- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Catalogue Carrefour spécial halal : oui, mais non

Chez Carrefour, il demeure important de faire savoir et rappeler que l’on prend au sérieux le marché du halal food. Cette année encore, comme depuis 2016 et les années suivantes, l’enseigne a édité un catalogue dédié totalement au halal.

Dans la grande distribution, le groupe Casino a été le premier à montrer son vif intérêt avec notamment en 2009 le lancement de sa marque Wassila.

Lire – Wassila de Casino, coup de tonnerre sur le halal [1]

Un an plus tard, en 2010, Carrefour fit de même en lançant Carrefour halal, aussi en marque de distributeur (MDD).

Lire – Carrefour lance sa marque prétendument halal [2]

Il faudra attendre 2015 pour qu’Auchan commercialise une marque propre au groupe : Halalissime [3]… mais distribuée seulement dans quelques magasins de sa filiale Simply Market. Discrétion coutumière d’Auchan que l’on constate chaque année à l’occasion du mois de ramadan [4], malgré les millions engrangés : vendre aux musulmans oui, mais plutôt cachés.

Lire – Halalissime : la très discrète marque halal du groupe Auchan [3]

En-dehors de ce trio, la grande distribution reste très timide, alors même qu’elle rêve de détourner définitivement les clients musulmans des boucheries halal, grâce à la complicité de sociétés comme Mosaïque.

Lire – Mosaïque, la société qui veut déposséder les musulmans du marché du halal [5]

Ainsi, il n’y a donc véritablement que Carrefour qui ose pour la quatrième année consécutive attirer ouvertement le chaland hors période de ramadan.


Lire – Halal : Carrefour s’aventure hors ramadan [1]

Voici donc l’édition de 2016.

carrefour halal sevran

Rebelote en 2017 avec ces deux catalogues, l’un publié en mars, l’autre daté du 29 août au 9 septembre 2017, à l’occasion de l’aïd al-adha.

carrefour catalogue halal 2017carrefour halal aout 2017

L’édition 2018 fut graphiquement plus léchée.

catalogue carrefour halal

Graphiquement seulement, car le contenu, déjà inacceptable il y a dix ans, est toujours aussi scandaleux et loin du respect dû à ses clients. Petit tour d’horizon express avec le catalogue du 19 février au 4 mars 2019.

catalogue carrefour halalcatalogue carrefour halal

Que trouve-t-on, s’agissant des produits carnés, dans ces deux premières pages et dans le reste du catalogue sinon des sous-produits à la qualité douteuse ? Viande séparée mécaniquement [6], sel en quantité nocive, additifs douteux, rétention d’eau volontaire pour que le produit soit plus lourd donc plus cher, sucres insoupçonnés par les clients tout comme les protéines végétales, le glutamate, ces colorants et arômes, ou encore des produits prétendument halal non certifiés ou certifiés par l’ACMIF-mosquée d’Evry…

Rien dans ce catalogue n’a évolué depuis dix ans, sinon le packaging des articles mis en avant. Poursuivons avec la dernière page.

Les consommateurs musulmans ne sont pas réputés consommer majoritairement de l’alcool. En lieu et place, ils boivent des sodas, beaucoup de sodas, beaucoup trop de sodas. C’est d’ailleurs pour cela que les géants Pepsico et Coca-Cola se disputent depuis un peu plus d’une dizaine d’années les restaurants halal sans alcool : le débit de boissons sucrées dans ces établissements fait tourner la tête de tous leurs commerciaux ; tant et si bien qu’un haut responsable de chez Coca nous confia un jour estimer que son entreprise aurait dû investir ce marché il y a quarante ans, “avec [nos] parents” (dixit).

catalogue carrefour halal

A bien y regarder, Carrefour entretient un même mépris pas si nouveau. Cette dernière page ne contient que des sodas pour futurs diabétiques ou malades d’une cirrhose hépatique. Pas de boissons peu ou pas sucrées comme… de l’eau. Pas non plus, dans les pages qui précédent, de halal bio ou, à tout le moins, de viande halal de meilleure qualité que ce qui est proposé.

On retrouve là les biais douteux des catalogues spécial ramadan qui longtemps ne comportaient que des produits bas, voire très bas de gamme, sans qu’il ne soit possible pour Carrefour de considérer que l’on puisse être musulman et vouloir aussi acheter des articles de qualité supérieure.

Lire – Ramadan : Carrefour se moque vraiment des musulmans [7]

Puis Carrefour, en 2014, considéra enfin les consommateurs musulmans banalement. L’offre fut panachée : il fut proposé certes toujours des produits bas de gamme, mais aussi des produits de meilleure qualité, et même des produits de marque comme Seb ou Moulinex [8]. C’est dire la révolution.

Pour autant, si l’on peut être déconcerté, voire pourquoi pas vexé par l’idée que peut se faire une telle enseigne des consommateurs que nous sommes lorsqu’il s’agit d’une poêle ou d’un service à thé, la commercialisation de produits contenant des produits dangereux pour la santé (comme les nitrites) et de la viande douteusement halal n’est plus acceptable.

Au-delà de Carrefour, la grande distribution a selon toute vraisemblance besoin d’être rappelée à l’ordre. Gageons que les consommateurs musulmans d’aujourd’hui sont plus alertes que ceux d’hier.