites-le si vous souhaitez contribuer à mettre un terme à cette gigantesque fraude qui inonde de faux poulets halal les pays musulmans jusqu’à quelques mètres de la Kaaba et dans la ville même sacrée de Médine.

Lire et diffuser – Doux : faux halal tout près de la Kaaba et de la mosquée du Prophète (pbsl) [8]