- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

La « gangrène islamique » devient « islamiste » sur le site de l’Assemblée nationale

meyer habib islamophobie

Mercredi 16 décembre, Meyer Habib, député très controversé de l’Union des démocrates et indépendants (UDI), osa parler, en pleine Assemblée nationale, de « gangrène islamique« , sans susciter la moindre réprobation des députés présents.

Lire – Meyer Habib évoque une « gangrène islamique »… à l’Assemblée nationale [1]

Il est possible de retrouver l’intervention du député, sous-fifre du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, sur le site de l’Assemblée nationale. En voici la reproduction.

Boycott contre Israël


M. le président.
La parole est à M. Meyer Habib, pour le groupe de l’Union des démocrates et indépendants.

M. Meyer Habib. Monsieur le Premier ministre, ces derniers mois, la campagne de boycott contre Israël, dite BDS, a pris des proportions alarmantes. Une seule obsession : stigmatiser et exclure, qu’il s’agisse d’entreprises, d’artistes, de sportifs ou d’universitaires.

En juin, à la veille du Ramadan, l’ancien député communiste Jean-Claude Lefort a appelé à boycotter une marque de produits casher fabriqués en Île-de-France. Dans le Val-d’Oise, les pharmaciens sont sommés d’arrêter de vendre les médicaments Teva. En septembre, le sénateur UDI Loïc Hervé, de Haute-Savoie, saisit le procureur d’une campagne contre SFR, boycottée au seul motif que son PDG est franco-israélien et juif.

Un député du groupe socialiste, républicain et citoyen. Ce n’est pas vrai !

M. Meyer Habib. Au final, aucune enquête et aucune poursuite.

Demain, le BDS organise même une conférence à l’université Paris VIII.

Pourtant, le 20 octobre, la Cour de cassation a tranché : appeler au boycott d’Israël est illégal. Malgré cela, des élus de votre majorité, y compris socialistes, le soutiennent activement. J’ai écrit à la garde des sceaux, pas une fois, mais deux fois, sans aucune réponse. Monsieur le Premier ministre, quand il s’agit de discrimination, de racisme, d’antisémitisme, aucun acte n’est anodin : tous fragilisent la République, surtout s’ils restent impunis.

Le boycott crée un climat de haine en France. A-t-on oublié qu’en janvier, c’est le magasin Hyper Cacher que Coulibaly a pris pour cible ? On stigmatise avant de tuer.

La toute récente décision européenne, sous l’impulsion du Quai d’Orsay, d’étiqueter les produits israéliens de Judée-Samarie ou du Golan, qui pénalise d’abord les travailleurs palestiniens, procède, hélas, de la même logique de stigmatisation. L’Europe n’a-t-elle rien de mieux à faire quand la gangrène islamiste se propage, qu’on a massacré à Toulouse, à Bruxelles et en plein Paris ?

Alors qu’on dénombre 200 litiges territoriaux à travers le monde, Israël est traité comme le Juif des nations ! Stop ! Israël est l’unique démocratie de cette région, en première ligne contre le djihadisme, elle partage nos valeurs, garantit l’égalité entre les hommes et les femmes, reconnaît les homosexuels et protège ses chrétiens.

Monsieur le Premier ministre, allez-vous apporter une réponse claire et donner des instructions pour faire appliquer la loi ? (Applaudissements sur plusieurs bancs du groupe de l’Union des démocrates et indépendants et sur quelques bancs du groupe Les Républicains.)

Réécoutons Meyer Habib, qui parle très clairement de « gangrène islamique », et non de « gangrène islamiste » ; ce qui au fond ne change rien tant le terme « islamiste » est devenue prétexte à toutes les infamies islamophobes.

Le propos est odieux, inacceptable, insupportable. Malgré tout, après le silence approbateur des députés présents, s’il devait y avoir réactions politiques dans les heures qui suivent elles ne seront que pour défendre Meyer Habib en prétextant lapsus et autres fariboles.

Manuel Valls fera silence. Mais qui doute encore de son aversion pour les musulmans ? Les plus sceptiques ont été fixés avec la gabegie des 2 700 perquisitions électoralistes et punitives commanditées essentiellement contre des musulmans, parce que musulmans. Il est du reste sur la même position que Meyer Habib. Les faucons socialistes applaudissent.