Education : communiqué de la MDE-Académie Fihri

Par Al-Kanz

Diffamée en début de semaine dans les médias, une association musulmane s’insurge contre ces dérives médiatiques.

Répartition des écoles privées en France - EASI UP
Source : Education nationale

Les écoles musulmanes représentent moins de 0,3 % des écoles privées en France. On compte en effet 8 450 écoles catholiques, 282 écoles juives et seulement 30 écoles privées musulmanes et un certain nombre d’autres écoles privées diverses et variées.

Subventions de l'état attribuées aux écoles - EASI UP

Les premières sont subventionnées par l’Etat à hauteur de 6,7 milliards d’euros, les deuxièmes 225 millions, les troisièmes 1,2 millions (source : Senat.fr).

Autant dire que dans l’enseignement privé, toutes religions confondues, les écoles privées musulmanes représentent bien peu. Pourtant, elles occupent depuis le début de semaine une large place médiatique. A chaque jour son islamo-débat.

Parmi ces structures, l’association MDE-Académie Fihri, qui n’est pas à proprement parler une école, mais qui est engagée dans l’éducation, a fait les frais d’un acharnement journalistique et d’accusations mensongères. Nombre de rédactions ont saisi 5/5 le propos du Premier ministre Manuel Valls, selon qui l’essentiel n’est ni l’économie ni le chômage, mais la bataille contre l’islam et les musulmans.

Alors, plutôt que de prendre toute la mesure du mouvement citoyen naissant Nuit Debout, des journalistes préfèrent le reportage anxiogène, quitte à colporter des rumeurs et des calomnies.

Vous trouverez ci-après le communiqué de presse de l’association.

Depuis plusieurs jours, notre association MDE-Académie Fihri reçoit la visite de nombreux journalistes, parfois même de façon très cavalière et discourtoise. Ils viennent, disent-ils, pour « un reportage sur le communautarisme et la radicalisation ».

Nous devons ces visites à diverses mises en cause dans les médias entre le 24 et le 30 mars derniers, et ce à des heures de grande écoute. Ces accusations mensongères portent gravement atteinte à l’intégrité et à l’honneur de MDE-Académie Fihri. Nous souhaitons donc par le biais de ce communiqué rétablir la vérité concernant notre association et réaffirmer notre pacifisme ainsi que notre rejet de toute forme d’extrémisme ou de violence.

MDE-Académie Fihri a été désignée de manière erronée et donc mensongère comme étant une « école coranique », « tenue par des salafistes », un « lieu de radicalisation », un « danger » pour la jeunesse, la société et le vivre-ensemble.

Contrairement aux déclarations mensongères de ces derniers jours et par souci d’exactitude, nous tenons à affirmer que MDE-Académie Fihri n’est pas une école coranique. C’est une association implantée depuis 2007 à Sarcelles, qui accueille des enfants d’âge préscolaire pour des activités d’éveil et qui propose du soutien scolaire et des cours de langues à des enfants et adolescents dont beaucoup sont scolarisés au CNED ou en IEF. Ces informations sont disponibles en toute transparence sur notre site Internet.

Ces dernières années, MDE-Académie Fihri a également été reçue à plusieurs reprises par François Pupponi, le député-maire de Sarcelles, dans le cadre du développement de son projet. Ce qui prouve également que notre association existe bien de façon officielle et en toute légalité, sans jamais avoir causé de tort ni de préjudice à quiconque.

MDE-Académie Fihri ne préconise aucun extrémisme quel qu’il soit, et encore moins le recours à la violence. En plus des savoirs, nous transmettons aux enfants des valeurs universelles de respect et de tolérance, indispensables dans une structure telle que celle-ci, implantée dans une commune comme Sarcelles qui rassemble des individus d’origines géographiques et ethniques diverses.



 C’est pourquoi ces mensonges et ces accusations diffamatoires à l’égard de notre association, sont extrêmement graves. Par conséquent, MDE-Académie Fihri demande que son honneur et son intégrité soient respectés et forme le voeu d’un climat plus sain et plus apaisé.

Visitez le site de l’Académie-Fihri : http://academiefihri.com.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (3 commentaires)

  1. Ajeeb    

    Sachant que pour l’Education Nationale et selon son livret un intérêt pour les débuts de l’islam est un signe de radicalisation il ne faut s’étonner de rien.

    1
  2. Mounir    

    2 choses nous heurtent.
    1- Le nombre de musulmans en France est plus élevé que le nombre de juifs. La logique voudrait que le nombre d’écoles musulmanes soit donc plus important. Il est vrais que les écoles privées musulmanes ont commencé à fleurir que tardivement (après le débat sur le voile à l’école, crois).
    2- Quand on regarde les subvention par école, nous sommes à prés de 800 000 euros par école catholique et juif et à 42 000 € par école musulmane. Que peut on conclure ? Peut on penser qu’aux yeux de l’Etat, l’éducation d’un jeune musulman est moins important que celui d’une autre communauté ? D’autant plus étrange quand on sait que le lycée Avéroes figure parmi les meilleurs lycées de France avec un taux de réussite au bac de 100%.

    2
  3. Ajeeb    

    J’ai pensé la meme chose Mounir.
    Le manque de professeur remplaçants dans les écoles, c’est en banlieue ou à Mayotte, pas à Neuilly.
    Ce sont toujours les memes qui sont les plus mal lotis. L’égalité c’est un beau mot juste.

    3

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE