Mosquée de Clichy-la-Garenne : “Personne ne peut croire aux arguments du maire”

Par Al-Kanz

En pleine opération de communication depuis vendredi, Rémi Muzeau est contestée depuis des mois par des élus de Clichy-la-Garenne.

Suite à l’expulsion, par une compagnie de CRS et quelques bombes lacrymogènes, des musulmans de leur mosquée au centre-ville de Clichy-la-Garenne (92), expulsion ordonnée par le maire Rémi Muzeau, l’opposition municipale exigea très rapidement que se tienne un conseil municipal extraordinaire.

Accusant ce dernier de porter atteinte à “la dignité de ses électeurs en laissant comme seul lieu de culte un centre administratif exigu et inconfortable, excentré rue des Trois-Pavillons, qu’il a laissé entre les mains de dirigeants sulfureux”, des élus d’opposition fustigèrent dans un tract “la politique stigmatisante de Rémi Muzeau”.

“Le maire étant incapable de faire respecter la liberté de culte et le dialogue intercommunautaire, nous exigeons la tenue d’un conseil municipal extraordinaire pour mettre en urgen à disposition de la communauté musulmane un lieu de culte décent.”

L’opposition municipale de Clichy, mars 2017

Voici le tract dans son intégralité.

mosquee clichy opposition
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Dans le tract ci-dessus, il est reproché au “maire Muzeau [de récuser] la promesse que le candidat Muzeau avait passée en vidéo à l’appui lors des dernières élections municipales”.

Pour en savoir plus sur cette promesse et cette vidéo, cliquez sur le lien suivant : Prières de rue à Clichy : la vidéo qui accable le maire Rémi Muzeau.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

FERMER
CLOSE