- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Halal : la France ignore ses entreprises, la Thaïlande les chouchoute

Le marché des consommateurs musulmans a le vent en poupe : halal alimentaire, tourisme muslim friendly, finance islamique, cosmétiques, textiles, médicaments (sans porc ni alcool) sont autant de secteurs économiques qui affichent une croissance insolente.

La France, qui compte la population musulmane la plus importante d’Europe, concentre nombre d’atouts qui pourraient lui permettre d’être parmi les leaders mondiaux sur ces différents secteurs. Mais les politiques qui gèrent le pays sont enfermés dans des postures idéologiques qui les aveuglent et les empêchent de voir qu’ils ont nombre de relais de croissance qui permettraient une embellie économique sinon générale, à tout le moins dans certains domaines comme l’agriculture ou l’immobilier (via la finance islamique).

La France est une victime économique de l’islamophobie qui la gangrène. En Belgique, l’Etat accompagne les entrepreneurs qui veulent commercer avec des pays comme la Malaisie, les Emirats, l’Indonésie. La Grande-Bretagne est déterminée à devenir l’interlocuteur des pays musulmans tant en finance islamique que dans le secteur de l’industrie agro-alimentaire, le halal. L’Allemagne lorgne sur le marché français.

Cet intérêt dépasse de très loin nos frontières, comme en témoigne cette invitation des autorités thaïlandaises qui ont tenu à accueillir à leurs frais des entreprises françaises spécialisées dans le halal, dont la société Bibars (import-export de produits carnés halal). Voici quelques tweets publiés cette semaine depuis la Thaïlande sur le compte de la société Bibars.