- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Lorsque la loi n’est pas contre les musulmans, ils veulent changer la loi

Invoquant « une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales », le Conseil d’État a suspendu, ce vendredi, l’arrêté anti-burkini pris par la municipalité de Villeneuve-Loubet, dans les Alpes-Maritimes.

Cette décision, qui dit le droit, a rendu hystériques la droite et l’extrême droite, qui lorsque la loi n’est pas contre les musulmans veulent changer la loi.

Les sous-fifres de Nicolas Sarkozy ont immédiatement réagi sur Twitter. Eric Woerth veut une loi.

Christian Estrosi, caricature politique et communautariste sélectif, veut aussi une loi contre les musulmans.

De son côté, Jean-François Copé, perdant déclaré de la primaire à droite, continue de gesticuler pour tenter de contrer Nicolas Sarkozy. Il réclame lui aussi une loi d’exception contre les musulmans. Pour changer.

Passons sur les ouailles de Marine Le Pen, pour citer celui qui ne sera jamais président de la République, Nicolas Dupont Aignan, qui décroche la palme de la bouffonnerie.

Cela ne s’invente pas. Ces gens-là n’ont de cesse d’intimer les musulmans à respecter les lois du pays, mais exigent de la modifier lorsqu’elles ne servent pas leurs intérêts partisans.