spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

wAw, le logiciel gratuit qui transcrit de l'alphabet arabe à l'alphabet latin

Dans la même catégorie

wAw, le logiciel freeware qui transcrit de l’alphabet arabe à l’alphabet latinIls sont deux : Firas et Oubayda. Ils ont développé un logiciel gratuit (freeware) de translitération qu’ils ont appelé « wAw » (comme la lettre arabe ?). Selon la description du logiciel disponible sur le site de Oubayda, « wAw 1.0 est un logiciel gratuit de translitération de l’écriture arabe en caractères latins. » Nous l’avons essayé.

Quand on arrive sur le site, on est tout de suite mis en appétit par la présentation graphique. L’image en page d’accueil est en effet superbe.

wAw logiciel freeware de translitération de l'alphabet arabe

Une fois le logiciel développé, on déchante un petit peu. L’interface est en effet bien austère. On aurait aimé que Oubayda mette un peu de sa patte pour habiller wAw qui a une bien triste mine, bien que l’intérêt du logiciel ne soit pas dans son esthétique.

On a ça :

wAw, le logiciel freeware qui transcrit de l’alphabet arabe à l’alphabet latin

On aurait aimé avoir ça :

wAw, le logiciel freeware qui transcrit de l’alphabet arabe à l’alphabet latin

Comme on peut le deviner à partir de l’image précédente, le principe est très simple : il suffit de copier-coller un texte en arabe dans le champ supérieur, puis de cliquer sur « transliterate » pour obtenir le texte en alphabet latin, les signes diacritiques en prime.

Qu’est-ce qu’un signe diacritique ?
On entend par « signe diacritique » le signe que l’on place sur une lettre soit pour des raisons phonétiques, soit pour faciliter la lecture, soit encore pour distinguer la confusion entre deux termes qui s’écrivent de la même façon mais se prononcent différemment (homographes). Le signe peut se trouver précisément sur la lettre ou encore sous la lettre, avant, après, etc.

Gros bémol : le logiciel ne fonctionne qu’avec des textes arabes préalablement vocalisés. Un texte non vocalisé donnera un résultat farfelu.

wAw, une fausse bonne idée ?

wAw est destiné aux arabisants. Selon le texte de présentation, « il permet à celles et ceux qui apprennent l’arabe d’être assistés dans la lecture de cette langue ». C’est là une bien mauvaise chose. Le freeware wAw est en effet une fausse bonne idée, pour ne pas dire une vraie (très) mauvaise idée, s’il s’adresse aux débutants en langue arabe.

La translitération semble toujours être un bon appui pour commencer l’arabe. On a l’impression d’avancer plus rapidement, car, habitué à l’alphabet latin, on identifie aisément les mots. Quand on ne sait pas lire l’arabe, il est en effet plus simple de décoder un mot arabe écrit en caractères latins qu’un mot arabe écrit en caractères arabes. Dans le premier cas, on connaît déjà les lettres qui forment les mots, dans le second, avant même de pouvoir lire le mot, il faut faire l’effort de lire chacune des lettres puis de lire les syllabes. Autant d’efforts que la translitération permet d’éviter.

Malgré tout, la translitération est un véritable piège : les béquilles que l’on utilise au début pour avancer finissent par devenir les jambes aux moyens desquelles on avance. La seule façon d’apprendre à lire l’arabe est d’apprendre l’alphabet arabe. Nous vous renvoyons à cet égard à notre billet Apprendre l’alphabet arabe. Là, où peut-être, l’usage de la translitération est indispensable, c’est dans le cas d’une personne voulant apprendre rapidement la sourate Al-Fatiha, ainsi que les trois dernières sourates du Coran, pour pouvoir honorer au plus vite la prière, pilier de l’islam. Or, dans ce cas, mieux vaut se fier aux livres existants plutôt qu’à un logiciel qui n’est pas à l’abri des bug. Il serait fâcheux d’apprendre le Coran à partir de textes truffés d’erreurs.

Pour autant, wAw reste une bonne idée et garde tout son intérêt. Il peut être très utile à qui cite des textes arabes dans ses écrits. On pense notamment aux étudiants en langue arabe (LCE, Inalco, etc.) qui dans leur mémoire de fin d’année peuvent être amenés à citer des auteurs arabes ou des médias arabes. Ou encore aux chercheurs, à un moindre degré ceux de master et plus haut les doctorants, puis docteurs. Bref, toute cette société savante qui peut trouver une réelle utilité dans l’utilisation de ce logiciel de translitération, notamment dans le gain de temps.

wAw est dans sa version 0.1, ce qui signifie qu’il pourra y en avoir de nouvelles : on peut penser par exemple à une fonction qui permettrait de vocaliser tout un texte non vocalisé. Journaux, livres, etc. seraient alors d’un clic beaucoup plus accessibles aux débutants en langue arabe. Ou encore on pourrait s’adonner à cet exercice très bénéfique qui consiste à vocaliser, au stylo, lettre par lettre un texte. wAw servirait alors de logiciel de vérification. Il y aurait là une vraie valeur ajoutée pour ces derniers.

L’initiative est heureuse. Essayez-le et dites-nous ce que vous en pensez.

Site du logiciel gratuit wAw : http://oubayda.com/
Téléchargement direct (cliquez): freeware wAw.

(Crédit images : Firas & Oubayda)

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

15 Commentaires

  1. as-salâmu `alaykum

    Je vous remercie. Votre critique de la forme nous permettra d’améliorer notre logiciel si Dieu le veut.

    Quant à la finalité et l’utilité du logiciel, il faut savoir que nous sommes tout à fait conscients de la nécessité d’apprendre à lire l’arabe avec les lettres arabes. C’est pourquoi nous avons précisé que wAw (oui, il s’agit de la lettre, reprise à l’envers dans le logo) pouvait aussi (et pour moi, surtout) servir à introduire la phonétique d’un texte arabe dans un texte qui est, lui, français (ou anglais, ou autre).

    Personnellement, c’est l’usage que j’en fait car il permet d’introduire des termes dans les articles, mémoires, etc. qui ont des caractères qui sont difficilement accessibles à partir du clavier ; n’ayant rien trouvé sur le marché qui répondait à ma demande, j’ai entrepris avec un ami étudiant en informatique d’élaborer ce très petit projet. C’est un logiciel qui était tout d’abord personnel (c’est pourquoi son interface graphique n’est pas très élaborée), mais ayant un domaine, j’ai aimé le partager.

    Je suis aussi conscient que wAw peut servir d’assistance, et rien de plus, au non arabisant qui commence l’arabe et/ou qui veut tout simplement en déchiffrer quelques lignes. Je vous remercie à nouveau pour cette critique pertinente, mais vous comprenez que nous ne pouvons pas garantir le bon usage que les utilisateurs font d’un logiciel, en l’occurrence celui-ci.

    Vous ne l’avez pas mentionné dans votre article, mais il existe dans cette version beta, des éléments (exceptions, exceptions d’exceptions) dont il n’a pas encore été tenu compte et qui seront, si Dieu le veut, introduits dans la prochaine version.

    Fraternellement : )

    Oubayda

  2. as-salâmu ‘alaykum

    Bâraka-Llâhu fîk pour cette mise au point.
    S’agissant de notre remarque sur la translitération comme support d’apprentissage, elle a été motivée par ce que vous avez écrit dans la description du logiciel : « Il permet à celles et ceux qui apprennent l’arabe d’être assistés dans la lecture de cette langue. »

  3. je pense que ce qui serait bien utile serait de proposer la fonction inverse : on entre un texte en caractères latins et le logiciel fait la transformation en texte arabe. Pour ceux qui n’ont pas de clavier arabe, c’est l’idéal.

    pour ma part, j’utilise l’extension « anykey » de firefox qui permet de faire ça (ça fonctionne aussi avec d’autres langues).

  4. Si on est capable d’écrire en arabe avec les caractères latins, c’est que l’on maîtrise la langue et donc l’alphabet arabe. Dans ce cas, autant se payer des stickers à coller sur son clavier. C’est beaucoup plus efficace et ça ne coûte que 2,5 euros. J’ai personnellement celui-ci : http://www.orientissime.com/stickers-autocollants-transparents-clavier-arabe-p-2444.html. Si on écrit souvent en arabe, on n’a rapidement plus besoin de regarder le clavier et les touches sont rapidement mémorisées.

  5. as-salâmu ‘alaykum

    C’est corrigé. Ce n’était pas le point, mais l’url : c’était une phrase à la place. Copier-coller raté :).
    Bâraka-Llâhu fîk

  6. mashaAllah
    c’est super! Enfin ça m’a impressionnée ou c’est peut-être parce que je suis nulle en informatique…
    continuez sur cette voie.
    Les futurs Bill gates seront peut-être musulmans inchaAllah…

  7. Salamu alaykum,

    j’ai justement besoin de ce logiciel pour mon travail universitaire mais les adresses proposées sur cette page et sur les autres pages que j’ai trouvées ne sont plus valables.
    y a-t-il une nouvelle adresse ?

    Merci

  8. Bonjour,

    Pour moi, la logiciel WaW c vraiment wow!!!! Je suis arabe et je fais une études sur un corpus arabe et je le compare à un autre en français, et donc je me suis trouvée face à 1200 phrases en arabe à translittérer en caractères latins.. WaW.01 m’a bcp aidée à économiser mon temps.

    Puis, pour ceux et celles qui tentent l’apprentissage de la lecture et de l’écriture arabe WaW ne va pas bcp aider car il faut marquer les signes ou les accents sur les caractères arabes. et cela est impossible si l’on ne connaît pas.

  9. Bj, suis le papa de Charlotte, étudiante non voyante à Inalco, première année licence arabe littéral et recherche moyens d’optimiser son apprentissage. Charlotte apprenant l’arabe en braille, ce logiciel peut-il lui rendre service, étant entendu qu’elle souffre du manque de Manuel d’Arabe au format numérique, et que les logiciels de reconnaissance de texte capable arabe, ne savent pas traiter les signes diacritiques et proposent des textes incompréhensibles. Merci pour votre aide. Robert

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles