- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Jean-Louis Bianco : “Le principal problème de Valls, c’est Valls”

jean-louis bianco
Jean-Louis Bianco

A l’occasion d’un débat organisé en Espagne par le quotidien El Pais [1], Manuel Valls, Premier ministre congédié et député en sursis, a franchi une étape dans sa stigmatisation obsessionnelle des musulmans, qui selon lui constituent un “problème”.

“Tous les pays souffrent d’une crise d’identité, d’identité culturelle. Parce qu’il y a la mondialisation, il y a la crise politique, il y a les réseaux sociaux, il y a le problème des réfugiés. Surgissent dans nos sociétés, par exemple dans la société française, le problème de l’islam, des musulmans ».

Manuel Valls, 21 novembre 2017

Galvanisé par la campagne islamophobe menée ces dernières semaines sur Twitter par la gauche FN, cette nébuleuse qui au nom de la laïcité mène une chasse aux sorcières contre les musulmans jugés trop musulmans, Manuel Valls multiplie les sorties médiatiques contre toute une population qu’il essentialise pour mieux la criminaliser.

“Le problème des musulmans” a quelque peu agité les réseaux sociaux, sans pour autant indigner ces femmes et ces hommes politiques qui offrent ainsi par leur silence un blanc-seing à l’islamopathie de Manuel Valls.


Dans ce quasi-silence, un homme politique se distingue malgré tout. Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité, a choisi de revenir sur Europe 1 sur ces fâcheux propos.

“Je crois que le principal problème de Manuel Valls, c’est Manuel Valls. La laïcité, ce n’est pas une religion. Ça n’a donc pas besoin de pape. Encore moins de pape auto-proclamé”, lâche-t-il sur Europe 1. “On attache peut-être trop d’importance dans le débat médiatique aux coups de gueule, aux coups de menton, aux imprécations. C’est un récidiviste. Moi je vais sur le terrain, pour expliquer la laïcité, pour la faire respecter”, lance-t-il encore à l’égard de l’ancien Premier ministre.

Pour écouter Jean-Louis Bianco, rendez-vous sur le site d’Europe 1 : Valls et “le problème des musulmans” : “Le principal problème de Valls, c’est Valls”, répond Jean-Louis Bianco [3]