- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

L’ambassade israélienne supprime un appel à recruter des djihadistes français… juifs

Le 1er mai dernier, l’ambassade israélienne publiait un communiqué absolument surréaliste. Confondant certainement la France, Etat souverain, avec Gaza, les autorités israéliennes avec la complicité des autorités religieuses juives ont décidé de recruter des djihadistes (soldats) juifs.

Une ambassade étrangère recrute dans un lieu de culte français

Pas israéliens (nationalité), mais bien juifs (religion), puisque le recrutement a eu lieu dans une synagogue parisienne. Pas à l’ambassade israélienne à Paris, pas au CRIF (association non religieuse) ni dans une quelconque association communautaire culturelle. Non, cette session de recrutement a bien eu lieu dans une synagogue. Elle a été précédée d’une conférence donnée par un représentant de Tsahal, l’armée “la plus morale du monde”, qui tue des adolescents en toute impunité.

Lire – Palestine : deux adolescents désarmés tués par des snipers israéliens [1]

Voici le texte qui figurait sur le site de l’ambassade.

L’ambassade d’Israël souhaite informer la communauté juive de l’arrivée d’un représentant de TSAHAL (l’armée israélienne) à Paris le 26 mai entre 18h30 et 20h. La rencontre aura lieu à la Grande Synagogue de la Victoire, 44 rue de la Victoire, 75009 Paris. Le représentant donnera une conférence sur la politique de recrutement de TSAHAL, suivi par une session de questions générales du public.

Les personnes intéressées par des rencontres privées sont priées d’adresser leur requête par mail à l’adresse suivante : [email protected] jusqu’au 15 mai 2014 au plus tard.

Le texte précise en outre que pour les questions personnelles, “il est possible d’organiser des rendez-vous les 26 et 27 mai entre 10h00 et 13h00. »

L’ambassade d’Israël supprime le communiqué de son site

Le communiqué était accessible, il y a encore quelques jours, à l’adresse suivante : http://embassies.gov.il/paris/Announcements/Pages/larrivee-dun-repr%C3%A9sentant-de-TSAHAL.aspx [2].

cache google ambassade israel

Aujourd’hui, l’adresse renvoie à une page d’erreur et à une autre adresse : http://mfa.gov.il/error.htm [3]. Encore un mystère comme on en trouve parfois sur les Internets.

erreur ambassade israel recrutement juifs francais

Un petit tour dans le cache de Google permet de vérifier que la page initiale est encore consultable. Chacun peut ainsi juger sur pièce en cliquant sur le lien suivant : Recrutement de soldats juifs dans la grande synagogue de Paris [4].

cache google ambassade israel

Ajoutons qu’il ne s’agit pas d’une petite synagogue au fin fond de la Creuse ou de la Nièvre, mais bien de la grande synagogue de la Victoire de Paris, celle où les officiels français, les ministres, le maire de Paris, etc., se rendent lors de cérémonies d’importance.

Silence médiatique, malgré le viol de la souveraineté nationale

L’affaire est d’une extrême gravité. Imaginerait-on le Pakistan ou encore l’Iran recruter en collaboration avec la grande mosquée de Paris des Français pour qu’ils deviennent soldats d’une armée étrangère ? Comme pour le cas du régime d’exception accordé de façon tout aussi discriminatoire qu’insupportable aux étudiants juifs qui passent le concours des grandes écoles, silence des politiques et des médias. Il apparaît que les filières de recrutement de djihadistes ne sont pas logées à la même enseigne.

Lire – Laïcité à la française : juste contre les musulmans [5]

Le chantage à l’antisémitisme, arme de destruction sociale utilisée sans précaution par le CRIF, tout comme l’antisémitisme bienveillant qui refuse de dénoncer l’inacceptable lorsque les auteurs sont juifs, continuent d’alimenter ce deux poids deux mesures qui abîme tant la société. Ce recrutement cautionné par l’ambassade israélienne dans une synagogue pour convaincre des Français de faire allégeance à un pays étranger a eu lieu sur le territoire français, en plein Paris, capitale de la France. L’affaire est très grave. La souveraineté du pays est violée, qui plus est publiquement puisque l’ambassade sur de son droit supranational a mis en ligne le communiqué cité plus haut.

Cela dit, cette aberration n’est pas une première. Sous Nicolas Sarkozy, le président déchu, l’avocat Arno Klarsfeld, soldat israélien, a été nommé médiateur de la République, fait membre du Conseil d’Etat et fut président de l’Office français de l’immigration et de l’intégration.

En France, on refuse le droit de vote des étrangers, dont certains vivent et paient des impots depuis plus d’un demi-siècle, mais on autorise qu’un Arno Karlsfeld dise publiquement, comme le rapporte le site Tsahal.fr : “Oui, je suis fier de servir au sein de l’armée d’Israël. »

Et pendant ce temps, Marine Le Pen vocifère contre la mairie de Paris qui a décidé d’organiser une boum à l’occasion du mois de ramadan. Quelle France !