- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Sweet Barakah, le site Web (et les tiramisus) est en ligne

Oummapower [1]. C’était en juin 2014. La société Sweet Barakah [2] faisait l’objet d’un article ici-même dans la rubrique « Oummapower » [3].

Pour rappel, nous avons lancé ladite rubrique dans l’espoir d’initier un cercle vertueux entre des entrepreneurs, des sociétés, et des consommateurs. Soutenir ces entreprises permet à court, à moyen et à long terme de les consolider et, le plus souvent, de permettre entre autres à des jeunes femmes et des hommes discriminés car musulmans de trouver un emploi.

Lire – Emploi : les musulmans discriminés simplement car musulmans [4]

Développer ces entreprises permet aussi d’envisager prochainement in cha’a-Llah une source de financements des écoles privées musulmanes [5] via le paiement annuel de la taxe d’apprentissage [6].

Lire – Taxe d’apprentissage 2015 : versez-la aux établissements musulmans [6]

Après les articles de la rubrique Oummapower, nous essayons de suivre un tant soit peu l’évolution des sociétés auxquelles nous y avons consacré un article. Pour revenir à Sweet Barakah, il est désormais possible d’en savoir plus sur les produits, mais aussi d’entrer directement et plus aisément en contact avec l’entreprise, puisque son site Web est désormais en ligne.

sweet barakah le site [7]

Si vous êtes particuliers et que vous voulez y goûter, adressez-vous à votre restaurateur préféré pour lui demander de contacter Sweet Barakah. Sachez qu’un commerçant vend à ses clients ce que ces derniers désirent. Un commerçant répond à la demande. Demandez !
Si vous êtes professionnels, vous avez désormais l’adresse du site avec les coordonnées nécessaires pour entrer en contact avec votre éventuel futur partenaire : http://www.sweetbarakah.com [7].