spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

La finance islamique commence par… le Coran

Dans la même catégorie

WIBC World Islamic Banking Conference 2013

Finance islamique. Lundi 3 décembre s’est ouverte à Bahrain, au Moyen-Orient, la 20e édition de la World Islamic Banking Conference (WIBC), une conférence internationale qui réunit 1 300 participants venus de 50 pays autour de la finance islamique.

L’événement a débuté hier par une pré-conférence où ont été abordés différentes thèmes qui ont trait aux problématiques pratiques auxquelles sont confrontés les acteurs de la finance islamique dans le monde.

C’est donc officiellement ce matin que la WIBC a véritablement commencé. Or qui dit « finance islamique » dit « islam » et qui dit « islam » dit bien évidemment « Coran ». C’est ainsi que la World Islamic Banking Conference a été inaugurée par une lecture du Coran, comme c’est la tradition dans divers rassemblement.

Sur Twitter, la société française IFAAS, présente sur place, a saisi l’instant et publié en ligne une photo.

On est loin de ces cols blancs qui organisent des séminaires le vendredi après-midi à l’heure de la prière hebdomadaire, qu’il n’est pas possible de manquer, ou de ceux – souvent les mêmes – qui après un colloque ou une conférence glosent sur la finance islamique un verre de rouge à la main.

IFAAS toujours précisa ensuite que la Grand-Bretagne, invitée très particulier de ce WIBC, par la voix de l’ambassadeur britannique à Bahrain la volonté de la Couronne de devenir un acteur incontournable de la finance islamique. Paris n’a qu’à bien se tenir.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

22 Commentaires

  1. Oui malheureusement le Coran demeure et depuis le milieu du premier siècle le l’islam une sorte de texte à faire chanter et a perfectionner (تجويد), c’est comme si Allah l’a mal fait, et loin très loin de ce que Allah nous a demander (تدبر). versets 30/31 de sourate AlFurquan

  2. Votre article est assez évocateur d’un marché en devenir. D’ailleurs à ce propos, je m’interroge sur le caractère licite de ce type de finance.
    Etant moi même dans le milieu des assurances, il nous est actuellement proposé un contrat de placement finance islamique dénommé Salam Epargne et Placement, qui est le 1er contrat de ce type en France.
    Je m’interroge sur le bien fondé de ce type de contrat, qui malgré le respect des preceptes de la finance islamique, (interdiction du riba, ghayrar…), m’emmene à penser qu’il s’agit là d’une sorte de bidaa. Je souhaiterais avoir l’avis de plusieurs membres de la communauté afin de ne pas induire en erreur celle-ci.

    • Salam aleykum,

      Sofien, je partage ton avis sur la crainte du développement de certains produits financiers « halal ».

      Ma crainte dans le financement dit islamique, c’est que certaines personnes tombent dans le Riba (sous toutes ses formes possibles). Comme pour la nourriture, il existe du Faux Halal en finance ! J’invite tout le monde à être très méfiant à ce sujet car nous connaissons tous le statut du Riba dans la religion.

      Il existe certainement beaucoup de littérature sur la finance islamique, mais je ne m’y suis pas encore penché par manque de temps. J’ai récemment lu un livre de Cheikh Fawzan qui est « RIBA ». Il est très petit et a l’avantage de présenter les fondements des moyens de paiement/financement. A lire pour un début. Je vais essayer de chercher des livres un peu plus pointu émis par des gens de science inshaAllah.

  3. Salam aleykoum.

    Je ne vois pas où tu veux en venir. Étant moi même dans une école coranique, j’ai étudié les différentes lectures et elles ont toutes des chaînes de transmission qui remontent aux compagnons et au Prophète (sala Allah aleyhi wa salam).

  4. La question que je me pose est de savoir si le developpement de ce type de finance est autorisé et s’il existe des textes à ce sujet sur lesquels je puisse m’appuyer.

  5. Salamaleykum,

    Délaisser la polémique.
    Le Messager d’Allah, que la paix et le salut d’Allah soient sur lui, a dit
    « Je suis garant d’une demeure au sein du Paradis pour celui qui renonce à la polémique même en ayant raison. »
    Abou Dâwûd.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles