- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Pour étourdir un boeuf, il faut sortir le flingue

etourdissement préalable boeuf
Ceci est un boeuf étourdi avant d’être saigné au couteau

Voilà un sujet que nous n’avons pas abordé depuis bien longtemps. En 2012, la campagne présidentielle a été hackée par une autre campagne, démagogique, mensongère et bien loin de la réalité : celle contre l’abattage rituel – entendez “halal” et pas “casher”.

Tuer à la bonne franquette ?

A l’époque, les faux amis des animaux et les encore moins amis des musulmans avaient décrété que l’abattage rituel – halal exclusivement, n’oubliez pas — était barbare, inhumain (sic), voire anti-français (re-sic).

Il se disait alors qu’il fallait absolument interdire l’abattage rituel [1]. La France ne pouvait en aucune manière accepter sur son sol des pratiques moyenâgeuses et encore moins laisser se répandre la shari’a dans nos abattoirs.

Nous n’avons quand même pas raconté de père en fils pendant des siècles l’histoire de Clovis et du vase de Soissons, corrigé les Helvètes en 1515, récupéré l’Alsace et la Lorraine en 45 et bouté les Allemands hors de France pour nous faire dicter notre façon de découper veaux, vaches, cochon, couvée moutons et autres volailles. Ce encore moins par qui ne sont pas encore entrés dans l’histoire et dont la civilisation ne vaut pas la nôtre, comme dirait l’innocent Claude. Sauf que.

Sauf que les faux amis des animaux et les encore moins amis des musulmans s’étaient aventurés en un domaine que selon toute vraisemblance ils ne maîtrisaient absolument pas. Fustigeant l’abattage sans étourdissement préalable, autrement dit l’abattage rituel, ils plébiscitaient l’abattage avec étourdissement préalable, autrement dit avec étourdissement avant le saignage au couteau. Avec étourdissement. Et-our-di-sse-ment et non en-dor-mi-sse-ment, comme tant voulaient le faire entendre. Cruelle réalité, mais qui a déjà mis les pieds dans un abattoir sait que les bêtes ne sont pas “endormies”, ni “anesthésiées” et encore moins “bercées” avant d’être saignées.

Une balle en pleine tête

Etourdir préalablement un animal, c’est lui mettre une balle en plein milieu du crâne, c’est lui fracasser le crâne avec un pistolet que l’on appelle “matador”.

Pour voir les trois autres vidéos, lire : Abattage : en finir avec le mythe de l’étourdissement préalable [2]

Voici des photos plus nettes que la vidéo ci-dessus. On y voit des pistolets utilisés pour étourdir les boeufs en abattoir et entre les deux une boîte de balles. Certains parlent “d’amorces”.

matador etourdissement boeuf

D’autres, moins pudiques, disent clairement “munitions”, à l’instar de cette boutique en ligne

munitions matador
©NaturaBuy

Un petit zoom sur la photo proposée par le site Natura Buy permet de voir que ces “munitions” sont bien destinées à un usage en abattoir. Enfin pour qui est de bonne foi. On devrait bien trouver quelques champions au Front national pour nous expliquer que les “taureaux, boeufs, vaches, veaux, porcs, chevaux” mentionnés sur l’étiquette ci-dessous sont sauvages et qu’il s’agit de chasse et non d’abattage en abattoir.

munitions matadors
©NaturaBuy

Voici une autre photo de ces pistolets qui permettent de comprendre que l’étourdissement préalable n’est rien d’autre qu’une technique de mise à mort qui ne dit pas son nom – mise à mort quand elle réussit à tuer la bête, ce qui n’est pas toujours le cas.

matador etourdissement boeuf

Détour par le piège, cette impressionnante cage à boeuf, où l’animal est enfermé et bloqué afin de permettre au tueur – nom désignant l’employé de l’abattoir chargé de mettre à mort les bêtes – de faire son travail en toute sécurité et dans des conditions optimales (?).

matador etourdissement boeufmatador etourdissement boeuf

Une fois leur crâne fracassé par la balle du matador, les boeufs sont saignés avec des longs couteaux de ce type.

matador etourdissement boeufmatador etourdissement boeuf

Concrètement, l’étourdissement préalable, c’est cela : un trou au milieu du front de l’animal.

etourdissement préalable

Sans la peau, le trou apparaît plus nettement.

etourdissement préalable

Lire – Bien-être animal : François Bayrou, pas dupe [3]

Regardez donc bien une dernière fois l’outil censé “endormir” les bêtes d’abattoir (en l’espèce les bovins).

matador etourdissement boeuf matador etourdissement boeuf

Il ne s’agit pas ici de convaincre que l’abattage rituel est meilleur que l’abattage non rituel (ce que du reste pensent des experts tels Joe Regenstein [4], Temple Grandin ou encore Yves-Marie Le Bourdonnec [5]), mais de tenter d’apporter des éléments concrets et tangibles, loin de la propagande, de la démagogie et des fantasmes véhiculés ça et là.

Car si l’on veut vraiment améliorer le sort des animaux, il convient de se défaire de la désinformation volontaire de Marine Le Pen, “fausse amie des animaux” [6] et de regarder plutôt du côté de l’industrie de la viande [7]. Qu’il soit de nature rituelle ou non, l’abattage industriel est réellement problématique car industriel. Refuser de l’entendre, c’est nuire avant tout au bien-être des animaux.