- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Porc, poule, poulet, bœuf ou mouton dans les légumes Bonduelle

bonduelle viande legume

Depuis ce week-end, les consommateurs savent que près d’une vingtaine de conserves en légume Bonduelle – dix-huit précisément – contiennent aussi des ingrédients d’origine animale.

Lire – Bonduelle confirme mettre de la viande dans ses légumes [1]

Le leader de la conserve s’est engagé à indiquer désormais cette information non seulement sur son site Internet, mais aussi sur les boîtes commercialisées en magasin.

Lire – Bonduelle se résout à indiquer la présence de viande sur certaines de ses conserves de légumes [2]

Bonduelle indique donc désormais la “présence d’ingrédients d’origine animale dans la composition d’un arôme de ce produit”. Ce qui a pu faire dire – nous l’avons entendu – qu’il ne s’agit peut-être pas de viande. Le lait ou les oeufs sont en effet aussi des produits d’origine animale. Certes, pourtant dans le cas de Bonduelle, il s’agit bien de viande d’animaux que le leader de la conserve ajoute à ses recettes. Cela a été précisé lundi dans un communiqué

• Ces dernières peuvent contenir de très faibles quantités (maximum 0,5 %) d’arômes préparés à base de poule, poulet, bœuf, porc ou mouton.

bonduelle viande legumes

Végétaliens et végétariens boycotteront assurément ces produits, puisqu’il s’agit de viande. Quid des musulmans ? On sait en effet que si la présence d’une matière illicite ou impure (porc, viande non halal, alcool, urine, etc.) se trouve en quantité infime ou totalement transformé (avec changement de nature), le caractère halal du produit final n’est pas affecté.

Dans le cas présent, il s’agit d’arôme. Or un arôme est ajouté à un produit précisément pour lui conférer une odeur, un goût, ou bien à la fois une odeur et un goût. Sans la présence de cet arôme le produit final sera différent.

Autre élément important, la quantité de ces arômes qui peut atteindre 0,5 %. On sait que s’agissant de l’ajout d’alcool il est admis par des savants musulmans, dont feu cheikh Utheymin (que Dieu le prenne en miséricorde) que le seuil au-dessous duquel une boisson (le produit final) sera considérée halal est de 0,05 %. Au-dessus, la boisson sera considérée impropre à la consommation. 0,5 % c’est dix fois plus.

Quelle conclusion faut-il en tirer ?