spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Ce ramadan, une cuisine zéro gâchis, sans gaspillage alimentaire

Dans la même catégorie

Tous les 18 mars, le monde célèbre la journée mondiale du recyclage. A quinze jours de ramadan, c’est l’occasion pour les musulmans de considérer cet événement comme un rappel (à l’ordre).

Nous le savons tous. Chaque année, le mois de ramadan tel qu’il est pratiqué dans de très nombreux foyers est aux antipodes de ce que prescrit l’islam.

Ramadan, mois de déconsommation

En théorie, période de frugalité, de tempérance, de déconsommation, ce mois béni devient dès l’iftar un mois de tous les excès. Trop souvent, le repas de rupture du jeûne n’est plus ce moment où le croyant prend toute la mesure des bienfaits que Dieu lui octroie.

Heureux qui, autorisé de nouveau à manger et à boire dès le coucher du soleil, poursuit l’effort spirituel des dix, quinze, vingt heures de jeûne, dans un rapport distancié et réfléchi d’avec les plaisirs mondains.

Malheureusement, les privations de la journée laissent place à une débauche de plats. On s’abstient toute la journée pour, l’iftar venu, s’attabler devant plusieurs entrées, plusieurs plats, plusieurs desserts, sans compter des sodas en-veux-tu en-voilà.

Lire – Ramadan dans 100 jours : un jeûne sans sodas ni sucreries ?

Cette surconsommation est totalement contraire à l’esprit de ramadan et à l’éthique islamique ; sans parler des conséquences délétères sur le corps et la santé.

Haro sur le gaspillage alimentaire

Mais ce qui nous occupe aujourd’hui, c’est le recyclage. Quel est le rapport, peut-on se demander, avec le mois de ramadan et nos tables qui débordent ? Réponse : le gaspillage alimentaire évidemment, et son heureux corollaire : le recyclage alimentaire ou, dit autrement, le zéro gâchis.

Relisons donc le Coran pour nous en convaincre. Aux versets 26 et 27 de la sourate Le Voyage nocturne, il nous est donné à lire les mises en garde suivantes (sens de la traduction) : « Donne à ton proche ce qui lui est dû, ainsi qu’au pauvre et au voyageur ! Mais évite toute prodigalité, car les prodigues sont frères de Satan et Satan a été très ingrat envers son Seigneur. »

Précisant ce verset, Nabile Aliouane, auteur d’une traduction du Coran aux éditions Tawbah, explique cette comparaison entre gaspilleurs et Satan en ce que la « prodigalité (at-tabdhir), contraire à la modération, est une forme de désobéissance à Allah. »

Ces seuls versets coraniques devraient suffire à nous éloigner de toute gaspillage. Oui, mais comment ?

Pour répondre à cette question, nous vous proposons deux lectures qui permettront à qui le souhaitent de, sinon changer radicalement ses (mauvaises) habitudes, à tout le moins tendre vers un mois de ramadan zéro gaspillage grâce au recyclage alimentaire :

La cuisine zéro gâchis

La cuisine zéro gâchis

La cuisine zéro gâchis

La cuisine zéro gâchis

Pour lire un extrait de l’ouvrage, cliquez sur le lien suivant : La Cuisine zéro gâchis.

En attendant ramadan 2022 – 1443, qui devrait débuter aux alentours du 3 avril prochain, profitons dès-à-présent du temps qu’il nous reste pour réfléchir à une routine zéro gâchis. Les résultats de nos efforts à venir n’en seront que plus importants.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles