- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Frigandine et Rajoul, terminus pour deux aventures entrepreneuriales

Lancée en 2014, après une période de gestation, par deux jeunes femmes, Fringadine était une maison de prêt-à-porter qui avait un pied à Paris, un autre à Londres.

boutique fringadine

Lire – La Maison Fringadine ouvre ses portes [1]

Fringadine proposait des vêtements en série limitée, réalisée de façon artisanale. La marque se distinguait nettement dans le monde de la mode islamique [2].

fringadine

Quant à Rajoul, il s’agissait d’une marque de vêtements de bain et de sportwear, lancée elle aussi en 2014.

rajoul awraswim

Lire – Awraswim de Rajoul, le caleçon de bain “Sea, Sun and Sunna” [3]

En 2016, Rajoul vendait ses maillots dans une quarantaine de pays à travers le monde, outre une implantation en magasin à l’étranger.

RAJOUL  AWRASWIM AdventureHQ
Chez Adventure HQ Dubaï

Fringadine et Rajoul ne sont plus. Ainsi va la vie des entreprises. Elles naissent, elles meurent. Puis, parfois réapparaissent, comme ce sera peut-être le cas in sha’a-Llah pour ces entreprises emblématiques de l’économie islamique [4] en France.

Précisons que cet article fait suite aux messages de lectrices et de lecteurs d’Al-Kanz reçus depuis quelques mois. L’information est désormais publique et officielle.

Dernier point : celles et ceux qui appréciaient Fringadine et/ou Rajoul se demanderont certainement pourquoi leurs fondateurs ont fermé boutique. Réponse : c’est à ces derniers de l’indiquer.