- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Interbev : l’arrêt de l’abattage rituel serait une « catastrophe économique »

dominique langlois interbev
Dominique Langlois

Jeudi 12 mai, Dominique Langlois, président de l’interprofession du bétail et de la viande (Interbev), a été interrogé, dans le cadre de la commission parlementaire sur les abattoirs, sur la problématique de l’abattage rituel, “sujet éminemment compliqué qui va resurgir dans les mois à venir” du fait de la campagne présidentielle.

Si « on veut l’étourdissement préalable et qu’il n’y a plus de dérogation” a-t-il indiqué, “c’est très clair la conséquence ce sera 14 % d’abattage de bovins en moins et 22 % d’abattages d’ovins en moins. Dans la crise que nous connaissons aujourd’hui, ce sera dramatique, sachant que c’est 90 % de jeunes bovins qui sont exportés et que 90 % de nos clients sont des pays musulmans. L’arrêt de l’abattage rituel serait une catastrophe économique qui répondrait certes à une demande, mais qui serait une catastrophe économique ».

Et de citer la Pologne qui interdit en janvier 2013 l’abattage rituel pour le rétablir deux ans plus tard après avoir perdu « 50 % de leurs marchés à l’export ».

Pour écouter l’audition de Dominique Langlois, rendez-vous sur le site de l’Assemblée nationale : Audition Dominique Langlois, commission sur les abattoirs [1].