A l’ONU, Dilma Rousseff, présidente du Brésil condamne l’islamophobie

Par Al-Kanz

A l’ONU, la présidente du Brésil, Dilma Rousseff, a condamné fermement l’islamophobie.

Sainte Caroline, notre ramadanopathe nationale, va devoir s’y habituer. La propagande qu’elle mène depuis des années pour nier l’islamophobie a du plomb dans l’aile. Reprise à l’envi dans les médias, l’idée selon laquelle que l’islamophobie 1) n’existerait pas, 2) aurait été inventée par les Iraniens sous Khomeyni, est sérieusement mise à mal tant par l’augmentation vertigineuse des actes islamophobes que par les prises de positions publiques d’organisations reconnues, telles l’ONU, Amnesty International ou encore l’OCDE que par des personnalités qui comptent, à l’instar de la présidente du Brésil, Dilma Rousseff.

Le problème est si préoccupant que cette dernière a tenu à dénoncer l’islamophobie lors de son discours à l’ONU. Excusez du peu.

“En ma qualité de présidente d’un pays qui compte des millions de musulmans, du haut de cette tribune, je condamne très fermement la montée de l’islamophobie dans les pays occidentaux.”

Et de préciser que le Brésil compte parmi les participants de haut rang à « l’Alliance des civilisations », initiative de l’ONU, dont le gouvernement turc est à l’origine selon la présidente brésilienne. L’Alliance des civilisations a, selon le site Web de l’ONU, “pour mission d’améliorer la compréhension et les relations entres Nations et Peuples de cultures et des religions différentes, et de contribuer à freiner les forces qui alimentent la polarisation et les extrémismes”.

via Loonwatch



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE