Mosquées de Paris

Par Al-Kanz

Où l’on apprend que le projet de reconstruction de la mosquée Addawa va coûter la coquette somme de 18 millions d’euros, comme précisé d’ailleurs sur le site Internet de l’association qui gère ce lieu de culte : http://www.mosqueeaddawa.net/. 18 millions.

Où l’on apprend que le projet de reconstruction de la mosquée Addawa va coûter la coquette somme de 18 millions d’euros, comme précisé d’ailleurs sur le site Internet de l’association qui gère ce lieu de culte : http://www.mosqueeaddawa.net/. 18 millions.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (18 commentaires)

  1. Jean    

    Qu’est-ce que c’est exactement ?

    1
  2. Al-Kanz    

    De quoi ? Paris ? Une ville :)

    2
  3. Jean    

    Avec l’argent de la dernière vidéo j’ai pensé à des Paris sportifs ! :)
    Qu’en est-il de ce reportage, l’as tu vu ? Il est destiné au net, à la TV ?

    3
  4. abouAbdillah    

    Assalam alaykoum,

    j’ai du mal à voir quelle est l’intention du réalisateur de la première vidéo,

    on se perd avec le montage réalisé,

    et la séquence de fin : « peut-être Allah i va me pardonner » tout de suite suivi de « et qu’on vienne pas me raconter de salades », j’ai trouvé le montage un peu mal intentionné, enfin j’espère me tromper oua Allahou a3lam.

    oua salam alaykoum.

    4
  5. Manou    

    Salam aleykom,

    je crois que ce qu’il faut retenir de ces vidéos c’est avant tout que si les problèmes de lieu de prière des musulmans ne sont pas réglés, c’est avant tout une question de volonté:
    -Tout d’abord politique bien évidemment, la cession ou vente des terrains ou autorisation des travaux restent compliquées
    – ensuite il y a peut-être une question à se poser quand au coût des lieux, est-ce qu’on aurait pas avant tout besoin de lieux de prière propres et digne, avant d’avoir des sanctuaires de marbre. Je comprend la volonté, mais est-ce la mosquée ce n’est pas avant tout un lieu de foie et non un lieu superficiel qu’il faut merveilleux à tout prix. Si on devait prioriser, ne vaut-il pas mieux tout d’abord construire un bâtiment simple mais utilisable rapidement que nous prendrions le temps d’embellir au fur et à mesure des dons, que de retarder encore et encore la création d’espaces purs et dignes pour nos prières?

    Ensuite, sur un autre sujet, mais qui reste en lien avec la mosquée, je pense qu’il faut aussi un moratoire des hommes de la mosquée quant à la place des femmes, du temps du Prophète (pbDsl) les femmes priaient dans la même salle que les hommes, le Prophète (pbDsl) ayant établi un ordre de rangement de préférence. Si la place manque, ce ne sont pas aux quelques femmes qui prient à la mosquée de faire place, mais aux derniers arrivés. Je vous rappelle que nous sommes tous égaux et que ces nouvelles règles ont été établies par quelques hommes sûrement pas mal intentionnés, mais les conséquences sont là. Corrigeons donc nos comportements et rapprochons nous des enseignements du Prophète (pbDsl) pour ne pas renvoyer une idée faussée de l’Islam et de sa conception aux autres communautés mais également à la notre, à nos enfants, afin qu’ils grandissent attachés à des notions d’égalité et de respect vis à vis des femmes comme de tout le monde.

    5
  6. Justine    

    Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi ta’alâ wa barakâtouhou,

    Manou,

    Il est vrai que la prière de la femme en son domicile est meilleure pour elle que celle effectuée au masjid (surtout lorsqu’elle sera accaparée par X responsabilité, une fois devenue mère) ; mais comme disait notre bien-aimé Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) : « N’empêchez pas les servantes de Dieu de se rendre dans les masjids. »

    Personnellement, je revendiquerai pour les femmes un espace d’action propre à elles au sein du masjid, où elles auront l’entière autonomie : ne financent-elles pas aussi le lieu ?
    Il faudrait que les frères concèdent un espace où il serait possible aux femmes d’établir des associations féminines islamiques tout en préservant leur dignité. Car si rien ne leur est offert, beaucoup rejoindront l’espace laïc, par frustration notamment.
    Pas plus tard qu’il y a une semaine, mon for intérieur était déchiré de voir une adolescente d’une soeur qui s’investit ardemment dans les masjids, habillée… a’oudhoubil-Lâh ! serrer la mains aux jeunes qui squattent les escaliers et s’en aller en se dandinant après leur avoir distribué des tracts publicitaires pour une MJC, dans laquelle elle s’investit.. à l’oeil ! puisqu’on sait la mettre en valeur.

    Wa salâm

    6
  7. Soufiane Ghaza    

    As-salamû ‘Aleykum,

    J’ai étudié au sein de la Mosquée Ada’wa durant 5 merveilleuses années, où j’ai pu énormément apprendre et rencontrer des gens (professeurs, étudiants,… ) merveilleux mâcha Allah !

    Ce qu’il faut savoir c’est que l’Etat considérait cette mosquée comme « dangereuse », car soit disant, on y recrutait des terroristes en puissance, destinés à poser des bombes en France ou à l’étranger. Cela n’a en revanche pas déranger l’Etat lorsqu’un soir un groupuscule que l’on ne nommera pas et considéré comme terroriste dans son (pseudo)Etat, a fait exploser un extincteur devant la Mosquée, et du coup nous avons eu nos cours avec des classes sans vitres et en hiver (s’il vous plait!).

    Les conditions devenant très difficile à supporter (classes devenus vétustes, chaleur insupportable dans la salle de prière, etc… ) il a été décidé de rénover entièrement la mosquée. Seulement voilà, la mairie n’était pas du tout pressé de donner son accord (accord donné puis visiblement retiré puis de nouveau donné; demande d’apport financier qui n’arrêtait pas d’augmenter au fil du temps, etc… ), du coup cela fait presque 10 ans que je n’étudie plus et ne prie plus là bas car il n’y a plus qu’un terrain vague et des petites construction qui n’avancent pas du tout ! D’autant plus que la Mosquée a été délocalisée depuis 10 ans à Porte de la Villette dans des tentes et autres Algeco ! La salle de prière pouvait accueillir au moins entre 2000 et 3000 fidèles (exit donc les prières de rues sauf les jours de l’Aid), aujourd’hui une petite poignée s’entasse dans les « nouveaux locaux ». Tout ça pour dire, on se moque de nous, car avec le prix demandé pour la construction qui n’a pas arrêter d’augmenter, et malgré le petit apport des fidèles, cette mosquée n’est pas prête de voir le jour !

    Voici une petite intervention de Mahmoud Doua (Imam de Bordeaux et universitaire) à 1 minutes 50, dans l’émission Face aux Français, où était présent notamment T. Ramadan, et où il évoque le financement des mosquées, avec une petite brève sur la Mosquée Ada’wa. (A noter également suite à son intervention, la calomnie déclarée par Yves Threard, directeur adjoint du Figaro).
    Le lien: http://www.youtube.com/watch?v=J2TJ47N4T4M

    Voilà pour mon petit témoignage :-)

    Wa salam

    7
  8. amba    

    salam aleykoum
    je suis tres emue quand on parle de la mosquée de rue de tanger j’y ai appris les bases de ma religion et j’y ai de treeeees beaux souvenirs el hamdoulilah et je suis attristée de passer devant et de voir le terrain nu et les travaux qui n’ont jamais commencé :( on a detruit une mosquée anciennement usine pour rien plus de lieu de priere, plus de cours pour les enfants et plus de lieu ou se receuillir

    8
  9. Sidi Mansour    

    salam

    Oui 18 millions, mais quel bon investissement vu son emplacement à Paris intramuros!

    9
  10. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Sidi Mansour,

    Vous mesurez un « bon investissement » à quoi ?

    10
  11. Oummsheyma    

    As salam ‘aleykoum,

    @ abouAbdillah : vous avez remarqué que c’est une bande annonce? Vous avez bien identifié les personnages?

    @ Justine et Manou: ouvrir la salle des femmes au moment de la prière serait déjà une bonne chose (en dehors du jouma’ah) !

    11
  12. Justine    

    Assalâmou alaykoum,

    Oummsheyma,

    Je parle d’investissement féminin sur d’autres terrains que ceux liés au culte pur pour les masjids en général, pas spécialement pour celui dont il est question ici ( je suis de la province). Car, al-hamdoullillâh, dans certaines villes, les femmes prient régulièrement joumou’a et tiennent des séances de Coran, de tafsir, de fiqh, de cours d’arabe, etc. en dehors du jour de prière commune.
    Apparemment d’autres soeurs sont moins bien loties que nous ; qu’Allâh (AWJ) nous facilite la fraternité et les bonnes oeuvres, amîne !

    Wa salâm

    12
  13. Oummsheyma    

    As salam ‘aleykoum,

    @ Justine : je soulignais juste qu’à certains endroits, la fonction de culte n’est même pas respectée pour les femmes, alors pour les autres activités… Mais alhamdouliLlah les femmes sont de plus en plus actives et j’espère qu’elles pourront trouver dans les mosquées un lieu qui leur est detiné.
    Ravie que de telles activités se déroulent en province !

    @ Sidi Mansour : un bon investissement? Pourquoi? Est-ce destiné à être revendu?

    13
  14. Manou    

    C’est dans la préservation de toutes les sunnah du Prophète (pbDsl) que nous trouverons la préservation de notre religion et que nous éviterons les égarements et dérives. Car il est pour nous un excellent modèle tel que Dieu nous l’a dit.

    Le sexisme n’est pas quelque chose d’anodin. Il limite nos filles en les bloquant dans leurs rôles de mère et d’épouse, alors qu’elles sont femmes avant tout cela et ont besoin d’un épanouissement individuel et intellectuel. Les épouses du Prophète (pbDsl) étaient relativement actives. Ce qui ne les empêchait pas d’être de bonnes épouses et de bonnes mères.

    Oummsheyma, je comprends que tu veuilles mieux qu’aujourd’hui, mais ma chère sœur, il nous faut être plus exigeant avec nous-mêmes et vouloir quelque chose de bien, tout simplement. Et c’est en faisant preuve d’une autocritique à la fois réaliste et pleine de miséricorde alliée à une véritable envie d’améliorer les choses que nous arriverons incha Allah à redresser notre situation sur ce plan comme sur tout le reste, en France et dans le monde. La femme n’a jamais autant été asservie qu’aujourd’hui et les musulmans doivent être un modèle sur ce plan pour être le contre exemple vivant de la propagande qu’on entend partout sur l’Islam.

    Et sincèrement, je suis optimiste, je pense qu’il se passe quelque chose de merveilleux en ce moment, qu’il y a un réveil : nous avons pris conscience de nos responsabilités et incha Allah ce n’est que le début. Alors soyons positifs, entrainons nous les uns les autres vers des actions utiles. Offrons à notre communauté des espaces où chacun peut s’investir dans des actions qui reflètent la beauté des valeurs islamiques, qui offrent à tous la possibilité de se développer et de s’orienter vers ce qui correspond à chacun d’entre nous. Et de se rapprocher ainsi de Dieu.

    Et surtout faisons le plein de miséricorde pour réunir la communauté. Arrêtons de nous juger les uns les autres et tendons la main à ceux qui sont tombés pour les relever au lieu de les rejeter car ils se retrouvent alors perdus au milieu de mauvais conseillers. L’union fait la force. Avec l’aide de Dieu, nous sommes en mesure de faire de ce monde un havre de paix.

    14
  15. Sidi Mansour    

    Salam

    ah désolé..

    je parlais d’un commerce avec Dieu…

    mais je voulais dire que vu que c’est dans la capitale et vu la « chéreté » de l’immobilier en général, ça ne me paraît pas excessif

    15
  16. abouAbdillah    

    Assalam alaykoum,

    @ Oummsheyma : BarrakAllahoufik, j’étais à coté de la plaque

    16
  17. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Sidi Mansour,
    La cherté de l’immobilier n’a rien à voir avec la somme gigantesque de ce projet, liée à sa démesure et non au prix de l’immobilier. On est dans la construction, pas dans l’achat.

    17
  18. Manou    

    Je voulais juste ajouté une note:
    comment peut-on faire appel à Bouygues pour construire une mosquée ?!?! (Qui détient TF1) C’est juste hallucinant. Merci aux musulmans de se réveiller un peu aussi et d’arrêter de donner leur argent à des gens qui ne cessent de leur nuire.
    De plus, les musulmans sont sans cesse discriminés. Souvent doublement ou triplement du fait de leur origine et de leur sexe en plus du critère religieux. Alors sans tomber dans le communautarisme non plus, quand on a un chantier d’un montant de 18 M€, on pourrait au moins s’en servir pour faire de « la discrimination positive » (je déteste ces termes). Cela aiderait les musulmans à prendre leur place dans la société, ce que certains (TF1 par exemple ?) s’évertuent à tout faire pour qu’ils n’y parviennent pas.
    Merci de bien réfléchir avant de donner chaque centime d’euro: à qui je le donne et qu’est ce qu’il va en faire à court et long terme.

    Sourate 4 v62: Comment (agiront-ils) quand un malheur les atteindra, à cause de ce qu’ils ont préparé de leurs propres mains?

    J’en profite pour féliciter Al Kanz : ce que vous faites est top, c’est clairement de ce type d’initiatives dont on a besoin !!

    Salam aleykom

    18

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE