- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

1er dhul qi’da 1435, onzième mois de l’année

lune hilal
Shutterstock [1]

Nous voilà dans un nouveau mois du calendrier musulman. Le mois de shawwal, qui succède au mois de ramadan, vient de se terminer. Nous entrons dans le 11e mois de l’année hégirienne, le mois de dhul qi’da.

Comme à chaque fin de mois, des comités d’observation du croissant lunaire se sont réunis pour tenter d’observer le hilal (croissant de lune). La règle en islam est en effet de déterminer le début de chaque mois du calendrier lunaire par l’observation du hilal.

Dans plusieurs pays, le croissant de lune n’a pu être observé. Le mois de shawwal a compté 30 jours, se terminant hier, mardi 26 août. Le mois de dhul qi’da correspond dans ce cas au mercredi 27 août, soit à aujourd’hui.

The Crescent Committee of Canada received no valid reports of new crescent sightings on the eve of 29th Shawwal, 1435 (25th August, 2014). The month of Shawwal will complete 30 days, following which the 1st of Dhul Qa’adah 1435 will correspond the 27th of August, 2014 In-sha Allah.

Crescent committee [6]

Most of the UK had heavy rain on Monday evening, so all the groups who attempted a sighting, all reported negative sighting. We have not received any news of actual sighting (Muhaqaq Ru’ayat e Basri) from anywhere to the East of UK. Therefore we completed 30 days of Shawwal and the 1st day of Dhul Qa’dah in the United Kingdom in accordance to the sunnah based calendar will be from Wednesday 27th August 2014 Insha Allah.

Dhul Qadah 1435 Monthly Calendar [9]

En France, l’OLMF (Observatoire lunaire des musulmans de France) indique n’avoir pas vu non plus le croissant de lune.

Selon le site Icoproject [11], le 1er dhul qi’dah correspondra à jeudi 28 août en Australie et au Bangladesh.

Remarque : un mois à peine après la fin du mois de ramadan et les vives critiques essuyées par l’OLMF, il est temps que les musulmans attachés à cette sunna; qu’il faut absolument préserver; se décident à se prendre en main. S’agissant de la polémique et desdites critiques, voyez la « clarifications à propos [du] communiqué de l’Aïd el Fitr 1435/2014 [12] ».

Comme d’autres, nous pensons que l’OLMF a commis une erreur. Mais à la différence de quelques esprits chagrins, nous n’y voyons ni la mort de l’OLMF ni la nécessité d’abandonner l’idée d’un tel observatoire et donc de rejeter la sunna. On ne jette pas bébé avec l’eau du bain au moindre couac.

L’erreur réside selon nous dans le fait que l’OLMF – ce mois-ci encore – annonce le début des mois. Or, ce n’est pas son rôle. L’OLMF doit simplement dire si le croissant de lune a été vu ou non. C’est ensuite à une autorité religieuse de décréter le début du mois. La jeunesse de l’observatoire n’a pas permis encore une association avec une instance musulmane ou un comité réunissant plusieurs mosquées. C’est là un chantier urgent. Comme, malheureusement, de nombreux autres…