Où sont les femmes ?

Par Al-Kanz

Pourquoi une femme devrait-elle se résigner à être moins que ce qu’elle pourrait être ?

Tawfique Chowdhury est le fondateur d’Al Kauthar Institute, présent aujourd’hui dans le monde entier, dont la France. Dans une conférence donnée en Malaisie, il interpelle son auditoire féminin en rappelant l’importance de l’acquisition du savoir religieux.

Une femme n’est pas qu’une épouse ou une mère. Elle n’est pas non plus par nature préposée au ménage ou à la cuisine. Tout comme les hommes, et peut-être plus qu’eux, les femmes doivent absolument être à l’avant-garde en matière des sciences islamiques.

D’abord pour elles, mais aussi pour l’avenir de la oumma. Le premier professeur d’un enfant, c’est sa mère.

Tawfique Chowdhury

Tawfique Chowdhury

Tawfique Chowdhury

Tawfique Chowdhury



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (24 commentaires)

  1. Malika    

    Absolutely true!

    Comment expliquer que peu de femmes se lancent dans des études de sciences islamiques approfondies? La comparaison avec la mère? Les autres préoccupations? Problème d’accès à la science? Pas assez de modèles ou pas assez médiatisées? Quoi qu’il en soit, rien ne nous excuse.

    En même temps, la plupart des professeurs d’arabe et de science islamique (pour enfants) que je connais sont des femmes. Je constate que nous enseignons le peu que nous connaissons ce qui n’est pas toujours le cas des hommes malheureusement. Désolée si je dévie du sujet.

    1
    • abi    

      assalam alaikum

      je pense que s il y a aussi de peu de femme c est que malheureusement une fois marié avec des enfants, il est diffcile pour elle de se lancer dans des études. Que faire des enfants ? comment réussir à tenir sa maison, ses enfants et son mari tout en étant à l’exterieur pour apprendre la science. je pense que cela est plus facile quand elle n a pas d enfant . Allahu ‘alim

      1.1
      • orchideerose    

        As Salem Aalikoum

        @ abi

        Oui comment concilier sa vie de femme de maman, d’épouse si en plus elle doit suivre des cours !!!!!
        J’ai bondi à la lecture de votre post (navrée) car une fois mariée rien n’empêche à la femme, la mère et l’épouse de suivre des cours si elle avait le soutien et le support de l’époux qui a lui aussi auprès des enfants un rôle éducatif. Le foyer se construit à deux, les taches (quelles qu’elles soient) s’incombent au couple, pas uniquement aux femmes. La femme comme l’homme a le devoir en islam de s’instruire de sciences religieuse et on en rendra compte.
        Qd la femme sera respectée comme il se doit en islam, la oumma ne s’en portera que mieux car
        l’islam a protégé, sublimé la femme qd les civilisations occidentales l’ont soient disant libérées pour mieux l’exploiter et l’utiliser.

        Bien à vous

        1.1.1
        • Batoul    

          Assalamu aleykum,

          l’ accomplissement de taches répétitives comme celles de la femme dans son foyer, permet de se perfectionner, de s’ organiser, d’ essayer de se comprendre, de lutter contre soi pour faire mieux…

          Ces taches permettent aussi la patience, l’ abnégation, l’ endurance et la pleine conscience du travail bien fait. Les soins que l’ on apporte au foyer sont une source de réflexion pour la vie religieuse qui demande la meme démarche d’ effort sur soi; je considère donc que les années d’ une femme au sein de son foyer sont un apprentissage, une source d’ éducation bienfaisante, purificatrice et salvatrice; ce n’ est pas comme si la femme au foyer arretait d’ exister religieusement pour elle ou/et pour les autres, lorsque l’ on a conscience de sa religion, il y a différents moyens d’ apprendre, le but de tout apprentissage étant un moyen de se rapprocher d’ Allah ta’ ala et de purifier nos ames.

          Lorsque j’ appréhende certaines lectures, je les comprends aujourd’ hui beaucoup mieux qu’ hier; le foyer et ses taches quotidiennes n’ ont pas été un frein à la connaissance d’ Allah ta’ ala, parceque vivre les épreuves, lutter quotidiennement pour faire au mieux, affronter certains évènements, affronter ses faiblesses, permet d’ ouvrir certaines portes de la compréhension et certaines connaissances islamiques. C’ est un apprentissage par l’ existence et l’ expèrience, par tout ce qu’ Allah ta’ ala nous donne pour nous parfaire et nous soumettre au mieux à Lui.

          aujourd’ hui que les enfants sont un peu plus grands, peut etre qu’ il me sera possible d’ approfondir les sciences islamiques incha Allah, dans les livres, en les étudiant comme il se doit… Cependant je m’ aperçois au fil de mes lectures, que cette science ne peut etre qu’ intimement liée à la vie; je ne sais pas quelles seront mes possibilités de temps et d’ énergie; je sais juste que ce que je fais, je dois le faire le mieux possible, un temps consacré à ma famille, un temps pour les sciences; jusqu’ à ce que les enfants atteignent une certaine autonomie je leur accorderai tout ce dont ils ont besoin et tout le temps nécessaire ; je ne veux rien négliger et surtout pas ce dont Allah ta’ ala m’ a rendu responsable.

          Cette vidéo permet de regarder un peu plus loin et en cela elle est très bénéfique, le frère redonne une place évidente aux femmes en Islam, c’ est important de revenir aux sources, de revoir la position de la femme telle qu ‘elle doit etre.

          Ne jamais perdre à l’ esprit que les premiers musulmans étaient les meilleurs des hommes et des femmes, qu’ ils et qu’ elles étaient profondément intelligents, dont les caractères revetaient une noblesse toute particulière et qu’ ils et elles étaient animés de l’ excellence, de la bonté, de la sagesse et de la réflexion; et plus j’ apprends en Islam et plus je prends conscience que les premiers musulmans étaient des etres d’ une très, très grande rareté et tout à fait exceptionnels, doués de profondes qualités morales et intellectuelles, et qu’ il reste souvent extremement difficile, à ne serait-ce qu’ appréhender par les actes la grandeur d’ ame. Des hommes et des femmes si admirables; des femmes, mères des croyants, des modèles profondément humains, mais dont la grandeur doit nous faire prendre conscience de la tache à accomplir pour le temps qu’ Allah ta’ ala nous accordera de vie sur cette terre.

          nous sommes aussi responsables de cela, de leur héritage, de notre religion, et en cela nous devons essayer d’ atteindre l’ excellence en toute chose.

          Assalamu aleykum.

          1.1.1.1
  2. sab    

    Salam

    oui les soeurs c est difficile mais c est un choix….. il faut sacrifier quelque chose et pour un début vs avez internet ( ATTENTION vous pouvez tomber sur des menteurs) je debute mes etudes serieuses j ecoute des cours sur you tube d un imam je me renseigne je lis plusieurs livres sur un sujet pour debuter je vous conseiile de lire le Coran avec son explication d acheter le livre de l ‘unicité la base et ensuite petit a petit….

    2
  3. sab    

    sur you tube je regarde imam RACHID ABOU HOUDEYFA

    3
  4. LALLA    

    Salam wa wr wb

    Il ne faut pas oublier que cela représente un coût non négligeable sachant que tout est privé,
    pour ma part, j’essaie de me payer une formation par an
    bien sur il y’a un investissement en temps également, Qu’Allah sawt nous donne cette patience

    4
  5. abi    

    assaalm alaikum

    quand on parle d apprendre les sciences religieuses je ne parle pas d apprendre sur internet, de lire des duruss….car c a c est accessible à toutes et ce n est pas qui fera de nos soeurs des savantes(c est bien mais c est pas ca ). quand je dis qu il est difficile de concilier les deux je parle de vraie cours aller à l université, dans des merkez prendre les transport ou aller en voiture car souvent c est loin de chez elle

    5
  6. Tiza    

    salam aleikoum

    malheureusement beaucoup d’hommes ne soutiennent pas leurs femmes quand elles veulent se lancer dans les études. Pour eux c’est d’abord l’entretien de la maison qui est primordiale alors qu’il suffit de patienter un peu. Celles qui ont des maris conciliant remerciez Allah et lancez vous :)

    6
  7. Abuljoud    

    salam

    Mais comme toujours, le discours serait mieux perçu, s’il venait d’une femme :)
    Nous laissons notre place, à vous les Femmes, montrez nous ! (nous rejoignons l’opposition)

    Pour commencer : où sont les lectrices?
    Ensuite : où sont les futures redactrices?
    Enfin (si tout se passe bien, on dira): où sont les hommes?

    7
  8. sab    

    salam
    oui prendre des cours c est the best mais
    via le net tu peux:
    – apprendre le CORAN avec les meilleurs recitateurs ( biblioteque audio du Coran ou you tube tu tape apprendre et la Sourate)
    – telecharger des livres ( bibliotheque virtuelle islamique)
    – TAFSIR
    – apprendre les 99 noms d ‘ ALLAH
    je pense que c est un bon début.

    8
  9. um    

    assalam alaikum

    avez lu l interview de la femme de l un des plus grand savant de notre époque cheikh uhteimine (ra) ?
    c était une femme illettrée et elle disait que quand elle s’est mariée avec le cheikh elle n a pas pu aller étudier car elle vait des responsabilité au sein de son foyer (il recevait beaucoup de monde….), puis elle dit qu’après elle a eu les enfants et elle a du les éduquer et elle n’a pas pu aller apprendre à lire et à écrire et sobhanallah elle dit que quand ses enfants ont grandi et qu elle avaiet moins de responsabilité, là elle est parti à lécole (elle tait deja d un certain age) pour apprendre et le cheikh utheimine (ra) l’a incité dans ce chemin.
    c est pour dire qu’il y a un temps pour tout dans la vie de la musulmane et qu elle ne pas toujours tout concilier. ce quelle fait au sein de son foyer n est pas rabaissant et ca peut etre meme considéré comme un acte de ‘ibada si elle le fait pour plaire à Allah( comme pour satisfaire son mari ou éduquer ses enfants dans la droiture ).
    si quelqu’un peut retrouver cet interview ca serait bien inchaallah.

    Après machaallah s’il y a des soeurs qui arrivent à concilier mari, foyer et eduquer de nombraux enfants et en meme temps sortir au merkez machaallah la hawla quwata illa bilah que Dieu leur rajoute .

    9
    • Annhousi    

      Pardon ma soeur,je ne connais pas cette interview,ni la vie de cette femme,mais je trouve cela très risqué pour une femme de rester ignorante tout en ayant un mari savant,à moins que son mari ne soit tout autant impliqué dans l’éducation des enfants que dans sa communauté,et que cette femme possède malgré son ignorance une grande sagesse…
      Si une femme doit éduquer au mieux ses enfants,il lui faut un certain pouvoir de persuasion,et pour cela des arguments,qui ne peuvent venir que des enseignements du Coran et du Prophète(saws).
      L’échec des pays musulmans en matière de transmission des valeurs islamiques vient directement de l’analphabétisme des femmes,en ce qui concerne l’arabe comme les autres langues;car plus les enfants ont accès aux connaissances,plus ils sont exigeants en matière d’arguments,et méprisent l’avis de parents qu’ils considèrent alors comme incapables de comprendre le monde d’aujourd’hui.
      L’éducation est de plus en plus difficile;la femme a donc une tâche bien plus ardue à accomplir,qui ne consiste plus seulement à prendre soin des enfants,mais aussi à anticiper leurs questions et leurs problèmes liés au monde actuel.
      Sans délaisser le foyer,elle doit s’instruire,en y consacrant un nombre d’heures raisonnable n’empiétant pas sur sa vie de famille,et lui permettant de faire face aux questionnements des enfants.

      9.1
  10. um    

    assalam alaikum

    j ai retrouvé l entretien et en bonus celui d’une des femmes du cheikh albani (ra) à mediter

    http://www.el-ilm.net/t40-cheikh-al-othaymin

    http://mejliss.com/2012/02/18/entretien-avec-la-femme-de-sheikh-albani-yusraa-abdur-rahmaan-aabideen-umm-al-fadl

    (je ne sais pas si les sites sur lesquels sont les entretiens son à propager desolée)

    10
  11. sab    

    oui eduquer ses enfants c est déja beaucoup ….. mais on peut apprendre en meme temps que ses enfants. et on peut ecouter une sourate tout les soirs dans le but de l apprendre…
    Loin de moi l’idée de juger… je veux juste encourager mes soeurs.
    Désolée si mes commentaires ont blessé quelqu un. Le but n’était qu encourager, trouver des solutions.

    11
  12. um    

    assalam alaikum

    ukhti sab tu as tout as fait raison on peut apprendre chaque jour, mais il est question de ‘alima il parle de science des femmes qui vont eduquer d autre personne donc la il faut faire des études …..je parle de ca.
    mais les bases de la religion, meme plus au quatidien ca s apprend mais on ne sera jamais des cheikha ;) la est la nuance

    12
  13. Batoul    

    assalamu aleykum,

    Barakalawfiki um pour avoir pointé la nuance; en effet j’ évoque aussi les études plus poussées, avec des professeurs, un cursus, et un travail beaucoup plus approfondi des sciences islamiques, lecture du Coran(tajweed), apprentissage de l’ arabe, de la théologie musulmane, des hadiths, tafsir, obtention d’ une Ijaza, apprentissage de la Sira et des droits musulmans, etc… etc… C’ est très vaste et il faut etre accompagné par des professeurs, etre très investi. C’ est extremement difficile d’ y parvenir avec une famille nombreuse; mais incha Allah, je pense vraiment intégrer l’ école de mes enfants qui est une véritable bénédiction pour nous, lorsque les petits derniers auront moins besoin de ma présence, et pourquoi pas, plus tard, lorsqu’ ils seront tout à fait autonomes, faire une année à l’ IESH… Je me vois bien y aller avec mon mari incha Allah; c’ est un projet réjouissant, j’ ai une amie qui se ressource à l’ IESH avec sa petite fille pendant les vacances, c’ est un très grand bienfait.

    Mais évidemment nous pouvons apprendre un peu tous les jours, avec nos petits moyens; ma bibliothèque est bien remplie, et je ne me lasse pas de lectures très instructives en plus du Coran et des hadiths, mais j’ aimerais entrer dans une école et m’ y investir de façon beaucoup plus poussée; pour le moment je n’ ai pas la possibilité de le faire, c’ est techniquement impossible, mais je patiente et cela se fera, incha Allah.

    13
  14. sab    

    um
    laisse moi esperer qu’un jour Inch ALLAH, je serai une » cheika »…
    J’ai demandé a Dieu j essaie d apprendre un max je fais les causes…
    aprés si je ne le deviens pas c est un bienfait pour moi peut etre que si Dieu me l avait accorde je serai tombé dans l ostentation, la corruption ou autres..

    14
  15. um    

    assalam alaikum

    amine sab qu Allah te facilite.
    petit conseil vas y à fond si tu n es pas encore marié ou si tu n as pas encore d’enfants ;)

    15
  16. sab    

    merci Batoul pour l info mais je parle d innovation quand on rend licite ce qui est clairement illicite…( alcohol, fornication….) quand on prétend que le Coran a était modifié ou autres
    pour le reste je n ai aucune science.
    Merci pour ce rappel

    16

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE