- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Halal : dans la tourmente, la SFCVH change de logo (ou presque)

Dans un communiqué diffusé sur son site quelques jours après la publication de notre premier article [1] sur l’affaire qui l’oppose à la mosquée de Paris, la Société française de contrôle de la viande halal (SFCVH) indiquait qu’ “à ce jour [son] contrat de partenariat avec la Mosquée de Paris est toujours en vigueur”.

La SFCVH ferait ainsi “les frais d’un travail journalistique pour le moins peu scrupuleux”. Ledit travail a pourtant consisté à présenter des éléments purement factuels sur la base dans un premier temps d’une lettre du recteur de la mosquée de Paris lui-même. La “déclaration” de Dalil Boubakeur [2] existe bel et bien, tout comme les sévères récriminations contre la SFCVH.

Lire – Halal : la mosquée de Paris accable son certificateur, la SFCVH, dont elle se sépare [3]

L’en-tête du site SFCVH.com était alors le suivant. A gauche, le logo de la SFCVH incluant celui de l’institut musulman de la grande mosquée de Paris.

logo sfcvh mosquee de Paris 8 mars

Aujourd’hui, l’en-tête a changé. La SFCVH a ressorti son ancien logo mausolée, qu’elle avait remisé voilà six ans. Retour au Taj Mahal.

Lire – Halal : la SFCVH passe du mausolée au minaret [4]

logo sfcvh mosquee de Paris 18 mars

Malgré le divorce aussi clair que cinglant prononcé par la mosquée de Paris, la SFCVH choisit toutefois de ne pas insulter l’avenir en gardant le logo qui comporte celui de l’institut musulman de la grande mosquée de Paris. A droite, en plus petit dans l’en-tête du site.

Cette modification, loin symboliquement d’être anodine, est insignifiante au regard de ce à quoi les Carrefour, Fleury Michon, Bigard et tous les industriels qui se targuent d’avoir une certification halal en bonne et due forme font aujourd’hui face :

– rappel (logique) des produits en rayon dans tous les magasins de France et de l’étranger : nul doute que les industriels attendront de voir si les consommateurs musulmans réagiront ou non pour agir en ce sens.
– des kilomètres de film déjà estampillé “SFCVH-mosquée de Paris” désormais inutilisable ;
– des dizaines de milliers d’emballage déjà imprimés avec le logo caduque et qui donc ne peuvent plus du tout être utilisés.

Ce sont ainsi plusieurs dizaines de millions d’euros qui sont aujourd’hui en jeu et le risque pour les industriels qui ont longtemps fanfaronné de voir leur marque halal à jamais compromise, en France et à l’étranger. Nestlé en a fait les frais en 2011 avec sa marque Herta halal [5]. Gare à celles qui choisiront la fuite en avant.

Lire –
Halalgate : la mosquée de Paris attaque la SFCVH qu’elle accuse de fraude

SFCVH – mosquée de Paris : la “déclaration” de Dalil Boubakeur [6]
Halal : la mosquée de Paris accable son certificateur, la SFCVH, dont elle se sépare [3]