- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Taxe d’apprentissage 2019 : l’enseignement musulman compte sur notre soutien

[1]

Tous les ans, avant la date butoir du 28 (ou 29) février, en France, les entreprises ayant des salariés doivent verser une taxe particulière, la fameuse « taxe d’apprentissage [2] ».

Cet argent va, via un organisme collecteur, à l’établissement choisi par l’entreprise. Chacun comprendra dès lors que l’entrepreneuriat musulman compte particulièrement pour le développement de l’enseignement musulman [3].

En créant leurs propres entreprises, les musulmans peuvent ainsi non seulement créer de la richesse pour le pays, lutter contre la discrimination à l’emploi des femmes portant le voile ou des hommes musulmans souhaitant porter la barbe, et ainsi faire baisser le chômage, mais encore soutenir financièrement les établissements scolaires musulmans [4].

Cet impôt à pour vocation de financer “les dépenses nécessaires au développement des premières formations technologiques et professionnelles” (article 224 du code général des impôts). Les plus curieux trouveront l’ensemble des références sur le site officiel de l’administration française Service public [5].

taxe apprentissage
Capture d’écran du site Service public

Cette année, comme depuis 2010 [6], Al-Kanz invite les entrepreneurs et les comptables à se mobiliser pour l’enseignement musulman.

Enseignement musulman… pas vraiment, car les établissements musulmans éligibles à la taxe d’apprentissage sont extrêmement peu nombreux.

Appel aux établissements musulmans

Directeurs ou directrices d’établissement, enseignants, parents d’élèves, enseignants, élèves ou simplement gens de bonne volonté, si vous connaissez des établissements éligibles à la taxe d’apprentissage, veuillez, s’il vous plaît, les inviter à nous contacter afin que nous puissions les citer et ajouter leurs coordonnées dans cet article : webmaster[@]al-kanz.org (sans les crochets autour de @).

Nous n’en comptons, depuis plusieurs années, à notre connaissance seulement deux :
– le groupe scolaire Al-Kindi, à Décines (69)
– le lycée Averroès, à Lille (59)

taxe apprentissage Averroes

Même si vous n’êtes pas entrepreneurs, vous pouvez aussi – et devez, si le sort des élèves de ces établissements vous importe — en parler à votre patron, au comptable de votre entreprise, de votre mosquée, de votre entourage.

Bref, en parler autour de vous, comme sur les réseaux sociaux. Que chacun d’entre nous fasse sa part pour que cet argent, qui de toute façon doit être payé par les entreprises, aille à l’enseignement musulman, que nous devons ensemble soutenir.

Groupe scolaire Al-Kindi

Etablissement privé musulman d’enseignement général et technologique
17 rue Sully
69150 Décines
Portable : portable 06 73 17 40 39
Téléphone : 04 78 49 02 02
Fax : 04 78 49 02 03
Site web : www.al-kindi.fr [7]
Email : [email protected]

Interview à lire : Taxe d’apprentissage : “Aucune école privée musulmane ne pourra vivre en mendiant quelques pièces.” [8]

Lycée Averroès

Etablissement privé musulman sous contrat d’enseignement
65 rue de la Prévoyance
59000 Lille
Téléphone : 03 20 00 00 82 – 03 20 00 03 84
Site web : www.lycee-averroes.com [9]
Email : [email protected]

Cliquez sur les liens suivant pour soutenir :
– le groupe scolaire Al-Kindi (69) : je verse ma taxe d’apprentissage au groupe Al-Kindi [1]
– le lycée Averroès : Je verse ma taxe d’apprentissage au lycée Averroès [10]