Interdiront-ils les sermons des coptes, des juifs, des orthodoxes ?

Par Al-Kanz

Nasredine, lecteur d’Al-Kanz, s’interroge sur l’initiative particulièrement audacieuse de l’UMP, qui bafoue sans vergogne la laïcité et qui de facto affectera l’ensemble des cultes présents sur le territoire français.

Nasredine, lecteur d’Al-Kanz, s’interroge sur l’initiative particulièrement audacieuse de l’UMP qui bafoue sans vergogne la laïcité et qui de facto affectera l’ensemble des cultes présents sur le territoire français.

Interdiront-ils les sermons des coptes, des juifs, des orthodoxes ?
Prêtre copte officiant en France en arabe (Deuil-la-Barre, 95)

J’ai entendu des politiciens dans un débat télévisé, de gauche et de droite, qu’ils comptaient mettre sur la table, entre autre, la question de la langue des prêches dans les mosquées. Ils ne trouvent, en effet, pas normal qu’en France les prêches soient en arabe. Comme si la langue arabe en elle même constituait une menace ! Ce qui m’a choqué c’est que des imams, médiatiques certes, les ont rassurés en leur disant que dans beaucoup de mosquées les prêches se font déjà en français et que si cela devait être la règle alors les imams feront leurs prêches, sans aucun problème, en langue française.

On se permet avec les musulmans, et déjà depuis un bon moment, ce qu’on ne se permettrait, au nom de la liberté de culte, pour les autres communautés religieuses. Eh bien ! Si on devait encore légiférer sur la question de la langue des prêches et imposer le français alors au nom de l’égalité il faudrait demander que :

– dans les églises orthodoxes en France, on ne fasse plus de sermons en russe ou en slave,
– dans les églises arméniennes en France, interdire l’arménien,
– dans les églises coptes et moyen-orientales de France, interdire l’arabe,
– dans les synagogues en France, interdire l’hébreu,
– dans les pagodes en France, interdire les langues indo-asiatiques,
– dans les temples et les églises américaines en France, interdire la langue anglaise,
– dans certaines églises en France, interdire tout prêche en latin et aussi interdire tous ces discours religieux, politiques et philosophiques prononcés en langue étrangère.

Sinon, cela constituera purement et simplement de la discrimination envers un culte, l’islam et une langue en particulier, l’arabe. Est-ce que la République est prête à ça au nom de la laïcité et de l’égalité des culte ? Pas sûr. Si ce n’est pas la cas, alors les musulmans devront demander à faire respecter ces principes par tous les moyens légaux sinon les prochaines étapes seront :

– la couleur des jellabas des imams qui seront remises en question,
– la taille de la barbe des musulmans sous prétexte que ça fait peur aux enfants,
– la non-mixité dans les mosquées, puisqu’il ne sera plus toléré qu’un espace soit réservé aux hommes et un autre aux femmes.

De même que pour respecter la parité, et ne pas se mettre hors-la-loi, les rangs lors de la prière devront sûrement alterner entre une femme et un homme. Et on finira pas interdire la vente du Coran en arabe en France. A quoi bon puisque, d’une part, tous les Coran sont traduits en français et, d’autre part, personne ne comprendra l’arabe qui sera une langue de troisième zone, voire une langue de parias.

Vive la République ! Vive la France !



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (56 commentaires)

  1. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    A tous ceux qui prônent la langue française dans les mosquées, réveillez-vous :
    1- le français, c’est quasi 100 % du temps
    2- la khutba en arabe, c’est max 30 minutes sur toute une semaine
    3- on n’attend pas la khutba pour apprendre sa religion
    4- quand la khutba est totalement en arabe, on a la traduction en français soit avant soit après
    5- Copé et compagnie n’exigent pas le français pour que les musulmans apprennent leur religion.

    On vous crache au visage et vous êtes là à dire « oui, mais ce crachat est nécessaire ». Un peu de dignité, et ne mélangeons pas tout.

    51
  2. Kyle Butler    

    Misslim >> C’est pas pendant la khutba qu’on apprend sa religion. C’est peut tout juste servir de rappel mais la religion, ça s’apprend dans des dars, auprès de savants compétents. Pour l’arabe, idem, ça ne saurait s’apprendre avec un discours de 30 min une fois par semaine. Perso, je ne comprends pas (encore) l’arabe mais j’aime que la khutba soit entièrement faite en arabe. Eventuellement suivie ou précédée d’un discours en français, mais pas de trucs hybrides (déjà parce que ça prendrait trop de temps :D).

    Ismaël >> Comme si fuir était une solution viable, comme si d’ailleurs le caractère « musulman » d’un pays devait être un gage de quoi que ce soit. C’est pas parce que des crétins pensent que l’islam n’a rien à faire sur le sol de la république qu’on doit fuir. Le problème c’est la vision de ces imbéciles sur l’islam, pas nous. Partir n’y changera rien, au contraire: il n’y aura plus personne pour dire la vérité, ça ne fera qu’empirer. Un jour d’aucuns voudront civiliser ces pays dans lesquels se trouvent des musulmans. On ira où à ce moment-là? Vous m’expliquez un peu la logique de la fuite?

    (Quant à votre délire sur les croisades, je vous suggère de vous renseigner un peu plus, vous êtes complètement à côté de la plaque. La politique d’Urbain II était une politique fine et bien préparée qui ne se définissait pas par rapport à l’islam mais bien par rapport à la chrétienté: c’est en tous cas l’aboutissement d’un long processus qui n’a pas grand chose à voir avec les musulmans. Et c’est l’éclatement du monde musulman, sa division entre querelles dynastiques, l’anarchie politique de qui y régnait qui a permis aux francs de conquérir Edesse, Antioche et même Jérusalem et d’y rester pendant près de 2 siècles. Il faudra attendre Zengi pour voir apparaître un début de semblant d’unité dans une partie du monde musulman. Alors non, c’est absoluement pas parce que « la vérité était en train de l’emporter sur l’erreur »).

    Désolé pour la digression, mais ces lectures de l’histoire lues dans je ne sais quel livre à visée fortement idéologique à mille lieues des faits, c’est gonflant.

    52
  3. abulcacin    

    @Al-kanz,

    Je pense que tu peux ajouter dans ta liste un autre argument qui pour moi est essentiel: on ne peut pas demander aux musulmans seuls ,ce qu’on ne demande pas aux autres. C’est le principe de l’égalité républicaine. Ou c’est l’égalité (ou la neutralité) pour tous ou c’est la même règle pour tous. Sinon il ne faut s’étonner qu’on soit traité comme des colonisés.

    En outre, c’est accepter qu’on traite une partie de la population de manière différente avec des lois particulières. On a déjà vu ça par le passé. Maintenant il vaut mieux prévenir que souffrire.

    53
  4. FM    

    salam et Merci Al kanz un peu de dignité et de fierté ne nous feront pas de mal !
    quand je vois nos frères et soeurs de l’étranger la jalousie me ronge !

    FM

    54
  5. Justine    

    Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi ta’alâ wa barakâtouhou,

    Il existe encore quelque part un endroit sain, non contaminé par le paganisme ?
    A mon humble avis, les croyants (de tout bord) sont presque faits comme des rats : la technique de la terre brûlée est appliquée dans cette guerre idéologique du monde sécularisé contre le monde monothéiste ; les pions sont placés. Vous rêvez d’une terre emplie de justice, même non musulmane (cf. biographie de notre bien-aimé Prophète, pbDsl) ?
    Si ma mémoire est bonne, il est rapporté du Prophète (pbDsl) qu’un des signes de la fin des temps est justement que les pays d’Occident seront mieux préservés des dictatures que les pays dits musulmans, et ce, parce qu’ils traitent mieux leurs personnes âgées. Allâhou ‘alam.
    Fuir, oui, lorsque les persécutions deviennent intenables. Mais sinon, cela traduirait presque de la faiblesse, de l’égoïsme.
    Les musulmans de France sont satisfaits lorsqu’ils bénéficient d’avantages sociaux, médicaux, de la liberté du culte, etc. Mais ces droits n’ont pas été servis sur un plateau d’argent à la population, il a fallu des luttes et des négociations… merci à ceux qui ont lutté.
    Alors, nous musulmans de France, si nous sommes convaincus que l’islam est une chance pour l’humanité, allons-nous capitulé si facilement ?

    Wa salâm

    55
  6. abulcacin    

    El hamdoulilah!!!!!!

    « Il est constitutionnellement impossible d’interdire le prône en arabe » car « on n’interdit pas les messes en portugais ou l’hébreu dans les synagogues », a expliqué M. Guéant dans ce qui semble être une réponse à Jean-François Copé.

    56

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.