- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Fraude aux dattes israéliennes : Et Albert Fetaya fit disparaître Israël

fetaya
Capture d’écran du site de la société Albert Fetaya

La datte est le produit de ramadan par excellence. Tout le monde ou presque en consomme, ne serait-ce qu’une seule au moment de la rupture du jeûne, à l’heure de l’iftar.

Les producteurs et distributeurs de dattes ont dans la communauté musulmane une niche particulièrement rentable ; si rentable qu’il y a régulièrement des pénuries, avant ramadan, et que tous les commerçants ne réussissent pas toujours à se fournir comme ils le souhaiteraient.

La photo ci-dessous nous a été envoyée pendant ramadan par par Najet, lectrice d’Al-Kanz. Il s’agit d’une boîte de dattes de type medjoul comme on en a trouvé des milliers dans toute la France, chez les épiciers, boulangeries et bouchers musulmans.

fetaya triche 8

A la vue de l’étiquette, Najet a eu un doute. Elle a donc regardé de plus près, puis a décidé de la décoller. Et là…

fetaya triche 7

Voici deux autres photos envoyées par une autre lectrice d’Al-Kanz. D’abord l’étiquette du dessus, celle que les clients voient avec pour mention de l’origine des dattes “importation”.

fetaya triche 1

Puis l’étiquette originale avec Israël, comme pays d’origine.

fetaya triche 2

Même pratique pour des dattes prétendument mexicaines, distribuées par la société Albert Fetaya.

fetaya triche 4

fetaya triche 5

Voici l’étiquette que les clients voient.

fetaya triche 6

Voici l’étiquette originale.

fetaya triche 3

La société Albert Fetaya doit certainement agir ainsi par erreur. Rappelons-lui, pour l’aider, la règle en France en matière d’étiquetages.

Les denrées alimentaires présentées à la vente doivent comporter un étiquetage pour bien informer le consommateur. Les obligations d’étiquetage sont différentes selon le mode de conditionnement des denrées alimentaires (préemballées ou non).

DGCCRF – Etiquetage des denrées alimentaires [1]

Comme nous vous savons citoyens et au service du pays, chers lecteurs, nous vous invitons à informer la Répression des fraudes de l’erreur à l’insu de son plein gré de la société Albert Fetaya, sise dans l’Essonne. Voici les coordonnées de la DDPP (anciennement DGCCRF) :

DDPP de l’Essonne
Immeuble Europe 1
5 Rue François Truffaut
91080 COURCOURONNES
Tél. : 01 69 87 31 00
fax : 01 60 87 04 65
mél : [email protected]

L’accueil téléphonique étant fermé l’après-midi, n’hésitez pas à envoyer un mail et/ou un fax.

De même, voici les coordonnées de la DDPP de votre département pour signaler les nombreuses fraudes dans la grande distribution et les petits commerçants, qui s’entêtent à tricher même après que vous les ayez invités à cesser leurs pratiques frauduleuses : Liste des directions départementales de la protection des populations (DDPP) et des directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) [2].

Précision importante : les agents de la DDPP n’apprécient pas du tout ce type de fraudes, mais alors pas du tout. Un seul signalement suffit à les mettre en alerte. C’est pourquoi il est important que chacun d’entre nous prenne quelques minutes pour agir et envoyer un mail, un fax ou appelle la DDPP (même celle de son propre département, vu que ces boîtes sont vendues partout en France).

Même si vous êtes sceptiques, faites-le.