- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Emploi : les musulmans discriminés simplement car musulmans

hijab veolia
Le hijab au travail est en France rarement permis – Hijab chez Veolia [1]

Islamophobie [2]. Alors que d’aucuns mènent campagne contre les musulmans au travail, le site LaTribune.fr ouvrait ses colonnes, il y a dix jours, à Marie-Anne Valfort, spécialiste des questions sociales. Extrait.

Maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre associé à PSE-Ecole d’économie de Paris, M.-A. Valfort revient dans cette tribune sur les discriminations dont sont victimes les musulmans sur le marché de l’emploi. Ses conclusions corroborent la réalité quotidienne que des milliers de femmes et d’hommes subissent en France parce que de confession musulmane.

Les musulmans sont-ils discriminés simplement parce qu’ils sont musulmans ?

La réponse est « oui », malheureusement. En 2009, nous avons mené un testing sur CV qui était le premier à tester l’existence d’une discrimination en raison de la religion. Plus précisément, afin de pouvoir attribuer d’éventuelles différences de taux de réponse entre les candidats fictifs de notre testing à leurs seules différences d’affiliation religieuse, nous avons assigné à ces candidats le même pays d’origine (le Sénégal). Notre testing sur CV nous a permis de conclure que l’appartenance supposée à la religion musulmane plutôt qu’à la religion chrétienne est un facteur important de discrimination sur le marché du travail français. Ainsi, à CV équivalent, un Français d’origine extra-communautaire (sénégalaise en l’occurrence) a entre 2 et 3 fois moins de chances d’être convoqué à un entretien d’embauche lorsqu’il est perçu comme musulman plutôt que chrétien.

Source : Marie-Anne Valfort, Musulmans : la réalité des discriminations au travail [3]

Que les islamophobes qui oeuvrent ces derniers temps à réprimer l’expression religieuse dans les entreprises revoient leurs ambitions à la baisse : beaucoup de musulmans ne passent pas le cap du recrutement. La tâche est donc moins importante que les fantasmes de ces éradicateurs laïcistes veulent faire croire.

Visitez le site de Marie-Anne Valfort, pour notamment y trouver les références de l’étude ayant mené à ces conclusions – que le plan antiracisme [4] du gouvernement actuel ne prendra pas en compte : site Web de Marie-Anne Valfort [5].