- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Jours blancs de chawwal 1440 (réveillons-nous !)

chawwal : jeûne des jours blancs
©Darkfoxelixir – Shutterstock.com [1]

Le mois de chawwal, mois tout juste après le mois de ramadan, a débuté pour les uns le 4 juin, pour les autres le 5.

Lire – 1er chawwal 1440, dixième mois du calendrier musulman [2]

Nous voilà en milieu de mois et donc aux trois jours dits “blancs”, auxquels est attaché un jeûne facultatif.

“O Abû Dharr, si tu jeûnes trois jours chaque mois, jeûne les treizième, quatorzième et quinzième” (rapporté par at-Tirmidhî, n° 761, an-Nassâ’ï, n° 2424) ; Milhân affirme : “Le Prophète nous enjoignait de jeûner les jours blancs : les treizième, quatorzième et quinzième” (rapporté par Abû Dâoûd, n° 2449, an-Nassâ’ï, n° 2432).

Source : Jeûner facultativement trois jours chaque mois [3] – Maison-islam.com

Ainsi, ce mois-ci, pour les uns, les trois jours blancs correspondent au 16, 17 et 18 juin ; soit dimanche, lundi et mardi prochains. Pour les autres, au 17, 18 et 19 juin, soit lundi, mardi et mercredi prochains.

En France, il demeure encore nombre de musulmans qui ne connaissent pas ce jeûne des jours blancs. C’est un problème, en ce que les imams et responsables de mosquées ne font pas sur ce point le travail que tout croyant est en droit d’attendre.

Permettons-nous une remarque : nous hésitons à terminer cet article comme nous l’avons fait des dizaines de fois ces dernières années, en l’occurrence en sollicitant les plus motivés d’entre les lecteurs pour que cette tradition prophétique ne soit plus l’apanage d’une minorité et, donc, en les invitant à en parler, à la faire connaître.

Ignorer le calendrier musulman toute l’année, polémiquer quand vient ramadan. Vraiment ?

Pourquoi cette hésitation ? Nous l’avons vu une fois encore cette année avec la date de l’aïd. Suite à l’annonce du CFCM, qui lui-même s’est fondé sur la décision de l’Arabie saoudite, qui affirma que la lune a bien été vue dans la péninsule alors même que cela était tout bonnement impossible, on a vu s’agiter les réseaux sociaux : ignorer toute l’année le calendrier musulman [4] et quand vient ramadan pester contre les uns et les autres, est-ce bien raisonnable ?

Et si l’on choisissait l’action à la polémique ? Et si chacun faisait sa part ? Voici comment : les uns font en sorte qu’une affiche annonce à la mosquée tant le début de chaque mois que la date des jours blancs, les autres diffusent, depuis leur smartphone ou leur ordinateur, les observations de l’Observatoire lunaire des musulmans de France [5] et les dates des jours blancs.

Nous avons tous notre rôle à jouer. Notre destin est entre nos mains. Soit nous décidons d’être de celles et de ceux qui agissent, soit nous laissons des tiers décider à notre place. La balle est dans notre camps.