Salles de prière chez IKEA

Par Al-Kanz

IKEA Malaisie, pas (encore) IKEA France Source : IKEA Malaisie On se souvient par ailleurs du hijab IKEA. Voir : Quand Ikea habille ses employées musulmanes… Zaynab, lectrice d’Al-Kanz.org, nous fait part de cette affiche dans un IKEA britannique.

IKEA Malaisie, pas (encore) IKEA France

Salle de prière chez IKEA
Source : IKEA Malaisie

On se souvient par ailleurs du hijab IKEA.

Salle de prière chez IKEA

Voir : Quand Ikea habille ses employées musulmanes…

Zaynab, lectrice d’Al-Kanz.org, nous fait part de cette affiche dans un IKEA britannique.

Salle de prière chez IKEA



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (15 commentaires)

  1. fusionfroide    

    il ne faut pas rêver. On a 1% de chances qu’on ait ça en France.

    1
  2. gerard    

    Salam,

    J’habite en malaisie pour quelques temps… Si vous avez des questions, n’hésitez pas.

    Allez, salam.

    2
  3. Nasreddine    

    Assalamou aylikoum gérard, je pratique un art martial malaisien, le silat seni gayong (que j’ai découvert au passage grâce à ce site, hamdoulilah). Quelles sont les opportunités d’emploi en Malaisie??

    3
  4. Adlane    

    Salam,

    On en finit par étonné que ce genre de « facilités » existe.

    @Nasreddine,
    Daoud ?

    4
  5. Al-Kanz    

    Article mis à jour

    5
  6. gerard    

    Salam,

    Nasreddine : Tout dépend dans quel domaine tu veux travailler. Mais il vaut mieux se faire embaucher dans une boite française qui t’envoi ici ensuite. Le salaire moyen est de moins de 500€ ici.

    Aussi, les français musulmans idéalisent la malaisie à mort, puis vient la désillusion.

    Leur islam est très culturalisé. Leurs imams sont à la wahabite : ils se considèrent comme une caste supérieure et se font baiser la main. Le niveau moyen de formation/connaissance, y compris concernant le dyn frise avec le triple zéro absolu. Leurs religieux sont très hautains (je pense qu’ils developpent un complexe d’infériorité) : il faut les rencontrer pour se prendre la claque qui te l’apprendra.

    En fait, la malaisie s’est développée super vite, et la majorité des habitants des villes sont des ex-paysans installés récemment.

    Il n’y a qu’à la fac islamique où tu trouveras un dyn qui ressemble à peu près au tiens.

    Concernant la finance islamique : comme le dit Sheykh Imran Hosein : elle n’a rien d’islamique, elle se base sur la monnaie papier/fiduciaire et à haut niveau se base sur des échanges de titres internationaux basés sur la Riba.

    Le reste, mi-figue mi-raisin, bid’Aa, fassad ultra ultra répandu (et le voile n’est pas du tout un signe de religiosité). Je n’ai jamais vu autant de travelots et de mini jupes indécentes qu’à Kuala Lumpur, tout parisien que je suis à la base…

    Note : J’ai passé plus de trois mois ici.
    Conclusion : n’idéalisez pas. Venez en vacance l’esprit critique, et ensuite réfléchissez à l’installation. Pas comme certains français font et se retrouvent bloqués ici et obligés de dire que c’est super pour ne pas perdre la face.

    6
  7. Justine    

    Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi ta’alâ wa barakâtouhou,

    Baraka Allâhou fik, Gérard, pour ce retour.

    Une de mes amies étudie la finance islamique en Malaisie en ce moment : elle en a encore pour une année. De son point de vue, c’est du positif. Mais c’est probablement, comme vous le dîtes, parce qu’elle est cantonnée dans le milieu universitaire islamique.

    Au moment où je vous écris ces lignes, je revisionne l’intervention du cheikh Imran Houssein « Muhammad et le monde moderne ».
    Malgré les cataclysmes qui ont affecté la région indonésienne et ses environs, je n’ai pas l’impression que les musulmans se soient réveillés pour autant.

    Bref, pour en revenir à Ikéa, c’est bien s’il y a du travail pour les musulmans et qu’il y ait une place pour nous dans la société. Mais de mon point de vue, je prie qu’Allâh (AWJ) nous permette de mettre en place notre propre système de valeurs orienté vers la satisfaction de Dieu aux détriments de l’apparence et du panurgisme égarant.
    Nous vivons une terrible époque de fitna, qu’Allâh (AWJ) nous assiste, amîne !

    Wa salâm

    7
  8. Oum Noussayba    

    As-salâmu ‘alaykum

    On revient de notre voyage en Malaisie, on y est resté 1 mois.

    Pour moi la Malaisie c’est le bon compromis; islam/modernité/nature.

    Honnêtement ça m’est égale qu’ils aient une pratique différente de celle qu’on a apprise. C’est à nous de faire le tri.

    Oui le hijab porté là bas n’a rien de religieux, c’est « fashion » comme le disaient beaucoup de malaisiennes.
    Et là aussi ça m’est complètement égale.

    Quand j’étais en Algérie, j’ai compris que beaucoup mettaient le hijab dehors mais à partir du moment où elles étaient à la maison elles ne le remettaient pas devant les étrangers de passage à la maison.

    De toute manière on est toujours critique vis à vis des autres; y’a toujours quelque chose qui ne va pas.

    Et puis quand on critique on le fait avec notre regard formaté à l’occidentale: l’imam qu’on considère hautain ne l’est certainement pas pour eux; tout comme l’introversion est considéré chez nous occidentaux comme un handicap social, alors que pour d’autres cultures c’est un caractère recherché.

    Bref, si critique y’avait à faire, faisons le au travers de la culture du pays.

    En tout cas j’aimerai vraiment vivre en Malaisie… qu’Allâh nous facilite

    Et comme dirait ma fille « c’est trooooooop bien la Malaisie »

    8
  9. ibn khaldun    

    salam @ Oum Noussayba J ai du mal à comprendre qu ‘ est ce que vous entendez par modernité ? Quant à l exemple du voile en Algerie , il est très réducteur de réduire l Algérie à votre expérience . Les femmes jouent de la modernité qui dénature la femme cf la prostitution , la publicité des femmes nues En soit , j ai du respect pour vous le Coran Allah recommande aux femmes de se couvrir Mais c est vrai la modernité est plus important que l ‘islam . Y a t il un complexe de la musulmane ?

    9
  10. Nasreddine    

    Assalamou aylikoum, oui Adlane, il se trouve qu’il m’a mis en contact avec un maître malaysien qui se trouve actuellement à Dublin, j’ai passé trois semaines la-bas et pour avoir pratiqué plusieurs styles, je suis totalement conquis quant à son efficacité tout en étant relié à l’Islam, machaAllah.

    BarakAllahoufik gerard, je pense que la hijrah en général est idéalisée. Il y a tout de même plus de kheir à vivre la-bas plutôt qu’ici. Pour revenir à Sheykh Imran Hosein, il faut éviter les villes et privilégier les villages ou le dine est plus ou moins préservé, à défaut d’en créer un…

    En tout cas, ne serait-ce que pour visiter, ça doit valoir le détour… J’espère y aller un jour inchaAllah.

    10
  11. gerard    

    Salam,

    « Il y a tout de même plus de kheir à vivre la-bas plutôt qu’ici. ».

    Au début, j’avais les mêmes idées préconçues. Puis quand j’ai découvert qu’en fait bah non, j’ai essayé surtout de comprendre pourquoi les gens se la forgeaient.

    La malaisie a cette réputation du fait qu’elle est un « tigre » de l’asie, pays à fort developpement, mais aussi parce que le gouv met des millions dans le dyn. Le ministère organise ça, exactement comme l’Arabie saoudite le fait par exemple. Ne pas oublier que la malaisie est un pays pétrolier (Petronas !).

    Mosquées cathédrales gigantesques en marbre + kevlar plaqué argent, mais pratique catastrophique. Dans les plus grandes mosquées, il n’est pas rare de voir la prière dirigée le vendredi pour 50k fidèles par un mec qui ne sait même pas réciter la fatiha correctement (comme vendredi dernier à la mosquée de putrajaya). C’est loin de la qualité de nos imams en france. Puis, j’aime bien dire « imam gilette » pour les qualifier : on dirait que plus ils sont rasés de près et plus ça va. J’ai fait une centaine de mosquée et ai rencontré pas mal de monde. J’espère que ça suffit pour être proche de la réalité.

    « C’est trop bien la malaisie ». Oui, exactement comme le maroc ou l’algérie ou la tunise ou n’importe quel pays dans lequel on vient en touriste. S’installer c’est tout à fait autre chose. Vivre 1 mois sur son budget voyage (qui doit faire le salaire trimestriel ou semestriel d’un malaisien) c’est pas la réalité.

    Il y a des trucs bien n’empêche : le label Hallal, à propos duquel aucun français ne fait des recherches. 1200 ringit sur 3 ans, et il garanti plein de choses, même la pureté de l’eau utilisé dans l’aliment.

    Si des français faisaient labeliser leur produit là bas, ce serait un gage de qualité assez énorme. Alors que dire de l’import/export ?

    On a monté un business plan avec des potes : les opportunités concernant le hallal sont impressionnantes.

    Il y a aussi la proximité avec toutes les autres destinations importantes d’asie : on prend l’avion pour trois fois rien.

    Allez, salam.

    11
  12. Sidi Mansour    

    salam

    Questions à Gerard :

    1) avec le recul que tu as désormais, préfères tu vivre en Malaisie ou en France?

    2) existe-t-il des associations d’expatriés? des centres culturels musulmans gérés par des étrangers?

    3) comment sont perçus les minorités (asiatiques? européennes?)

    merci d’avance

    12
  13. mamodea    

    assalamoualaikoum

    je suis d’accord avec gerard ! y ‘aller en touriste c’est troooop bien mais y vivre c’est autre chose !
    j’ai eu l’occassion d’y aller en vacance ! nous avons quand même été choqué de voir que même les imams ne gardaient pas de barbe et par beaucoup des pratiques qu’ils ont tel que se marier dans la mosquée même et de tirer des photos et de festoyer dans ladite mosquée alors que la femme n’est pas voilé etc… mais on y a aussi trouvé de belle chose !!
    quand on retourne chez soi on se dit que finalement on n’est pas si mal loti chez nous!

    13
  14. gerard    

    Mansour :

    1/ France, définitivement. Je pratique mon dyn tranquille, j’ai ma famille, mes amis, mes asso, ma mosquée, mon taff, mes études, ma culture… Même si notre gouvernement dajjalistique essaye de nous ennuyer, au final, il ne fait que nous conforter. Pareil pour les médias, ça aboie (très fort) mais ça ne mord pas. Et puis de toutes manières, sur ces deux derniers points, la situation n’est pas meilleure en malaisie avec les médias qui attisent constamment la haine entre muslims et chrétiens. La dernière rumeur en date : les chrétiens (qui représentent trois fois rien) tenterait de christianiser le pays … Tu as tous les dignitaires chrétiens qui sont là à dire que non, ils n’ont pas de raisons de le faire, ils aiment leur pays tel quel, bla bla bla… (ça me rappelle des choses tout ça).
    2/ Pas vu d’asso d’expatriés, ni de « quartiers » d’expatriés. Ca ne veut pas dire qu’il n’en existe pas. Mais j’ai beaucoup bougé, je connais KL (qui est un gigantesque labyrinthe) et une bonne partie du pays, donc peut-être que oui, peut-être que non. Par contre, il y a pas mal d’expatriés … Mais les français sont loin d’être majoritaires. Souvent des financiers ou des gens qui bossent pour l’automobile (la malaisie produit ses propres voitures) ou le pétrole.
    3/ C’est le bordel… Les malaysiens sont presque minoritaires. Les grosses majorités : indiens, pakis et chinois. Les malaysiens se construisent des quartiers à eux et le gouv essaye de les favoriser dans le taff (la malaysie aux malaysiens, etc.) Mais ils ont du mal. La ville nouvelle de putrajaya est censée être pour eux… Mais ça part dans tous les sens. Ils font ce qu’ils peuvent.

    Un autre point : ici, ils ne savent absolument pas ce qu’est l’urbanisme. Les routes sont dégradées, les rues partent dans tous les sens, on les superpose par des autoroutes, embouteillages tout le temps, même les GPS ne suivent pas les changements très fréquents dans les routes… (genre rond-points qui disparaissent ou appaissent subitement, feu rouge au milieu de l’autoroute, et autres joyeusetés). Conduire ici, c’est mort. Les transports en communs sont sympa mais souvent lent ou en retard.

    Par contre, l’essence ne coute rien (le pays subventionne), les tickets de metro/bus pareil… La nourriture, partout hallal et ne coute pas cher non plus. C’est sympa.

    14
    • nbm34    

      salam gerard,

      je ne sais pas si tu es toujours en Malaisie ou repartis en France déjà, Je suis à KL en famille … nous sommes en Malaisie depuis septembre dernier, ça serait sympa de faire connaissance et échanger nos expériences.

      14.1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE