- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Ce n’est pas un terroriste, il n’est pas musulman

terrorisme
Shutterstock [1]

Les cas sont nombreux, même quotidiens. Lorsqu’il y a une fusillade aux Etats-Unis, si le tireur n’est pas musulman, il n’est que tireur, parfois présenté souffrant de troubles psychologiques, jamais terroriste. Souvenons-nous d’Anders Behring Breivik [2], qui assassina 77 personnes en Norvège. On manque tout juste de le déclarer « non musulman », donc non responsable [3].

De même, lorsqu’un colon juif assassine un Palestinien ou un Arabe israélien, il n’est jamais question d’attentat ou de terrorisme. A contrario, un crime de droit commun sera qualifié « d’attentat » ou « d’acte terroriste » s’il est commis par un Palestinien.

Cette pathologie médiatico-politique, que l’on observe particulièrement dans les médias qui cultivent l’islamophobie, par conviction ou par mercantilisme, ne touche pas seulement la France.

Sunny Hyndal, journaliste britannique, pointait hier sur Twitter le traitement pour le moins singulier d’un fait-divers, dont l’auteur n’est pas musulman. Selon la BBC, le criminel n’est en rien terroriste. C’est juste un soldat, imbibé de haine d’extrême droite. Ouf !