- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

#FreeMoussa Rejet de la demande de libération de Moussa

free moussa un mois

Moussa reste en prison, la Haute Cour de justice du Bangladesh en a décidé ainsi.

« Moussa n’est pas libre… », écrit son avocat Samim Bolaky sur sa page Facebook. « Lourd délibéré qui résonne en ce jour dans les prétoires et les murs humides de la Cour, dont la blancheur de la peinture ternie frôle avec l’obscurité et la sombritude des robes noires des avocats et magistrats qui l’habitent ».

Selon le conseil de Moussa Tchantchuing, humanitaire français incarcéré depuis le 22 décembre pour avoir voulu aider des Rohingyas, « ce délibéré est hautement symbolique ». Et d’ajouter : « Aujourd’hui, bas les masques. Les autorités ont un problème avec les rohingyas, et les juges ne remettent pas cela en cause : ils adhèrent donc – tacitement – à cette rhétorique amère et haineuse. »

Hier, la libération de Molovi Abdusalam, interprète qui accompagnait Moussa et qui fut emprisonné en même temps que lui, laissait espérer un tant soit peu une décision favorable à l’humanitaire.

Un procès est prévu en avril. Soit une détention qui risque de durer plus de quatre mois, dans des conditions innommables.

"Mieux vaut vivre enchaîné près de ceux que l'on aime, que libre près des jardins de celui que l'on haît"Moussa n'est…

Posté par Samim Bolaky [1] sur mercredi 27 janvier 2016 [2]

Nous reposons la question : avez-vous envoyé un mail à votre maire et/ou votre député ? Les femmes et les hommes qui écrivent à leurs élus locaux sont des citoyens (ou non du reste), engagés qui appartiennent à cette catégorie d’individus dont les politiques souhaitent avoir les faveurs. La quasi-totalité des femmes et des hommes politiques de ce pays refusent de se prononcer – sinon ils l’auraient fait depuis longtemps — sur la situation critique de Moussa, humanitaire français sans doute trop noir et trop musulman.

Une fois encore, que vous soyez convaincus ou non de la pertinence d’une telle action, il ne vous coûtera rien de la mener. Les bénéfices peuvent être importants puisque une forte mobilisation permettrait la libération de notre compatriote, notre ami, notre frère Moussa.

Envoyez un mail à votre maire et/ou député. Pour Moussa et les siens.