Mayotte : pas d’islamophobie dans la profanation du cimetière musulman de Tsingoni

Par Al-Kanz

La profanation d’un cimetière musulman à Mayotte a été perçue comme un acte de nature islamophobe. Vraisemblablement à tort.

cimetière de Tsingoni
© Wikipedia

Le 18 novembre dernier, Flash info Mayotte, un quotidien mahorais rapporte un incident survenu dans la nuit de samedi 17 à dimanche 18 novembre. Le mur d’un cimetière musulman réputé sur l’île, le cimetière de Tsingoni, a été recouvert de messages outranciers. Selon Flash Info Mayotte, il s’agissait d’une « profanation islamophobe », qui « a pour objet de provoquer la haine entre communautés ».

Pourtant à la lecture des graffitis, que nous ne reproduirons pas ici compte tenu de leur teneur, on peut tout au plus conclure à un rejet primaire de toute transcendance et d’un hédonisme imbécile. Aucune référence n’est faite à l’islam.

Flash Info Mayotte va peut-être vite en affaire, puisque parmi les tags tracés par les vandales à bombe noire figure en particulier une inscription : « CoExist », symbole de ralliement multiconfessionnel.

France Mayotte matin penche plutôt vers un « délire de vandales » : « S’il s’agit bien d’une profanation tout autant que d’un acte de vandalisme dont la gratuité n’a d’égal que la débilité de ses auteurs et il ne faudra sans doute pas voir de geste islamophobe derrière », précise le journal. On peut en effet profaner un cimetière musulman autrement que par islamophobie.

Cet incident rappelle à chacun qu’il est important lors de faits similaires de savoir raison garder et d’éviter de tirer des conclusions hâtives. L’islamophobie est un sujet bien trop sensible pour qu’à la moindre dégradation d’un lieu réputé musulman ou à la moindre agression d’une femme voilée on évoque sans précaution une agression de nature islamophobe. On l’a vu par exemple cet été avec le viol d’une jeune fille voilée qui n’était finalement qu’affabulation. Précaution et prudence doivent donc être de mise, notamment en vérifiant les faits et en prenant le temps nécessaire pour s’assurer que ce qui au premier abord peut paraître islamophobe l’est vraiment.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (7 commentaires)

  1. assiyah [iPhone 3GS]    

    As salamu aleykum
    Le viol de la jeune fille affabulation ? Pouvez vous mettre un lien sur votre article pour rappel? Vous voulez dire que le viol n’a pas eu lieu ou que ce n’était pas islamo phone ? Comment pouvoir affirmer que ce n’était pas islamo phone ? Je suis très perplexe si vous avez des réponses a m’apporter. BarakAllahu fik wa salam

    1
  2. assiyah [iPhone 3GS]    

    As salamu aleykum j’ai tenté de me relire mais je n’y arrive le téléphone bloque. En effet mon iPhone déforme sans cesse ce mot.. Merci pour le lien barakAllahu FIK WA SALAM

    2
  3. ihissane [iPhone 3GS]    

    Je suis à Mayotte et je n’ai pas entendu l’affaire

    3
  4. OumYounous    

    Salam alikum
    Je suis également a mayotte et même mon amie qui habite a TSINGONI n’a rien compris a cette affaire ça n’a pas fait grand bruit par contre il évoque votre site dans l’article de France mayotte « un site d’envergure national  »
    Pou ce qui est des problèmes entre communautés on a déjà ce qu’il faut y compris entre musulmans comoriens et mahorais,ça fait mal de voir ça .

    4

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE