Islamophobie. Le dépit fourestien de Manuel Valls

Islamophobie. Dans une interview, Manuel Valls nie la réalité de l’islamophobie qu’il minimise et se lance dans une diatribe aussi inepte que démagogique.

stop islamophobie

Islamophobie. Manuel Valls a toujours un très gros problème avec l’islam et les musulmans qu’il compte bien mettre au pas. Le ministre de l’Intérieur aimerait les voir dociles à l’instar les composantes du CFCM. D’où sa colère quand des citoyens musulmans, des citoyens normaux, font valoir leurs droits civiques et refusent sa gestion sécuritaire de la communauté musulmane.

Pas d’islamophobie, que des « salafistes »

Des citoyens musulmans, qui ont refusé de laisser l’islamophobie continuer de se répandre, dérangent Manuel Valls quand ils lui rappellent la réalité : l’islamophobie a explosé en France, pays où être musulman n’est pas une sinécure. Tout citoyen normal attend d’un ministre normal sinon un minimum de considération une position neutre et équilibrée. En lieu et place, s’agissant des musulmans, Manuel Valls noie le poisson, botte en touche et explique dans une interview donnée au Nouvel Obs que le danger, ce sont les « salafistes ».

Quand une journaliste évoque le grave problème de l’islamophobie, le ministre évoque les « salafistes », cette grosse ficelle, pourtant très usée par son fac-similé de droite Jean-François Copé. Manuel Valls parle même d’une « pression très forte des salafistes ». Le ministre affabule, il le sait. Mais, il a besoin de manier l’anathème pour jeter le discrédit contre des associations comme le collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Cette association est une épine dans la stratégie sécuritaire du ministre. La création de l’Observatoire contre l’islamophobie, une émanation artificielle des autorités pour neutraliser le CCIF, ne porte pas ses fruits. L’interdiction absolue pour les services du ministère de citer le CCIF, qui est membre consultatif de l’ONU depuis 2011, n’a pas non plus eu l’effet escompté.

Ne pas nommer l’islamophobie pour mieux la nier

Reconnaître l’islamophobie contraindrait en outre Manuel Valls à reconnaître que son discours martial contre les femmes voilées n’est pas de nature à apaiser les esprits. Il n’y a pas de pressions très fortes des salafistes, lesquels du reste – si l’on parle bien de ceux qui se disent « salafis » – sont foncièrement apolitiques, légalistes (ils reconnaissent le CFCM comme autorité) et ont pour projet de quitter la France pour un pays musulman. Répétons-le, Manuel Valls affabule, il le sait.

Il y a en revanche la volonté farouche de citoyens musulmans, de plus en plus nombreux, de refuser qu’ils soient la cible d’une xénophobie de plus en plus décomplexée. Ce combat essentiel pour le respect est insupportable pour Manuel Valls, on l’entend bien. Ne pas nommer l’islamophobie, c’est pour le ministre, sinon la nier, à tout le moins en minimiser la réalité. Mais les faits sont là. Au grand dam de Manuel Valls, ils ont pris une telle importance qu’il ne peut plus se taire. Il doit parler.

Noyer le poisson, citer Fourest

L’islamophobie s’impose en effet à tous. La multiplication des agressions ces dernières semaines contre des femmes voilées est telle que la presse n’hésite plus à parler très clairement d’islamophobie. Même le mal-en-point Jean-François Copé a fait usage du terme, sans guillemets, dans une tribune au Monde la semaine dernière. Malgré tout, Manuel Valls tente non sans audace de noyer le poisson en citant… Caroline Fourest. Les hommes politiques ont les références qu’ils peuvent : d’aucuns évoqueraient Jaurés, Blum ou De Gaulle. Valls, lui, convoque Fourest, dont il reprend la rhétorique démagogique et, plus grave encore, l’intox.

« Derrière le mot « islamophobie », il faut voir ce qui se cache. Sa genèse montre qu’il a été forgé par les intégristes iraniens à la fin des années 1970 pour jeter l’opprobre sur les femmes qui se refusaient à porter le voile. [...] Je crois que Caroline Fourest et avec elle d’autres intellectuels ont raison. »

Nouvel Obs – Manuel Valls : « L’islamophobie est le cheval de Troie des salafistes »

Les autres intellectuels ne sont autre que Pascal Bruckner, Bernard-Henri Lévy ou encore Elisabeth Lévy qui n’ont eu de cesse pendant des années de répéter inlassablement cette ineptie à des fins partisanes. Détail intéressant, Manuel Valls dévoile clairement la ligne idéologique à laquelle il adhère. Problème : le terme islamophobie est un mot… français. Epic fail.

Lire : Maurice, Alain et Paul, ces Français qui inventèrent le mot « islamophobie »

islamophobie
Maurice Delafosse, Les Annales coloniales, 1928

Cela va peut-être être long et difficile pour Manuel Valls, engagé dans une course électoraliste pour la présidentielle 2017, mais il va devoir s’y faire : la communauté musulmane n’est pas le CFCM, les citoyens français de confession musulmane ne sont pas ses obligés, la République qu’il cite tant protège leurs libertés. Nous sommes ici en France. Si d’aventure le ministre ne réussit pas à se résoudre au fait qu’il n’a pas le droit de mépriser et de traiter avec tant de mépris les musulmans, il peut essayer d’autres pays. Il paraît qu’en Ouzbékistan, en Syrie ou en Corée du Nord, un ministre peut disposer de toute une population comme il l’entend.

L’autre silence inquiétant du ministre de l’Intérieur

Dix jours après les révélations sur les dérapages de policiers sur Facebook, Manuel Valls n’a pas toujours émis la moindre réprobation : Trappes : quand des policiers dérapent sur Facebook.

Pas un mot non plus sur le policier « irréprochable » à l’origine du contrôle à Trappes et sa page un petit moins irréprochable : Le policier de Trappes sur Facebook : « oui, je sais qu’on se régale ». Le chef de clan se tait.



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (22 commentaires)

  1. Hassan [iPhone 4]    

    Si Valls n’aime pas la France telle qu’elle est, il n’a qu’à suivre la directive de son mentor qui disait:  » La France on l’aime comme elle est ou on la quitte » !!

    1
    • Mohamed Salah    

      Oui peut être… mais en attendant, ce qu’il prône est complètement absurde. SI l’islamophobie est le cheval de Troie des « salafistes », on peut développer en affirmant que l’antisémitisme est le cheval de Troie du sionisme?

      1.1
  2. eisenberg [iPhone 3GS]    

    En meme temps on ne fait rien pour arranger les choses! La communaute musulmane est tres divisee, il y a une hierarchisation du muslim en france. chose impenssable y a quelques annees : des muslims refusent de saluer d’autres muslim!

    2
  3. Youssef [iPhone 5]    

    C’est vrai que  »salafiste » c’est le truc qu’on sort quand on veut, quand on ne sait pas quoi dire un peu pour se débarrasser sur les plateaux de télé.
    Je sais pas j’ai souvent l’impression que salafiste soit un condensé de tous ce qu’il ne faut pas être dans ce pays.
    Quoiqu’il en soit M.Valls, les salafistes ont des droits enfin je l’espère.

    3
  4. Carolina    

    Assalamou alaikoum,

    Sincèrement qu’attendre de Manuel Carlos Valls comme ministre de l’intérieur ? A sa nomination, j’ai cru à une farce de mauvais goût ? Valls dans un gouvernement « de gauche » ? Bon disons tout de suite qu’il n’y a ni droite ni gauche juste des objectifs à long terme….

    Pour mieux situer le personnage voici quelques éléments de réponse :

    http://bestofactus.wordpress.com/2012/11/16/la-video-que-valls-veut-eradiquer-du-net-je-suis-lie-de-maniere-eternelle-a-israel/

    Wa salam

    Carolina

    4
  5. Najate    

    Salam’aleykum,
    BarakAllahu fik Al Kanz pour ce nouvel excellent article ! Qu’Allah vous récompense pour tous vos efforts !

    5
  6. halaloupas    

    Salam aleikoum,

    Mr Valls a un vrai problème avec « la diversité », à l’époque maire d’Evry, il trouvait qu’il n’y avait pas assez de « blancos »… Quoi attendre d’une personne avec des réflexions pareil!
    Détrompez-vous, eisenberg, certains font, agissent le CCIF par exemple, la communauté n’est pas divisé, elle est unie.

    6
  7. cherif    

    Valls est celui qui a voulu revenir sur les 35 heures (39 heures payés 35 ). C’est celui qui a des propos très douteux sur sa vision de la France dans sa divers-cités. C’est celui qui supporte FC BARCELONE contre le club de la capitale (PSG). C’est un opportuniste, il n’est pas capable d’assurer la sécurité des corses, le trafic de drogue explose en France, le trafic des armes aussi.
    Des jeunes meurent tous les jours du fait de son incapacité a arrêter ses trafics.
    Il en ai aussi responsable, il est ministre de l’intérieur. Où est la police de proximité tant promis?Que des promesses, et même au sein de la police, il n’est pas aimer. Cette police qui souffre, en témoigne le nombre de suicides de ses agents. Il ne sait que parler au caméra, c’est un belle orateur, c’est la seule qualité que je lui trouverais a ce ministre qui n’est ni de gauche, ni de droite. Tout simplement inutile…..

    7
  8. Asma    

    Le fait est qu’il y a une différence entre les « salafistes » et les « extrémistes »… différence dont le ministre apparemment n’a pas connaissance.
    L’islamophobie est un phénomène qui est devenu du quotidien, je ne vois pas pourquoi Mr s’entête à nier l’évidence ? Ce n’est pas de la sorte que les problèmes vont se résoudre, ça c’est clair !

    Enfin, que peut-on y faire sinon être patients et voir comment cela va s’arranger ?

    Merci pour cet article.
    Salem

    8
  9. fabe94400 [iPhone 4]    

    Lévy fourest des intellectuelles? Pincez moi je rêve

    9
  10. bakha [iPad Mini]    

    Super article d Al Kanz comme d habitude mais attention au vocabulaire tres riche trop riche peut etre ( anatheme quezaquo?)
    Tout le monde doit pouvoir comprendre l article pour ne pas biaiser vos idees
    Mais sinon le contenu y est ainsi que les idees
    Seul Allah peut vous recompenser pour votre travail
    Gageons et faisons des doaas pour que l’on ait d urgence des vrais representants religieux et politique
    Que l on arrete de voter pour ces guignolos de gauche qui sont plus virulent que la droite
    Rappellez vous qui est l origine de la loi sur le voile integral si ce nest la gauche ?
    Qui avait attaque Tariq Ramadan?
    allahomma nsar l islam o jami3at lmouslimins et unifie notre oumma autour de Laillaha illalah

    10
  11. Ahmed3    

    « Manuel Valls a toujours un très gros problème avec l’islam et les musulmans » : tout est dit.
    Le reste n’est que com’ et sentiments inavoués.

    11
  12. Wassim [iPhone 4S]    

    As-Salamou `Alæykoum,

    Depuis quand les salafistes reconnaissent le CFCM comme autorité ? Bien au contraire.

    12
    • abouAbdillah    

      Assalam alaykoum,

      @ Wassim, figures toi que les salafis, que les islamologues appellent « salafistes quiétistes », reconnaissent le CFCM comme autorité quand ce dernier n’entre pas en contradiction avec la sunna et la jama3a.
      Pour exemple,
      – les dates de ramadan et de l’aids : ils suivaient l’instance jusqu’à cet année où elle est entré en contradiction avec la sunna (comme la majorité des musulmans de France qui se réclament ou pas de la salafiya).

      12.1
  13. Gaby    

    C’est l’histoire d’un islamophobe qui prétend que l’islamophobie n’existe pas…

    Merci pour cet article Al Kanz

    13
  14. abouAbdillah    

    Assalem alaikoum.

    Alors un jour c’est  » l’islamophobie est un terme inventé de toute pièce par les islamos conspirationniste ».
    Un autre jour c’est « islamophobie est abus de langage, on devrait parler de musulmanophobie ».
    Faudrait qu’ils comprennent qu’on en a que faire de leurs ridicules thèses.
    L’islamophobie est une réalité, qu’ils le veuillent ou non.

    14
  15. raouf[GT-I9300]    

    Quand je vois comment sont respectés les musulmans en Suède, de part leur liberté d’exercer leur culte, leur liberté de s’habiller comme ils l’entendent, etc. et je vois comment en France on nous considère, j’ai honte.
    Ou est la liberté, l’égalité, la fraternité ? Et ensuite on ose prêcher la bonne parole des droits de l’homme aux autres pays. Pfffff ! C’est pitoyable.

    15
  16. Moule    

    Il me semble important que les affaires evoquees dans cet article aient une plus grande audience que la communaute musulmane. Que le ministre de l’interieur fasse reposer une politique sur une ideologie fausse (l’histoire du mot islamophobie n’etant que la partie emergee de l’iceberg), et surtout que le ministre de l’interieur protege des policiers qui ont clairement manque a leurs obligations (reserve, …) interesse tout le monde. Pourquoi ne pas publier ces informations sur un site a plus forte audience, nouvel obs, rue89, lemonde si possible, … ?

    16
  17. Daoud de Mulhouse    

    Faut pas lui en vouloir à ce fils d’immigré, il a pas du bien apprendre ce qu’était la France, ses valeurs et son histoire, n’oubliez pas qu’il n’est pas même pas né sur le territoire national, ce parvenu. Vous saviez qu’il n’a même pas étudié le droit français ? Valls…. c’est l’histoire d’un fils d’immigré qui voulait montrer aux autres fils d’immigrés qu’il était inséré.

    17
  18. farid    

    Encore plus simple : La France a un problème avec certains de ses français et nie qu’ils puissent être français .
    Phase 1 : Nous étions les indigènes
    Phase 2 : Nous étions les immigrés
    Phase 3: Nous étions les enfants d’immigrés
    Phase 4: Nous sommes les musulmans
    Phase 5 : Nous serons les intégristes
    Phase 6 : Nous serons les fas.cistes.

    On refuse de faire de nous des français à part entière.

    Expliquez moi pourquoi dans les écoles de la république, il est très facile de prendre Espagnol, Italien, Portugais ou Allemand en seconde langue mais que l’Arabe n’est quasiment pas sur les écrans radars.

    18
  19. Violette Robert    

    Avoir caroline fourest comme référence dans ses propos, j’affirme que Monsieur le ministre tient à justifier son islamophobie. Dommage qu’en plus du terme islamophobe, vient aussi les termes comme réligiophobes. Espérons que Valls saura prendre beaucoup de leçons avec fourest.

    19

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés