Pourquoi ils bloguent : Fathi de Soliv'r

Encore balbutiante il y a quelques années, la blogosphère musulmane se développe, se structure, voire se professionnalise. Nous avons demandé à quelques blogueuses et blogueurs musulmans au profil très différent de nous donner leur vision du blogging. Aujourd’hui, Fathi de Soliv’r.

Cet été, nous vous avons proposé de découvrir une série de blogueuses et de blogueurs musulmans. Depuis quelques années, la blogosphère musulmane grandit et gagne en maturité, au point que la professionnalisation de ces médias n’est plus un voeux pieux, mais une volonté certaine parmi quelques blogueurs. Parmi les personnes interviewées, il y avait Fathi du site marchand solidaire Soliv’r, mais nous avions oublié de publier son interview. Mille excuses ^_^. Réparons la faute.

Al-Kanz : Pourriez-vous présenter en quelques mots ?
Fathi Hadj-Henni :
Fathi Hadj-Henni, 29 ans, gérant de la boutique en ligne Soliv’r, proposant des produits issus du commerce éthique et solidaire. Le but de ce projet est de promouvoir l’artisanat et de participer au développement de populations défavorisées économiquement. Nous nous intéressons tout particulièrement au peuple palestinien, qui souffre de nombreux maux dont une activité artisanale en déclin causés par un contexte géopolitique complexe.

null

Al-Kanz : Qu’est-ce qui vous a amené à bloguer ?
Fathi Hadj-Henni :
Le blog est venu naturellement avec la création de la boutique en ligne. Aujourd’hui, nous disposons de deux sites bien distincts. Lors de la création de la boutique, nous avions comme préoccupation d’offrir un espace pour parler de nos actions, faire découvrir nos produits autrement que par trois visuels et une description succincte. L’offre technique de notre plateforme étant limitée à ce niveau, nous avons donc logiquement créé un blog en parallèle.
La seconde raison qui nous incitait à bloguer est que nous avions envie de parler de choses qui concernent la communauté et dont on ne parle pas, ou rarement : le commerce responsable, équitable. Comme nous sommes toujours au tout début de notre entreprise, la boutique a naturellement pris le dessus pour le moment sur ce second point, mais à l’avenir, ce volet sera beaucoup plus mis en avant.

Al-Kanz : Avez-vous des recettes particulières pour maintenir votre rythme de publication ?
Fathi Hadj-Henni :
Le rythme de publication n’est pas notre fort. Nous nous fixons l’objectif d’au moins un article par semaine, ce qui n’est pas énorme en soi. Cette charge supplémentaire de travail est fortement récompensée lorsque nous constatons une petite baisse des ventes sur notre boutique. Pour faciliter la publication, nous avons mis en place une sorte de « todo list » avec des articles ou des idées d’articles déjà prêts. Il ne reste souvent qu’à les peaufiner, trouver le visuel adéquat et l’article est aussitôt publié. Nous aimons particulièrement la photographie et nous essayons toujours de proposer un visuel que nous réalisons plutôt qu’une photo glanée rapidement sur le Net, ce qui ralentit malheureusement trop souvent notre rythme de publication.
Cette liste de brouillons ne se vide jamais, enrichie par de nouveaux sujets d’articles ou de photos à proposer, et c’est ce qui permet de ne pas laisser notre blog prendre la poussière.

Al-Kanz : Qu’est-ce qu’un bon blog selon vous ?
Fathi Hadj-Henni :
Un blog qui vit ! Mais ce n’est pas tout. C’est un blog dont le contenu est pertinent, des articles riches et variés. Le nombre de commentaires n’est pas forcément déterminant pour juger de la qualité d’un blog. Nous lisons régulièrement voire quotidiennement divers blogs, mais nous ne laissons pas forcément de commentaires. Un article bien rédigé, utile, à forte valeur ajoutée est rapidement partagé ou repris.
Un bon blog est aussi un espace ou les articles sont imprégnés de la personnalité de l’auteur et c’est ce qui fait la force d’un article. Certains blogs trop institutionnels, sans âme, sans intérêt particulier, dont les articles sont des copier-coller d’articles de journaux ou d’autres blogs nous font fuir.
Un bon blog est un blog dont la forme est aussi riche que le fond. En effet, la présentation, l’ergonomie, le design, les visuels, jouent une part non négligeable dans l’appréciation d’un blog. C’est d’ailleurs ce que remarque en premier le visiteur avant de lire l’article !
Sentons-nous à l’aise dans une pièce désordonnée, mal éclairée, aux odeurs pas très agréables ?

Al-Kanz : Qu’apporte votre blog à votre entreprise ?
Fathi Hadj-Henni :
Notre blog nous permet de communiquer sur nos produits, nos actions, nos partenariats ou de diffuser des informations que nous estimons utiles ou qui nous touchent. Le cadre qu’offre une boutique n’est pas assez large. Surtout lorsque l’on évolue dans le commerce équitable ou communiquer est essentiel. Nous limitons les informations sur notre boutique pour éviter de perdre le client, nous profitons de l’espace proposé par le blog pour donner d’avantages d’informations. Le blog est un plus à tout niveau : communication sur les produits, échanges avec nos clients, référencement, annonces… Le blog est aussi un bon vecteur pour augmenter les visites sur notre boutique. Nous nous servons de notre blog pour annoncer les produits nouveaux et c’est par ce biais que nous générons du trafic supplémentaire vers notre boutique. Un blog est une opportunité dont les e-commerçants ne devraient pas se passer. C’est comme refuser de potentiels clients à la porte de sa boutique.

Al-Kanz : Quel regard portez-vous sur la blogosphère islamique ?
Fathi Hadj-Henni :
Le premier constat est une qualité qui croit de façon exponentielle ! Une qualité à tout niveau : richesse des sujets présentés, qualité rédactionnelle, présentation professionnelle, design original et actuel… Les blogueurs musulmans sont de plus en plus consciencieux, réalisant l’impact qu’ils ont sur la toile. Il est loin le temps des Skyblogs et autres sites bricolés. Aujourd’hui, il y a tant à faire autour de la communauté en terme d’image, de communication, d’informations, d’apprentissage, de réponses à apporter pour nos besoins quotidiens. Tout est à construire d’autant que les compétences ne manquent pas pour accompagner ce développement. Les Anglo-Saxons ont quelques longueurs d’avance sur nous à ce sujet et nous nous réjouissons lorsque nous constatons l’émergence de nouveaux blogs francophones dans le même état d’esprit.

Al-Kanz : Des nouveautés, des projets à venir sur votre blog ?
Fathi Hadj-Henni :
Une nouvelle version de notre boutique est en création, avec un blog complétement intégré à notre boutique. Une seule identité visuelle pour les deux parties ce qui rendra plus confortable la navigation. Le nouveau design s’accompagnera d’une nouvelle ligne éditoriale, si nous pouvons utiliser ce terme. Au-delà de présenter tout ce qui tourne autour de nos produits, nous comptons être un portail d’informations autour du commerce équitable, mais façon Soliv’r toujours…à découvrir in cha’a-Llah :)



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (7 commentaires)

  1. youssoufayyoub    

    merci pour ces précieux conseils
    j’ai du travail pour arriver au niveau qui est décrit dans l’article

    1
  2. Jasmine    

    Salam, merci pour cet interview. Je ne me lasse pas de lire des choses concernant les blogs.

    2
  3. Ahmad3    

    C’est un très bon site / blog.
    By the way, des précisions sur le produit « huile d’olive » qui reste toujours indisponible ?

    3
  4. Soliv'r    

    Assalamou aleikoum

    L’huile d’olive est commandée et paye auprès de la coopérative palestinienne. Nous attendons simplement qu’elle soit expédiée.

    D’après cette dernière, il y a eu du retard dans l’obtention des certificats du label bio. Il faut attendre également que le bateau qui doit quitter le port soit plein. Ajouter a cela les délai d’acheminement.

    Bref, nous patientons. Les savons sont arrivés avec presque deux mois de retard…

    4
  5. Soliv'r    

    Assalamou aleikoum

    L’huile d’olive est commandée et paye auprès de la coopérative palestinienne. Nous attendons simplement qu’elle soit expédiée.

    D’après cette dernière, il y a eu du retard dans l’obtention des certificats du label bio. Il faut attendre également que le bateau qui doit quitter le port soit plein. Ajouter a cela les délai d’acheminement.

    Bref, nous patientons.
    Les savons sont arrivés avec presque deux mois de retard…

    5
  6. green    

    salam

    merci pour cette interview très sympa

    6
  7. Ahmad3    

    Jazakumullahu kheyran.

    7

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés