Pourquoi ils bloguent : 3bd Allah d'Al-Har

Encore balbutiante il y a quelques années, la blogosphère musulmane se développe, se structure, voire se professionnalise. Nous avons demandé à quelques blogueuses et blogueurs musulmans au profil très différent de nous donner leur vision du blogging. Aujourd’hui, 3bd Allah de Al-Har.fr.

Encore balbutiante il y a quelques années, la blogosphère musulmane se développe, se structure, voire se professionnalise. Nous avons demandé à quelques blogueuses et blogueurs musulmans au profil très différent de nous donner leur vision du blogging. Aujourd’hui, 3bd Allah de Al-Har.fr.

Al-Kanz.org : Pourriez-vous présenter en quelques mots ?
3bd Allah :
Al-Har.com est un site d’information musulman. Nous avons créé le site à trois, mais aujourd’hui l’équipe a évolué. L’un des trois fondateurs nous a un peu lâché en plein vol, mais d’autres participants nous ont rejoint en tant que rédacteurs. Concernant les deux autres membres fondateurs, l’un (Karwane) s’occupe plus spécifiquement de la gestion technique, bien qu’il lui arrive d’écrire aussi des articles, et l’autre (War) est le principal rédacteur.
Le site existe depuis deux ans environ et notre fréquentation augmente de manière constante depuis sa création, al Hamduli-Llah. Nous traitons de politique, d’actualité, et… d’autres choses aussi ! Bien que nous aimions manier l’humour et le second degré dans nos articles, nous n’avons pas la langue dans notre poche, et n’hésitons pas à « clasher » régulièrement ceux qui le méritent, y compris dans notre communauté.
Tout cela donne, nous l’espérons, une manière originale de traiter l’actu, souvent sur un ton décalé.

Al-Kanz.org : Qu’est-ce qui vous a amené à bloguer ?
Abd Allah :
Il faut revenir trois ans en arrière, lorsque l’idée de créer al-Har nous est venue… A l’époque, il n’y avait pas comme aujourd’hui profusion de sites et de forums musulmans traitant de l’actualité. L’équipe d’al-Har s’est rencontrée virtuellement sur le forum Mejliss al-Kalam, et nous ne nous sommes rencontrés réellement que six mois après le lancement du site. Malgré notre différence d’âge, nous sommes issus de ce que l’on pourrait appeler la « génération Oumma.com et Mejliss ». Mais à un certain moment comme de nombreux mejlissiens, nous avons constaté un étrange changement de ligne éditoriale pour ce qui est du site d’information, et de véritables dérives au niveau de la modération du forum. Autant de raisons qui nous ont poussés à retrousser nos manches et à créer un espace d’expression libre, dans lequel chaque musulman puisse s’exprimer, sans subir la censure. Au départ, notre projet comportait aussi un forum, que nous avons fermé, car cela demandait trop de travail et car nous n’avions pas le temps de le gérer en plus de la modération des commentaires sur le blog.

Al-Kanz.org : Avez-vous des recettes particulières pour maintenir votre rythme de publication ?
Abd Allah :
Aucune, nous en cherchons toujours une, notre vie privée prenant (trop) souvent le pas sur notre site. De plus, le manque de temps nous empêche souvent de faire ce que nous aimons le plus : rechercher, enquêter. Nous essayons de nous débrouiller pour trouver du temps d’écrire un billet original qui ne se limite pas à un simple copier/coller.

Al-Kanz.org : Qu’est-ce qu’un bon blog selon vous ?
Abd Allah :
Le plus grand critère selon nous, c’est l’authenticité. Un bon blog, c’est un blog dont l’auteur s’exprime librement, et ne s’auto-censure pas pour plaire aux lecteurs ou pour grossir ses chiffres de fréquentation. Un blog est avant tout un moyen d’expression libre, il faut donc qu’il exprime réellement ce que l’auteur pense, et que cela se sente. C’est une chance unique qu’a notre génération de pouvoir s’exprimer, et de toucher un large public, sans rien avoir à demander à personne. Le blog d’actualité, c’est un peu l’équivalent pour le traitement de l’information, de l’autoproduction indépendante pour les artistes : nous n’avons pas d’argent, mais nous avons un certain talent pour l’écriture, et plein de choses à dire.
De nombreux blogueurs se sentent obligés de traiter des sujets qui font l’actu, pour faire monter leurs chiffres de fréquentation, alors que ces sujets ne sont pas intéressants en réalité. Ce genre d’articles que vous lisez, et dans lequel au bout de dix lignes une petite voix vous dit : « Mais pourquoi tu lis ça ? » Ça, c’est un mauvais blog.

Al-Kanz.org : Envisagez-vous de vivre un jour de votre blog ?
Al-Har :
Pas du tout. Nous avons discuté de ce sujet dès le début du site, et nous avons pris le parti de ne jamais toucher un centime d’un annonceur. D’ailleurs les pubs, peu nombreuses, sur le site, y sont souvent de notre propre initiative et nous le faisons gratuitement. Ce choix a été fait afin d’être affranchi de tout lien moral et/ou financier à l’égard de quiconque. En effet, le monde musulman en France est assez petit, tout le monde se connapit plus ou moins, et nous n’avons pas envie de plaire à certains ou de suivre le diktat des bannières publicitaires ou des billets rémunérés. Nous n’avons aucun problème avec l’argent, mais nous pensons que notre indépendance n’a pas de prix et nous espérons en tirer une certaine crédibilité.
Nous allons bientôt installer in cha’a-Llah un système de dons sur le site. Nous pensons qu’il est beaucoup plus gratifiant d’être payé, remercié, reconnu par ses lecteurs plutôt que par des commerciaux. Donc si vous souhaitez soutenir al-Har et nous aider à financer le site, vos dons sont les bienvenus.

Al-Kanz.org : Quel regard portez-vous sur la blogosphère islamique ?
Al-Har :
Elle est très hétérogène, mais dans l’ensemble, nous sommes assez soudés, et nous entretenons d’excellents rapports avec la plupart des sites comme Ajib.fr, Débat-halal, Jasmine and co, etc. Pour ce qui est des lecteurs en revanche, nous sommes souvent sur la brèche. Nous avons parfois été critiqués pour être trop modérés et parfois pour être trop radicaux. Mais comme nous l’a dit l’un de nos lecteurs : « quand on est trop durs pour les mous, et trop mous pour les durs, c’est qu’on est sur la voix du milieu donc… continuez ! » D’une manière générale, il n’est pas facile de fédérer lorsque l’on parle de politique chez les musulmans. De plus, il faut bien le dire, on constate que les musulmans du Net sont beaucoup plus extrémistes que ceux de la vraie vie, tout comme les non-musulmans d’ailleurs. En offrant aux gens la possibilité de s’exprimer sans se prendre des gifles comme dans la vraie vie, Internet est un endroit propice à la radicalisation des idées, et cela se sent dans les commentaires. Le petit boutonneux qui rase les murs dans la vraie vie devient un guerrier impitoyable lorsqu’il est derrière son écran, à 500 km des gens qu’il insulte. C’est une des plus grandes dérives d’Internet, et certainement la plus inquiétante, qui risque de créer des légions de schizophrènes d’ici une petite dizaine d’années.

Sur Internet, on croise de nombreuses personnes hyper-radicales, mais ayant un discours complètement déconstruit. Ce sont souvent des jeunes en réalité, qui pratiquent « l’islam hard-core » après avoir écouté du rap hard-core. Il faut bien que jeunesse se passe… qu’Allah guide tous ceux de nos frères et sœurs qui se sont engagés dans une voix trop extrême par désœuvrement. Qu’Il les ramène à la raison et qu’Il les guide vers plus de sagesse. Amine.

Al-Kanz.org : Des nouveautés, des projets à venir sur votre blog ?
Al-Har :
Une nouvelle version « Al-har madame » devrait arriver bientôt, faite par des sœurs, et dans laquelle elles aborderont des sujets plus spécifiquement féminins in cha’a-Llah. Donc mesdemoiselles, si vous avez la plume pimentée, n’hésitez pas à entrer en contact avec nous à l’adresse suivante : info[at]al-har.fr, toute proposition est la bienvenue. Al-har est là pour vous musulmans et musulmanes de France et d’ailleurs, ne l’oubliez pas, et profitez-en !



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (10 commentaires)

  1. Jasmine    

    Salam oualeykoum, « « quand on est trop durs pour les mous, et trop mous pour les durs, c’est qu’on est sur la voix du milieu donc… continuez ! » » elle est excellente celle-ci !

    Je souhaite une bonne continuation au blog Al Har, et je suis impatiente de découvrir la version féminine de ce dernier

    1
  2. Batoul    

    Salamu aleykum,

    que votre travail nous rapproche d’ Allah ta’ ala, qu’ il nous instruise et nous permette une certaine unité… en ces temps si particuliers.

    2
  3. Jahvik    

    Très bonne interview. J’ai particulièrement apprécié la réponse sur l’hétérogénéité de la blogosphère musulmane. La radicalisation est malheureusement en pleine ascension…

    3
  4. Justine    

    Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi ta’alâ wa barakâtouhou,

    Je profite de ce post pour signaler à Al-Kanz que derechef de la publicité indésirable pollue mon pc sur les pages d’Al-Kanz.

    Je ne sais pas s’il y a vraiment des sujets plus spécifiquement féminins ou masculins dans une discussion : les deux regards sont intéressants sinon indispensables, car leur approche différente les rend complémentaires. Avoir une vue globale sur tous les domaines permet une grande ouverture d’esprit non négligeable pour éduquer sa famille, sa oumma, et développer un esprit critique plus respectueux des différences.

    Personnellement, je n’aime pas à ce que l’on me cantonne, en tant que femme, à des domaines précis : évitons les dérives machistes réprouvées par l’islam. Chacun devrait pouvoir agir selon ses aptitudes et sensibilités.

    Plutôt que de parler de sujets plus spécifiquement féminins, ne faudrait-il pas parler d’espace féminin où les soeurs pourront aborder tous les thèmes qui les préoccupent ?
    Le droit, la politique, l’économie, les sciences tecniques sont des données très présentes dans des faits très banals de notre quotidien. Si les soeurs ne s’y intéressent pas un tantinet, comment croient-elles pouvoir épauler efficacement leurs frères en la foi dans la construction d’une société saine et juste ?

    Concrètement, ma pensée donne ceci : récemment, l’école primaire de mes enfants a organisé une chorale à l’extérieur de ses murs. Le professeur de ma fille distribue aux élèves la note informative spécifiant que tous les parents ne sont pas autorisés à assister au spectacle.
    Alors, avec en tête la donnée de l’interdiction faite aux femmes voilées d’accompagner leur progéniture lors des sorties scolaires voulue par Luc Chatel, j’inscris un mot à la maîtresse en bas de la note informative : « Et qui sont les parents autorisés ? »
    J’attends toujours la réponse promise. En fait, je l’obtiendrai par une mère musulmane non voilée à qui la maîtresse a proposé l’accompagnement du groupe scolaire.

    Lorsque j’ai abordé le sujet avec des soeurs, elles n’avaient pas fait le rapprochement possible de la note avec la volonté politique de discrimination : le goût amère de la pilule a bien été enrobé ! Et pour cause, la population musulmane est très importante dans cette école, et si nous avions pu avoir l’école primaire islamique à laquelle nous aspirons, soyons sûrs que nos enfants seraient déjà retirés de ce système discriminatoire contraire aux principes d’égalité et de fraternité prônés par une laïcité originelle moribonde.

    Wa salâm

    4
  5. francesca    

    dommage que cela s’adresse uniquement aux musulmans ……. je suis croyante et catholique …….mais j’aime bien meler les idees et faire vivre la tolerance , obsedee par l’oecuminisme que je suis !!
    je n’aime pas l’idee des musulmans entre eux et des chretiens entre eux etc , la religion doit relier c’est son sens etymologique

    5
  6. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Justine, la faille devrait être comblée et le problème de ce spameur résolu in cha’a-Llah.

    6
  7. Justine    

    Assalâmou alaykoum,

    Al-Kanz,

    Tout à fait, et depuis ce matin… travail de pro, mon frère, mâ châ Allâh ! ;-)

    Wa salâm

    7
  8. Sidi Mansour    

    salam

    A venir bientôt, Pourquoi ils bloguent : Fateh le trésorier

    mais en fait, ça fait longtemps que le billet existe:

    http://www.al-kanz.org/a-propos/

    8
  9. vivemafrance    

    Salam,

    Je suis venue, j’ai vu, j’ai lu.
    Voilà donc mon petit soutien ici et chez vous !
    Ill est vrai qu al-har a cela d’intéressant qu’il ne traite pas spécifiquement de questions liées à la communauté musulmane. Certains lecteurs, d’ailleurs s’en étonnent et c’est un peu regrettable.
    Cela dit, il est vrai que pour beaucoup de musulmans aujourd’hui, parler, c’est parler d’islam ou des sujets qui s’y rapportent de près.
    Je dis que le musulman, même s’il a un intérêt tout particulier pour un sujet précis, doit pouvoir se tenir informé de tout ce qui fait son environnement. On ne peut pas vivre déconnecté de ce qui fait notre actualité. Voilà pourquoi j’apprécie de voir sur al-har un onglet techno-sciences. Ben oui (je lis les autres articles aussi, hein).

    Et puis si vous voulez vous faire un avis, le mieux reste encore de vous rendre sur le blog. Bonne lecture !

    9
  10. On parle de nous… | Al-Har    

    [...] Lire la suite sur Al-Kanz… –> [...]

    10

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | ADABéo | Oumzaza | Aïd moubarak | Ramadan