- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Le Japon s’apprête à reconnaître la Palestine

Nabil Shaath
Nabil Shaath © Middle East Monitor [1]

Selon l’agence de presse palestinienne WAFA [2], Nabil Shaath, conseiller du président Mahmoud Abbas pour les Affaires étrangères et les Relations internationales, a indiqué dimanche 4 février que le ministre japonais des Affaires étrangères, Taro Kono, travaille à la reconnaissance par son pays de l’Etat de Palestine.

Ce dernier chercherait à convaincre les parlementaires japonais d’exiger du gouvernement actuel qu’il reconnaisse la Palestine.

Interrogé sur la station de radio Voice of Palestine, N. Shaath a précisé que la reconnaissance par le Japon de la Palestine se ferait progressivement. D’abord par la collecte de signatures des députés japonais s’engageant en ce sens, puis par une représentation diplomatique du Japon plus importante à Ramallah, pour enfin conclure par la pleine reconnaissance de la Palestine.

“Le Japon soutient la formation d’un nouveau cadre international pour la gestion du processus de paix”, a ajouté le conseiller de Mahmoud Abbas, “tout en se libérant de l’emprise américaine”.

Enfin, N. Shaath a annoncé que contrairement aux Etats-Unis, qui ont choisi de réduire le financement de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), le Japon s’engage à accroître sa contribution financière, mais encore à financer des projets hydrauliques dans la bande de Gaza.

Le 1er février dernier, le site Middle East Monitor [3] rapportait que les gestionnaires des Territoires israéliens mettaient en garde la Slovénie contre toute reconnaissance de la Palestine.

En Europe, seule la Suède reconnaît – depuis octobre 2014 – l’Etat de Palestine. La France, de Sarkozy à Macron en passant par Hollande, continue à faire oeuvre de duplicité : s’interdire toute reconnaissance de la Palestine tout en contraignant à celle d’Israël.