spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Sclérose en plaques : Oum Youssouf vit la maladie comme une force

Dans la même catégorie

impossible
©Shutterstock

Oum Youssouf rayonne. Atteinte de sclérose en plaques, cette maman de quatre enfants, une fille de six ans, des jumeaux de trois ans et la petite dernière de tout juste six mois, ne se plaint jamais, mais puise sa force là où d’autres vivraient cette épreuve comme un fardeau. 

C’est lors de sa dernière grossesse qu’Oum Youssouf a compris que sa vie allait fondamentalement changer. Voici son témoignage. Poignant, il nous permet de prendre conscience que tout peut basculer du jour au lendemain.

Marie pour Al-Kanz : Peux-tu nous dire comment as-tu appris que tu étais malade ?
Oum Youssouf :
Avant d’être enceinte de ma dernière, j’avais une vie bien remplie. Je pratiquais la toilette de nos sœurs défuntes. Je n’hésitais pas à rendre visite aux personnes malades. J’avais énormément d’activités extérieures avec mes enfants. On sortait beaucoup en famille. J’ai voyagé avec mon mari, puis avec mes enfants, effectué mon pèlerinage quand j’étais encore jeune et en pleine santé. Je faisais même mon sport à la maison, avec un minimum de deux séances de sport intensif par semaine en regardant les vidéos sur ma tablette. Je conduis, je suis très indépendante et j’aime beaucoup sortir mes enfants.

« Je ne pouvais pas prononcer un mot, ni bouger mon bras droit, cela n’a duré que quelques secondes. »

L’année dernière, j’apprends que je suis enceinte de ma poupée. Vers le cinquième mois de grossesse, j’ai connu ma première paralysie. Assise, je ne pouvais pas prononcer un mot, ni bouger mon bras droit, cela n’a duré que quelques secondes (les plus longues que je n’ai jamais vécues), mais c’était la première grande frayeur de ma vie. Je l’ai caché à tout le monde. Après l’accouchement, j’ai eu des paralysies sur toute la partie droite de mon corps, qui duraient seulement quelques secondes, mais qui étaient nombreuses dans la journée, avec d’autres symptômes… Dès lors, du Samu aux services des urgences, en passant par divers examens (ponction, bilans et j’en passe) le verdict est très vite tombé, al-HamduliLlah (louanges à Dieu).

Marie : Une sclérose en plaques donc. Qu’est-ce qu’est au juste cette maladie ?
Oum Youssouf :
La sclérose en plaques, communément appelée SEP, est une maladie auto-immune neurodégénérative du système nerveux central qui est dite « incurable » — mais je sais que moi in cha’a-Llah je vais guérir. Elle se manifeste de différentes manières selon les malades. Elle est parfois appelée la « maladie mystérieuse », tant elle est compliquée et parce que les médecins ne réussissent pas à en cerner l’origine. Chez moi, elle se manifeste comme chez beaucoup par une perte de force aux jambes et aux bras. J’ai des tremblements, l’œil gauche avec lequel je vois flou à divers moments de la journée, pas forcément tous les jours, des troubles de l’équilibre, des vertiges avec cette sensation, même assise, d’être sur un bateau. Ma neurologue parle plutôt de « sensation d’ébriété ».

C’est simple, avant je pouvais faire tout ce que je voulais, aujourd’hui je suis freinée. C’est exactement le terme : freinée physiquement. Car en plus de tout cela, je traîne une chose que je n’ai jamais connue de ma vie, et ceux qui me côtoient me connaissent pour cela, la fatigue. Jamais je me suis souvenue avoir dit un jour « je suis fatiguée ». Je ne savais pas ce que c’était. J’étais tellement dynamique. Hormis pendant ma grossesse, je ne savais pas ce qu’était une sieste, se reposer. Aujourd’hui le terme « fatigue » fait partie de mon vocabulaire, de mon quotidien. Même si parfois j’ai honte de le dire, aujourd’hui je le dis quand je suis à bout et que je ne peux clairement pas me lever.

Marie : De quoi souffres-tu le plus ?
Oum Youssouf :
Clairement, je ne sais pas si j’ai vraiment accepté ma nouvelle vie. Je dois m’adapter à mon nouveau corps, à ces changements, à ces états que je ne connaissais pas, pour une durée encore indéterminée. Ce qui me fait souffrir, c’est parfois l’impuissance que je ressens, mais je n’en parle pas. Je fais comme si de rien n’était. J’accepte le décret d’Allah, al-HamduliLlah, toujours en toutes circonstances. Comment pourrais-je être heureuse des bienfaits qu’Il m’a accordée et fâchée par les épreuves ? Allah dit bien dans le Coran, sourate 29, verset 2 (sens du verset) : « Est-ce que les gens pensent qu’on les laissera dire ‘nous croyons !’ sans les éprouver ? »

J’ai encore un peu de mal avec le regard des autres. Certains le savent, car je vis dans une petite ville. Quand ils me croisent, c’est un regard qui me gêne que je perçois en eux. Comme de la pitié ? Je passe de « elle » à « ah, elle ? Celle qui est malade ? ». Je supporte ce que je dois supporter et je sais que la récompense est auprès de Mon Créateur. Je dois endurer et réussir cet examen, et in cha’a-Llah je le réussirai. Al-HamduliLlah, j’ai toujours réussi ce que j’ai entrepris. Mais je sens le cœur de ma mère souffrir, tout comme le mien souffre quand un de mes enfants à un simple « bobo ». Il lui faut du temps à elle aussi. Qu’Allah lui facilite cette épreuve.

Marie : Pourquoi as-tu choisi d’en parler aujourd’hui ?
Oum Youssouf :
Quand j’ai ressenti clairement le besoin d’en parler, c’est simplement parce que j’étais tourmentée, perdue, dans la quantité d’informations, que je recevais de toutes parts, la spécialiste, celle de l’hôpital, mon généraliste. J’ai aussi eu ma période « je vais demander l’avis à tous les neurologues que je croise », les sites Internet conseillés lors des visites de ma neurologue, ceux que je découvrais seule, ceux conseillés par les groupes de malades sur Facebook. J’avalais trop d’informations, clairement, mon esprit était embrouillé. Tout cela était trop virtuel, sans âme, j’avais besoin de contacts humains. J’avais besoin de voir quelqu’un comme moi. Quelqu’un avec qui je bois un thé, avec qui je parle, pas de mails, pas de téléphone, de l’humain.

« Je ressentais le besoin d’être à côté d’une personne comme moi et de lui parler dans les yeux, pas un professionnel, pas un écran. »

C’est bête, je ressentais le besoin d’être à côté d’une personne comme moi et de lui parler dans les yeux, pas un professionnel, pas un écran. Quelqu’un que je peux toucher, quelqu’un que je peux voir, avec qui je peux partager, échanger. Puis, doucement, ce besoin s’est transformé en désir de m’aider moi-même pour aider l’autre. Si je souffrais de cela, alors d’autres aussi devaient ressentir la même chose, non ? Ce besoin de soutien, ce besoin d’être compris entre malades. Faire connaître cette maladie au nom un peu barbare. Pour en parler avec ma famille aussi, je ne sais pas parler autrement que par écrit… Ainsi ma mère lira et me posera des questions si elle ne comprend pas certains de mes états, mon père s’inquiètera moins, mes sœurs seront moins perdues face à mon mutisme parfois. Je souhaite aussi faire connaître la maladie, pour diverses raisons.

Marie : Des soeurs, des personnes malades et d’autres encore, en bonne santé, voudront certainement te contacter ? Que leur dire ?
Oum Youssouf :
Je suis joignable à l’adresse suivante : [email protected]. Cette adresse mail est disponible pour toutes les personnes qui veulent avoir des informations sur la maladie, qui en sont atteintes et se sentent seules, pour partager expériences, pistes et traitements. Entre « sepiens » (malade de la sclérose en plaques, SEP) ou non, on pourra discuter. Voici aussi une page Facebook que j’ai lancée : Un jour après l’autre, InchaAllah )

Marie : Aimerais-tu ajouter autre chose ?
Oum Youssouf :
Oui, la maladie m’a fait prendre conscience de beaucoup de choses, aussi, j’ai changé et continue de changer des aspects de ma personnalité, dans ma vie, autour de moi, dans mes habitudes alimentaires, mon hygiène de vie. Je souhaite partager tout cela, m’ouvrir aux autres, avoir leurs avis, et leur donner le mien.

Je veux aussi aider celui ou celle qui me lira, qui vient d’apprendre sa maladie et qui se sent détruit par cette nouvelle. Je m’adresse à lui, à elle, tout comme j’ai aimé trouver une écoute via SMS de la part d’un membre de ma famille, qu’Allah le récompense, et de la part d’une sœur atteinte aussi. Cette maladie est dite « incurable », mais nous musulmans nous avons la foi et nous savons que la guérison vient d’Allah. Il faut continuer d’avancer et de se battre. Il ne faut surtout pas se sentir vaincu. Il y aura des moments difficiles, mais on y arrive. Vraiment, chaque jour n’est pas forcément un combat. Croyez-moi, il y a des jours où je sens qu’Allah m’entoure de Toute Sa Miséricorde et qu’IL est là pour moi, qu’IL me surveille et me guide. Gloire à Lui. Je m’adresse à mes frères et sœurs atteints de cette maladie ou une autre dite « chronique », dure ou incurable, et qui vont mal à l’intérieur d’eux-mêmes : accrochez-vous presque littéralement au souvenir d’Allah et quand vous vous sentez seuls et incompris parlez-Lui, IL vous comprendra. Posez votre tapis, et foncez, faites des invocations, pleurez si vous en avez besoin, n’ayez pas honte de Celui Qui sait déjà ce que contient nos cœurs, Seul Lui vous comprendra réellement.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

55 Commentaires

  1. as salam alaykoum wa rahmatoullah. qu’Allah accorde la force necessaire a tous les croyants et croyantes, cette demonstration de courage dans l épreuve est juste magnifique, soubhanallah. temoignage d’un degré de foi qui doit être partager pour l exemple. allahouma barek okhty

  2. MashaAllah el hamdulillah wa Allahu Akbar …
    Oui nous sommes musulmans el hamdulillah…
    Continues comme ça ma sœur. Qu’Allah swt t’apporte la guérison car certes il n’y a pas de maladie incurable … Par la toute puissance d’Allah swt tout est curable… Qu’Al Rahman nous donne la force de traverser toutes les épreuves avec succès en renforçant toujours plus notre foi inchaAllah.

  3. As salam aleykoum ton témoignage est très touchant ma sœur je te souhaite de guérir Inchallah et je le souhaite a tous ceux qui sont dans cette situation! Allah Y chafik.

  4. Qu’Allah vous guérisse, qu’Il vous accorde longue vie à vous et à votre famille et qu’Il vous récompense pour tous le bien que vous faites !

    BarakAllah fiki !

  5. Je vous souhaite une rapide guérison, ALLAH i chafik madame. Sachez, Madame, que personnellemment je trouve que vous êtes un exemple pour nous tous, vos mots m’ont vraiment touché. C’est nous qui somme malade pas Vous. Vous êtes exemplaire. Encore une fois qu’ALLAH vous guérisse.

  6. Selem alaykm
    Allahou Akbar!
    Ça nous remet les pendules a l heure lorsqu on est en pleine santé.
    Quoi qu il en soit,ce témoignage est un rappel.qu Allah swt te guérisse!!
    Tu es un modèle de femme,un modèle de maman!
    Merci!

  7. Qu’Allah nous accorde la patience et surtout la foi. Continues de te battre et de montrer à ton entourage -et même aux internautes- que l’épreuve est un bienfait et que l’imène est la seule chose que peut tous nous sauver.

    Allahi chafik oukhti.

  8. Salam alaykoum chère soeur, très beau et émouvant témoignage. Qu’Allah te donne la force de supporter cette épreuve, Qu Il t’aide à te complaire toujours dans ses décrets et t’accorde une belle guérison à la mesure de chaque douleurs subis, amine. Tu as confiance en Allah, tu acceptes ton épreuve, tu patiente alors crois moi chère soeur tu as déjà tout gagné car tu as le bon comportement dans ton épreuve et sache Qu’Allah n’impose rien à une âme au dessus de sa capacité donc tu y arriveras in shaa Allah. Cette vie n’est qu’une terre d’épreuves, Ce qu’on vise nous musulman c’est la félicité auprès du tout puissant et certes cette place à un prix et se mérite chaque jour Qu’Allah nous donne. Accrochons nous a notre créateur et surpassons nous dans les bonnes oeuvres salutaire qu’on retrouvera… Je t’embrasse fort ma soeur, affectueusement.

  9. Salam aalikome
    Je suis exactement dans le même état d’esprit que vous. Je partage la même maladie depuis 8 ans maintenant

  10. Salam wa’laykoum
    Je suis très touchee par ce temoignage qui est emplis de foi et de force masha Allah. Il faut croire en la guerison oukhty car nous savons qu’a chaque maladie Allah a descendue son remede donc rien n’est perdue.( haba sawda guerrit tout sauf la mort selon un hadith de notre prophete ‘alayi salat wa salam)
    J’ai un cousin qui est touché par cette maladie et il faut garder la foi car il n’y a qu’Allah qui puisse nous aider. En te souhaitant l’kheyr, pour toi et ton foyer, la guérison bi idniLlah et oour tous les muslim’s jamiines…

  11. Salam aalikome, sepienne depuis 8 ans et lhamdolilah j’ai la même vision des choses. Qu’Allah nous accorde la guérison. Je me dis y’a toujours pire.

  12. ,salam aleykoum je comprends ce que la soeur ressent r j ai aussi une maladie rare mais je n ai pas le meme age hamdoullila seul allah est une force pour nous qu allah nous guerisse faites des invocations pour cette soeur amin

  13. Salam Aleikoum ma soeur,
    J’ai été profondément touchée par votre témoignage et votre courage vraiment. C’est une remise en question pour nous qui parfois nous plaignons pour si peu de choses alors que vous, vous restez courageuse et patiente mashaAllah mais Allah soubhanah wa ta’ala est certes avec les patients et les endurants. Puisse-t-Il vous acckrder la guérison. Wa hamdoulilah.

  14. Salam aalykoum merci pour votre témoignage, depuis 2 ans je vis avec cette maladie hamdoulilah, le plus incompréhensible pour mes proches c’est d’entendre que je suis fatiguée (pour certains il faut juste prendre des vitamines !) ou demain je vais être en fauteuil roulant !

  15. Allah y chafik oukhti, j’ai entendu dire qu’il y a des traitements qui bloquent la progression de la maladie. Il ne faut pas perdre espoir. Incha’ Allah on trouvera un remède. Tes enfants sont ta force et ta joie et te permettent d’avoir ce moral et ce courage. C’est essentiel dans le combat d’une maladie quelle qu’elle soit! Il n’y a pas de maladie incurable seul Allah décide. Garde la foi! Dieu te préserve toi et les tiens, incha’ Allah oukhti!

  16. Salem alaykhoum mâcha Allah pour ce rappel ça fait du bien d entendre tout ça s’épient depuis 2011 et en pleine poussée t paroles mon remonté le moral qu’Allah nous guérisses car la guérison ne viendra que de Lui comme toute chose sur terre El hamdoullah quand même

  17. Salam Aleykoum! Comme toi depuis 4 ans je passe par cette épreuve et malgré les difficulté, on trouve il est vrai par sa grâce des facilités: il faut penser au Tawakul; l abandon confiant.
    Oui ce n est pas simple chaque jour mais sa présence permanente est un reconfort incommensurable.
    La maladie devient un outil parmis tant d autre de rapprochement supplémentaire et parfois je je m aperçoit que je L aime cette épreuve car elle me rappelle plus amplement à lui.<3 Courage à toi soeur fi Allah

  18. salam alaykoum

    Qu’Allah vous apporte la guérison, amine

    On entends beaucoup parler de cette maladie, en générale, suite à la vaccination contre l’hépatite B, les personnes quelques mois ou années après l’injection de ce vaccin, les gens ont subitement des douleurs articulaires qui les empêchent de se déplacer normalement, cela devient handicapant, puisque c’est une maladie chronique, il faudrait si cela est le cas, faire un signalement de la maladie si il y a eu vaccination, surtout si c’est récent !

    Je vous souhaite une guérison définitive, incha Allah

  19. Salem alaykoum, ton témoignage est poignant et à la fois empli d espoir. Tu as bien raison de t’en remettre à Allah. Ta foi est ta survie.J imagine la difficulté de vouloir sans pouvoir, sois forte tu as tout notre soutien. Et comme tu l’as si bien dit, Allah est capable de tout, chafakileh oukhti.

  20. اللهم رب الناس اشف انت الشافي لا شفاء إلا شفاؤك شفاءا لا يغادر سقما

    Qu’Allah te vienne en aide Oukhti l’Habiba..

  21. salam aleiki chere soeur j’ai eu l’occasion de te lire et de te parler quelques fois
    J’ai appris ta maladie via imane magasine , les mots sont difficile à trouver mais saches que si besoin tu as ,je suis a ton écoute , je n’ai pas ta maladie et je sais que dans ces moments là on a besoin de trouver des personnes comme nous , mais parler peut aider aussi .
    Ton témoignage me bouleverse , tu as une grande force macha Allah
    Qu’Allah apaise tes souffrances et qu’Il te guérisse car Il est certes capable de toute chose

  22. Salam alaykoum, je suis aussi atteinte de cette maladie et je comprend tout à fait ce que tu ressent … Allah nous a envoyé cette épreuve on ne peut rien y faire à part dire El hamdoulilah … je n’ai que 21 ans et c’est que le début pour moi … ça fait plaisir et chaud au coeur de lire une femme de notre oumma dévoiler et témoignée sur cette maladie … Bon courage en tout cas ..

  23. Assalamou Alaykoum
    Qu’Allah vous accorde une guérison totale et sans séquelles. Shifa Kaamil.
    Le mou’min est toujours gagnant. Dans l’épreuve, Allâh pardonne ses péchés ou l’élève en degrés.
    اسأل الله العظيم رب العرش العظيم أن يشفيك
    اسأل الله العظيم رب العرش العظيم أن يشفيك
    أسأل الله العظيم رب العرش العظيم أن يشفيكِ
    أسأل الله العظيم رب العرش العظيم أن يشفيكِ
    أسأل الله العظيم رب العرش العظيم أن يشفيكِ
    أسأل الله العظيم رب العرش العظيم أن يشفيكِ
    أسأل الله العظيم رب العرش العظيم أن يشفيكِ

    • as-salâmu ‘alaykum

      amin adjma’in
      Ma cha’a-Llah ! « Le mou’min est toujours gagnant. Dans l’épreuve, Allâh pardonne ses péchés ou l’élève en degrés. » A se répéter sans cesse !

  24. Salam Aleykoum ton temoignage poignant m’a beaucoup émue, SoubhanaLlah la force et la Foi que tu porte doivent illuminés ton visage. Allah est guerisseur, aucune maladie est incurable… Lorsque ma Mère me portait dans son ventre en 1984 il lui a été diagnostiqué la SEP, a mes 18 ans les poussées ont fait d’Elle une personne totalement dépendante, sans jamais se plaindre elle a bravé toutes les étapes de sa maladie. A mes 23 ans Elle est partie pour l’Au Dela, en 2008 dans sa 48eme année, très fatiguée, très courageuse, les poussées les traitements lui laissant un visage très marqué, son dernier souffle était celui de la guerison, c’est ce que je me dis lorsque je repense à ce magnifique visage blanc, rajeunit et intensément illuminé que j’ai pu admirer une derniere fois dans son cerceuil, ce 30/06/2008.
    Qu’Allah veuille sur toi
    Qu’Allah te guerisse
    Qu’Allah te donne la force et la patience
    Qu’Allah preserve tes enfants ta famille

  25. Salamou aleykoum oukhty, qu’ALLAH vous accorde une guérison complète et qu’Il vous préserve ainsi que vos proches ! Votre témoignage est plein de leçons et vous avez raison Nous Musulmans avons la foi ne vous arrêter pas au terme « incurable » ALLAH EST CAPABLE DE TOUTE CHOSE » Courage oukhty vous êtes dans nos dou’as

  26. As salamaleykoum,
    Quel témoignage poignant mach’Allah. Qu’As-shâfi nous accorde la guérison. Louanges à Allah de nous avoir permis d’être musulman car nous sommes satisfaits en toute circonstance. Il n’éprouve en effet que ceux qu’Il aime et est avec les endurants

  27. As-salamû’ alayki,

    Baraka Llâhu fiki pour ce beau partage. Qu’Allah t’accorde une complète guérison et t’aide à surmonter cette épreuve.
    C’est une belle leçon de vie qui témoigne de ta force, de ton courage et de ta foi.
    Qu’Allah te protège.

  28. Salem ma sœur je comprends ce que tu vis bien que pour chaque personne la SEP est différente.
    Moi cela fait 4 ans que je sais que je suis atteinte de cette maladie.
    Je suis suis un cas unique en France concernant cette maladie et c’est toujours de pire en pire mais hamdoullah
    je suis de tout cœur avec toi et si tu veux en parler tu peux me contacter

    • Salamouarlaykoum

      Barak Allahou fikoum à toutes et à tous. Qu’Allah vous récompense fi Dounia wal alkhira. Et amine à toutes vos doura.

      Fafa lali envoi moi un e mail à l’adresse dans l’article inchallah. Allahi Chafiki oukhti. Ne désespère pas de la grandeur et la miséricorde d’Allah.

  29. Allah i shafik. Allah met à l’épreuve les croyants. Tes enfants doivent être un moteur pour ta guérison in sha allah. Je te beaucoup de courage et s’accrocher à dieu la foi est notre seule thérapie.

  30. Salam aleikoum
    qu’Allah te guerisse ma soeur
    tu es toujours aussi forte
    tu as détournée ta souffrance pour t’occuper encore une fois des autres en témoignant ici et en lançant cet appel au partage….vraiment je suis fière d’avoir croiser ta route ne serait-ce que virtuellement
    tu es quelqu’un qui fait grandir les autres à ton contact
    tu es d’une grande sagesse, vraiment n’en doute pas

    qu’Allah agrée ton action
    qu’Allah t’assiste dans cette épreuve
    qu’Allah te donne la guérison

    je t’embrasse chère oumyoussouf

    un jour inchAllah j’espère croiser ta route dans la vraie vie….

  31. Salamoualeykoum,

    Témoignage tres touchant.
    J’ai une très bonne amie qui est atteinte de cette maladie et ça a bouleversé son quotidien…
    Nous étions spectateurs de sa maladresse sans pouvoir l’aider si ce n’est en lui parlant…
    D’autant plus qu’elle a toujours eté autonome et independante donc demander de l’aide pr d’habiller ou se preparer n’etait pas pensable pr elle…

    Qu’Allah bous facilite et soulage votre peine!

  32. salamu 3aleykoom

    cela fait du bien ce genre de témoignage dès fois …

    qu’allah t’élève en degrés à travers cette épreuve et te permettre de devenir une meilleure muslim chaque jour qui passe…

    pourquoi ne pas essayer la hijama ? in sha a allah il faut tenter.
    comme nous l’a dit le prophète « pour chaque maladie, ily a une guérison.

  33. Salamouarlaykoum.

    Allahi jazikoum et amine à toutes vos doura, vos pensées, vos paroles. Ca me touche énormément.

    Qu’Allah vous récompense. Qu’Allah guérisse mes soeurs et freres malades qui m’ont contacté.

    • as-salâmu ‘alaykum
      qu’Allah vous guérisse et vous purifie par cette épreuve.
      Al-HamduliLlah, les soeurs et les frères font du’a pour vous. Il y a un bien en toute chose. Allah sait, nous ne savons pas.

  34. Salam aleykoum, renseignez vous sur l’huile de nigelle incha Allah, elle guérit toute maladie sauf de la mort incha Allah. Qu’Allah vous assiste dans vos épreuves.

  35. Salamwalaykoum

    Tres beau temoignage ma sh Allah qu’Allah taccorde la guerison et qu’Il te facilite .

    On sera toujours la pour toi!

    Ahlam ta soeurette qui t’aime !

  36. Assalamu aleykum,

    Il y a quelques temps il m’ a été donné de lire le très beau livre d’ une femme admirable, Anne Dauphine Julliand, maman de deux petites filles touchées par une maladie dégénérative très grave. Son livre est rempli d’ optimisme, de joie, et c’ est ce que j’ ai retrouvé dans votre récit. Il y avait cette très belle phrase:  » Ajouter de la vie aux jours lorsqu’ on ne peut plus rajouter de jours à la vie »… Une très belle façon d’ appréhender les épreuves, rendre plus forts et plus profonds les instants de vie, les vivre pleinement en toute conscience et ne pas se refuser tout l’ amour et le bonheur qu’ Allah ta’ ala nous accorde dans les épreuves… Avec la difficulté, vient la facilité.

  37. merci !
    chére soeur Dieu est avec tous ceux qui souffrent.
    je souffre d’une’ sep moi aussi ‘ ma vie a basculée j’attends la guérison le médicament.
    que Dieu écoute nos prières soyons confiant en lui!

  38. Salam ma chere soeur,
    Une personne de mon entourage est touchée par une maladie neuro-dégénérative , elle est allée se faire soigner en Malaisie et va beaucoup mieux.
    Des solutions Allah nous en offre , pour aller mieux, le mental positif est le pilier de la guérison (sans compter la foi évidemment). Si vous souhaitez plus d’information contactez moi, je me ferai un plaisir de vous donner toutes ces infos.
    Qu’Allah vous donne la force durant cette épreuve.

  39. Bismillah al 3ahman al rahim, je m’appelle Djamel on ma détecter une sclérose en plaque en 2009, qui c’est dégrader petit a petit, je suis aujourd’hui en fauteuil roulant mais je dit chaque jours hamdoullah et n’oublier pas le fameux mot bouger bouger être tous le temps dans la rénovation de la vie avec l’aide d’Allah swt… Barak’allah oufik

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles