- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Mosquées : les défibrillateurs sont obligatoires depuis le 1er janvier 2020

défibrillateur mosquee de lyon 3
Défibrillateur à la mosquée de Lyon

Depuis le 1er janvier 2020, les établissements recevant du public (ERP) de catégorie 1 à 3, c’est-à-dire ceux accueillant 300 personnes et plus, ont l’obligation d’être équipés de défibrillateurs.

Les défibrillateurs sauvent des vies

A partir du 1er janvier 2021, ce sera au tour des ERP de catégorie 4, soit ceux recevant 200 personnes et plus, d’entrer en conformité avec la loi n° 2018-527 du 28 juin 2018 relative au défibrillateur cardiaque [1].

Selon la fédération française de cardiologie [2] (FFC), « 40 000 personnes sont victimes chaque année d’une crise cardiaque ». La proximité d’un défibrillateur et l’intervention rapide de toute personne présente, dans l’attente de l’arrivée des secours, peuvent de fait sauver des vies.

En outre, « sans prise en charge immédiate, plus de 92 % de ces arrêts cardiaques – dont 7 sur 10 surviennent devant témoins – sont fatals », précise la FFC, qui ajoute que « le taux de survie à un arrêt cardiaque en France est au maximum de 8 % », mais « 4 à 5 fois plus élevé dans les pays où les lieux publics sont équipés en défibrillateurs automatisés externes et où la population est formée aux gestes qui sauvent ».

Les mosquées doivent s’équiper

En France, s’il demeure encore des salles de prière de taille modeste, on compte plusieurs centaines de mosquées concernées aujourd’hui par cette nouvelle obligation légale. D’aucunes sont équipées depuis plusieurs années :
– A Lyon, le recteur Kamel Kabtane a été précurseur : en novembre 2012, la grande mosquée fit installer plusieurs défibrillateurs [3] en son sein.
– Nos lecteurs se souviendront des circonstances dans lesquelles la mosquée de Valence, dans le département de la Drôme (26), s’est elle aussi équipée d’un tel appareil. Le défibrillateur fut offert par un fidèle après que son père perd la vie lors d’une attaque cardiaque survenue dans ce lieu de culte.

Lire – Valence : son papa meurt d’une crise cardiaque, il offre un défibrillateur à la mosquée [4]

Si les défibrillateurs actuels peuvent être maniés dans l’urgence par le premier venu, il demeure indispensable d’organiser des formations aux premiers secours, comme, là encore, la mosquée de Lyon le fit pour que les fidèles puissent intervenir en attendant les pompiers ou le SAMU.

Si votre mosquée (et école, institut, local associatif…) n’est toujours pas équipée, n’hésitez surtout pas à alerter les responsables. Cette loi est contraignante.