- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Jeûne des jours blancs rajab 1440, préparons-nous pour ramadan

Rabi ath-thani : jeûne des jours blancs
©Shutterstock [1]

Ce mois de rajab, septième mois de l’année 1440, le 1er jour a correspondu pour les uns au vendredi 8 mars, pour les autres au samedi 9.

Lire – 1er rajab 1440. Ramadan dans – seulement – deux mois [2]

Nous arrivons de fait au milieu de ce mois, et donc à quelque six semaines du mois de ramadan 2019 [3] – 1440.

Or qui dit “moitié du mois lunaire en islam” dit “jeûne des jours blancs”, jeûne facultatif observé les 13, 14 et 15 de chaque mois du calendrier musulman [4].

“O Abû Dharr, si tu jeûnes trois jours chaque mois, jeûne les treizième, quatorzième et quinzième” (rapporté par at-Tirmidhî, n° 761, an-Nassâ’ï, n° 2424) ; Milhân affirme : “Le Prophète nous enjoignait de jeûner les jours blancs : les treizième, quatorzième et quinzième” (rapporté par Abû Dâoûd, n° 2449, an-Nassâ’ï, n° 2432).

Source : Jeûner facultativement trois jours chaque mois [5] – Maison-islam.com

Ce mois-ci, pour les uns, ces trois jours correspondent au 20, 21 et 22 mars ; soit mercredi, jeudi et vendredi prochains. Pour les autres, au 21, 22 et 23 mars, soit jeudi, vendredi et samedi prochains.

Pour tous, voilà une nouvelle occasion heureuse d’accompagner progressivement son corps au mois de ramadan à venir in sha’a-Llah.

En France, l’observation de ce jeûne est rarement motivé par une sensibilisation dans les mosquées à la revivification de cette pratique prophétique (sunna). Elle est pourtant si importante et si bénéfique au coeur comme au corps, à la foi comme à la santé.

Trois iftars par mois à la mosquée ?

Nous rêvons depuis des années qu’a minima les fidèles soient tenus informés par exemple par affichage ou lors d’une annonce le vendredi par l’imam sur son minbar. En vain pour l’heure.

Mieux, nous émettions voilà quelques années l’idée de rompre collectivement ce jeûne facultatif à la mosquée : tous les mois, il y aurait trois repas de rupture iftar) par mois à l’occasion de chaque jeûne du jour blanc, avec en bonus une conférence juste avant la prière du maghrib, laquelle annonce la fin du jeûne. Ainsi, ce jeûne des jours blancs gagnerait sensiblement en visibilité.

Il reste le Web pour informer

A défaut d’être aujourd’hui informés à la mosquée, les internautes peuvent l’être sur Internet. Celui qui encourage à une bonne action a la récompense de celui qui l’accomplit.

Informez vos proches et amis, vos contacts et abonnés sur les réseaux sociaux des dates des jours blancs de ce mois de rajab, mois sacré, en partageant cet article.