spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

"Les règles de l'islam nous ont sauvé de la récession"

Dans la même catégorie

Finance islamique. Dans une interview accordée à CNN, le ministre des Finances de Bahreïn, Sheikh Ahmed Bin Mohammed Al-Khalifa, déclare que la finance islamique a permis au pays de résister à la crise financière qui a secoué et qui continue de secouer l’économie mondiale.

Article précédentMuslim, by eBay
Article suivantMosquée de Tokyo
- Publicité -spot_img

Plus d'articles

4 Commentaires

  1. Salam à tous,

    La finance islamique telle qu’elle sont enoncés dans les règles de la Charia n’existent pas (peut être 1 ou 2 banque dans le monde).
    Je vois depuis peu un engouement pour une pseudo finance islamique.
    Evitons de nous emballer et d’encourager ce type de démarche qui sont plus du chobh.

    Pour le cas de Bahrain, il ne faut pas oublier que ce pays a des ressources minières (gaz etc…) qui ont permit de contenir la crise.
    Dubai malheureusement n’a pas de ressources minières. Ces 2 pays font aussi du crédit avec de l’intérêt (Riba). Donc encore une interview évasive …

    Posez vous la question de pourquoi nos pays veulent réellement faire de la finace islamique. Qu’elle est leur intérêt? Qui seront les acteur de cette finance ? les musulmans? idem que pour le marché du Hallal, mefiez vous et Lisez !!!

    Wa Salam

  2. Assalamu Aleykoum,

    Je suis justement étudiante en finance islamique, et je suis d’accord que beaucoup de produits bancaires supposé islamiques ne le sont pas. Mais beaucoup de personnes et notamment des fouqaha, cherchent à nettoyé le système de tout ces faux shariah-compliant. Nous avons besoin de développer la finance islamqiue parce que nous avons des fonds, beaucoup ! les pétro-dollar ne sont pas les seuls richesses des musulmans, et nous ne pouvons être indéfiniment consommateurs des produits et services de l’occident. Evidemment, il y a des tas de choses à revoir sur les produits proposés par certaines banques islamiques, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut rejeter la finance islamique en bloc. Au contraire, on apprend de ses erreurs, et aucun système ne nait parfait. Si les gens n’avaient pas commis des erreurs à l’époque du prophète (SAW), alors comment aurions nous su de quelle façon pratiquer notre religion? La finance islamique est un concept qui essaye de trouver ses marques dans la réalité de ce monde. Ce n’est pas chose facile, mais incha Allah, je suis sur que l’on peut arriver à faire de grandes choses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles