Minarets : "vider les caisses de la Suisse"

Par Al-Kanz

Si les musulmans ne sont pas les bienvenus en Suisse, leur argent ne devrait pas l’être non plus. Retirer les capitaux musulmans des banques suisses, c’est la proposition de… Daniel Cohn-Bendit.

On sait que la Suisse redoute de voir les capitaux des richissimes arabes du Golfe déserter le pays. Souvenez-vous du psychodrame à l’approche du mois de ramadan dernier.

Lire – Le ramadan déprime les Suisses

Et, plus récemment

Lire – La Suisse se plie au ramadan

Il n’y aurait pire scénario que celui de voir l’argent de ces riches musulmans déserter les banques helvétiques.

Ce scénario beaucoup parmi les musulmans l’ont imaginé, voire souhaité ces derniers jours. Mais pas seulement. Daniel Cohn-Bendit, lequel prône par ailleurs un islam laïc (remplacer la prière par une merguez-partie en somme), va jusqu’à « rêver » tout haut de voir « les plus riches des pays musulmans [retirer] leur argent des banques suisses. »

La plus formidable des ripostes – mais je rêve – serait que les plus riches des pays musulmans retirent leur argent des banques suisses. Vider les caisses de la Confédération: voilà ce qu’il faudrait ! Que l’Arabie saoudite ou les Emirats arabes unis désertent votre place financière. Voilà ce qui marcherait.

Source : Lemonde.fr

D. Cohn-Bendit rêve. La conscience collective musulmane, bien que fantasmée tant par les musulmans eux-mêmes que par les non-musulmans, ne semble pas assez mûre pour faire passer la dignité au-dessus des intérêts économiques.

On pourrait d’ailleurs en dire autant en France avec la communauté musulmane qui essuie vexations après vexations, insultes après insultes, la dernière en date étant celle d’un élu UMP qui, à la faveur du l’ouverture de la chasse débat sur l’identité nationale, a porté la parole de son mouvement en affirmant : « Il est temps qu’on réagisse, parce qu’on va se faire bouffer. Y’en a déjà dix millions… dix millions que l’on paye à rien f…. ». Malgré tout, les musulmans demeurent spectateurs et acceptent qu’on s’essuie les pieds sur eux.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (8 commentaires)

  1. Mokko    

    Salam,

    C’est facile d’entretenir le climat de victimisation des musulmans Mr. Al-Kanz.

    Et vous, en tant que muslim, vous faites quoi exactement ?

    A titre perso, je suis engagé dans le terrain associatif et « politique » (car il faut bien avouer une démocratie à deux vitesses quand on a un nom bizarre) et je suis entrepreneur. J’essaye tant bien que mal de faire passer un message positif, plutôt que de jeter la pierre.

    Sur ce coup, je désavoue l’amalgame que vous faites entre la réaction des wahabites irrigués tout en haut de leur palais saharien et le pauvre citoyen français muslim qui essaye juste de s’en sortir.

    A vous de me reprendre si j’ai tort ou d’avoir l’humilité d’admettre qu’il faudrait nuancer vos propos.

    Wa Salam.

    1
  2. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Pour la victimisation, vous repasserez. Ca n’a jamais été mon registre.
    Il n’y a aucun amalgame. Quant à l’usage du terme « wahabite » qui en dit long sur votre position, je préfère m’abstenir.

    2
  3. Mokko    

    Salam,

    Si ils ne se considéraient pas comme des muslims à part, ils auraient une tout autre réaction. Le prophète saws disait que les muslims se diviseraient en 73 groupes dont 72 iront en enfer, et le Coran nous dit que la division est pire que le meurtre.

    Ma position (et la plus cohérente) est juste que lorsqu’on se considère muslim, il n’y a pas de spécialisation, sinon, on entre en contradiction avec son dyn… Si seulement les Saoud qu’on appelle à l’aide (alors qu’ils n’ont rien de spécial) en étaient à cette seule erreur… (… cette position qui est la mienne était elle celle à laquelle vous vous attendiez ?)

    Par respect envers vous, je ne continuerai pas dans la polémique, mais je persiste à croire que rappeler à chaque fois que les musulmans se laissent faire en france (sans le prouver autrement que par leur absence dans les médias) et en ne proposant aucune alternative d’action et une victimisation. Chacun ses positions.

    Aidek Mabrouk,
    As-salâmu ‘alaykum akhi.

    3
  4. startstek    

    Cher Mokko vous avez écris à la 1ere personne du singulier 9 fois…
    ça me rappel combien de fois j’ai assisté à la mosquée à cette fameuse scène où les gens se font engueuler par une personne qui trouve que les autres devraient s’aligner comme lui dans le rang…

    4
  5. bidar    

    @Al Kanz
    tu declares dans l’article  » les musulmans demeurent spectateurs et acceptent qu’on s’essuie les pieds sur eux »
    je rajouterai que les instances representatives des musulmans en France sont muettes alors que pour l’IRAK on a vu la mosquée de Paris avec son recteur, l’UOIF avec ses responsables et les autres se sont mobilisés pour les otages alors que pour nous défendre il n’y a personne au moins une déclaration dans les journaux pour dire son mécontentement.

    5
  6. Fatima*    

    Assalam Aleykoum,

    Je vais un peu reprendre les propos de Mokko, et dire que je ne suis pas vraiment d’accord avec votre point de vu Al Kanz en ce qui concerne « les musulmans demeurent spectateurs et acceptent qu’on s’essuie les pieds sur eux. » Il est vrai qu’une fois de plus, nous sommes victimes dans une affaire d’abord politique. Mais situons les faits, cela se passe en SUISSE, donc, il faudrait d’abord chercher à voir ce que font les musulmans Suisse POUR favoriser leur intégration, et CONTRE l’islamophobie. Ensuite, je crois qu’il est important pour pouvoir se faire une opinion de pouvoir être sur le terrain, d’avoir des impressions à vif de ce qui s’est passé, et de ce que font les gens, que ce soit les Musulmans Suisse (je n’inclue pas ceux qui sont en Suisse pour échapper aux taxes en tous genre) ou encore les musulmans français qui cherche à se mobiliser. J’ai eu la forte impression que cette analyse et critique de la politique de la Suisse et également de l’attitude des musulmans, ne sont que des ressentis des différents événements relayer par la presse. Alors au risque de paraître un peu utopiste, je ne crois pas que les musulmans soient là à se croiser les doigts et à attendre la prochaine polémique qui les atteindra, et je ne crois pas non plus que ce genre de commentaire apporte un quelconque éclairage sur la situation, ou encore nous permette d’aborder une fois de plus la situation sous un nouvel angle, un angle musulman, un point de vue novateur et décalé par rapport au reste de la presse. Ce n’est pas non plus une critique constructive qui éveille en chacun de nous une envie d’aller plus loin, de faire quelque chose. Non, ce commentaire est simplement rabaissant et insultant pour tous ceux qui se démènent pour améliorer leur vie, mais aussi celle de tout les musulmans.

    6
  7. Rikta    

    salam ‘aleycoum wa rahmatoulah

    Personnellement, j’estime que quand on est musulman, on l’est dans le monde et pas simplement en France ( pas comme le voudrais nos chers politiciens avec « l’Islam de france »). Donc, il est tout a fait normal que l’affaire des minarets en Suisse nous touche un minimum. Mais comme l’a montré Al-kanz (de ce que j’ai compris), comment peut-on ce sentir conserner par les affaires des musulmans dans le monde quand on reste spectateur chez soi? L’article reléve plus du constat que de l’amalgame.

    Enfin, il est vrai que les choses évoluent al hamdouLillah. De nos jours, pas mal de musulmans(es) sont actifs au niveau associatif autant qu’au niveau professionnel. Mais est-ce assé? C’est pas parceque qqs fréres et soeurs bougent qu’il ne faut plus dénoncer le fait que la majorité « acceptent qu’on s’essuie les pieds sur eux » sinon, à force on ressemblera simplement à un paillasson avec écris dessu  » je ne suis pas un paillasson ».

    7
  8. Le ramadan plie la Suisse, Cannes… et les prix    

    […] pour le Ramadan a par ailleurs été finalisée. » Daniel Cohn-Bendit invitait les Arabes à vider les caisses de la Suisse, ramadan le fait.Mais Genève n’est pas la seule destination qui devrait souffrir d’un […]

    8

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE